Skip to Content

<

La poliorcétique 3 (fort d'arret terrestre)

A cache by Cryx Thypex Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/12/2007
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Ordre de mission N°421-5684-22C
7ème Corps d’Ingénierie Défensive

Destinataire : soldat 2nde classe matricule ID25147. Accès Niveau 2.

Objectif : Découverte du système défensif échelonné en profondeur du fort Lamalgue.

Pour vous y rendre, allez au PK. La zone dispose de place de parking mais souvent pleine, mais vous trouverez bien une place.
Votre contact sera devant la face ouest, WP1.


Le capitaine Thypex, vous attend devant le portail du fort. Vous le rejoignez et le saluez.

«Bonjour soldat! Nous voici au fort Lamalgue. Il s'agit d'un fort destiné à surveiller les voies d'accès terrestres à l'est de Toulon pour empêcher l'approche de troupes ennemis et l'installation de pièces d'artillerie qui pourraient facilement bombarder la ville.
Nous ne feront qu'une brève mission ici, dans le simple but de vous montrer un front défensif développé en profondeur.
Son plan général est une enseinte rectangulaire de 200 mètres de long sur 144 de large, bastionnée aux 4 angles et entourée de fossés, le tout complété de quelques contrescarpes, couvre-faces, contregarde, demi-lunes...oui oui on expliquera tout ça.
Le fort se visite gratuitement lors des journées du patrimoine.»

«La construction de ce fort débuta le 5 novembre 1764, et c'est seulement après 28ans de travaux longs et difficiles qu'il fut achevé (1792).
La garnison du fort Lamalgue pouvait compter jusqu'a 500 hommes susceptibles d'armer 200 pièces d'artillerie. Les canons installés sur les bastions permettaient de battre l'est de la ville, la grande rade et même la ville au cas où elle se serait révoltée. les batterie possédaient des fours à réverbère destinés à rougir les boulets pour faire plus de dégats.
Je le considère comme une merveille d'architecture, surrement un des plus interessant de la zone toulonnaise, malheureusement le manque d'accès et les résidences proches gâchent ce beau batiment.
En janvier 1848, le fort reçois un prisonnier de marque: Abd El Kader. L'émir séjourne au fort avec 80 membres de sa smala.
Au mois de mai 1940, le Commandement du Secteur de Défense de Toulon y est opérationnel. Le 27 novembre 1942, la reddition du fort Lamalgue ouvre les portes de Toulon aux allemands. Mais deux officiers parviennent à alerter l'amiral de Laborde, commandant de la flotte. Les bâtiments se sabordent quelques heures plus tard.»

«Rendez vous donc au WP2 en passant par la route qui va vers la crèche. Regardez votre plan.»



«Vous êtes au niveau du bastion numéro (4). Pour ce fort, les bastions portent des noms, il s'agit donc du bastion Normandie.
Face à vous, vous voyez les lices (espace compris entre 2 remparts) nord.
Sur le haut du bastion vous pouvez voir des embrasures à canon (qui comme leur nom l'indique sont les créneaux par lequel les bouches à feu tiraient). Pour parer un recul phénoménal de plusieurs mètres (au risque de se cogner contre la paroi opposée du bastion), les canons étaient arrimés au sol par des crochets.
Au bout de la courtine (8)(rempart situé entre 2 bastions), vous pouvez voir une partie plus haute que le reste. Il s'agit du cavalier d'artillerie (5) (C'est un solide batiment vouté contenant des casernements et portant une plateforme surélevée où sont disposées des pièces d'artillerie. Le tout forme une batterie haute.
Au centre du fort se trouve la cour d'honneur (7)»

«Marchez jusqu’au WP3, juste après la crèche. Vous longerez alors les deux demi-lunes accolées (6). Une demi-lune est un ouvrage triangulaire placé dans le fossé en avant du milieu de la courtine pour protéger un flanc ou souvent une porte.
Vous arriverez au niveau de l’extrémité du bastion (1) nommé Roi. En vous plaçant contre le grillage vous pourrez voir l’arrière de l’ouvrage (9). Vous pourrez voir des arceaux en décharge. Ce sont des arcs de maçonnerie s’appuyant sur des piédroits épaissis. Le seul avantage notable étant une meilleure résistance au temps.»

«Commencez à longer la face est, front principal. Les ouvrages (9) sont des couvre-faces. Ce sont des murs couvrant les faces du fort lui-même, lui évitant de se faire bombarder par un tir direct.
Au niveau de la contrescarpe (11), vous pouvez voir des meurtrières et fenêtres. Elle est en fait parcourue tout du long du front par une galerie de feux de revers permettant de tirer sur un ennemi présent dans le fossé.
Une contrescarpe comme son nom l’indique est opposée à l’escarpe. Ce sont tout simplement les deux faces d’un fossé, la contrescarpe étant le coté extérieur, et l’escarpe le mur du fort lui-même.
Plus loin, au centre du front se trouve une contre-garde (10). Son but est le même que les couvre-faces, mais de forme en V.
Au passage sud entre les 2, vous pourrez apercevoir la position de la demi-lune (12) protégeant la porte. C’est aujourd’hui un bâtiment moderne et la demi-lune d’origine a été rasée.»

«Au bout, vous aurez une vue sur la face sud avec les bastions Reine (2) et Dauphin (3)

«A présent, dirigez vous face au fort vers l'intérieur des résidences. Vous tomberez sur un ouvrage avancé s'appelant lunette d'arçon, typique de cette époque. Faites en le tour.
Cette lunette d'arçon dispose de 9 embrasures à canon (ou 8 + 1 fenêtre de tir quelconque à la pointe). Vous pouvez voir assez proche du sol, une sorte de bourelet de maçonnerie fesant tout le tour. Cette ligne s'apelle un cordon, c'est typique des ouvrages militaires de cette époque. En général un cordon se situe au trois quart d'un mur, entre l'escarpe épaisse et la maçonnerie des créneaux . à environ 5m des murs de la lunette, et avant les batiments de la résidence, vous pouvez voir les restes de murs. Celà additionné à la position du cordon, indique qu'il y avait auparavent un fossé qui entourait la lunette, qui a été ensuite comblé.
Allons voir l'intérieur. La batisse centrale fermé par une porte devait probablement mener à un escalier vers les sous-sol de la lunette contenant les magasins à munitions pour les canons. Ce type de terrasse de briques laisse confirmer cette possibilité de magasins inférieurs. Sur les bords de certaines embrasures, vous pouvez voir en bas les restes des crochets d'arrimage des canons pour contrer le recul.

Je vous laisse trouver la cache qui est à l'intérieur pas bien loin de vous.»

«Vous pouvez y aller soldat, c'est fini pour aujourd'hui. N'oubliez pas pour autant tout ce que je vous ai dis. Rompez.»

Additional Hints (Decrypt)

Nh qrffhf qr yn qrhkvèzr rzoenfher tnhpur cynpé à pbgé q'ha zhe.
nh sbaq qh gebh, qreevèer har cvreer.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

212 Logged Visits

Found it 181     Didn't find it 17     Write note 5     Needs Archived 1     Temporarily Disable Listing 2     Enable Listing 2     Publish Listing 1     Needs Maintenance 1     Update Coordinates 1     Post Reviewer Note 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 20 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.