Skip to Content

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.

This cache has been archived.

Blinette: Place à d'autres boites.

More
Traditional Geocache

37Bis

A cache by Blinette Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/13/2009
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Related Web Page

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Cette impasse cache aujourd'hui de nombreux ateliers d'artistes et d'artisans. Une petite "traditional" pour découvrir cet endroit quelque peu hors du temps et pour aller à la rencontre de ces gens plein de savoir-faire et de talent.
** FTF ** = AXEY !!

HISTORIQUE DES COURS DE L’INDUSTRIE
Extrait d’une étude effectuée par le musée des arts et traditions populaires

1673 Les cours de l’industrie se sont implantées sur des terrains qui, au XVIIe siècle, faisaient partie du parc de la Folie Titon, pavillon de plaisance construit pour le directeur général des manufactures et magasins royaux d’armes, Maximilien Titon.

1765 A cet emplacement du parc, succéda la manufacture royale de papiers peints Reveillon qui y installa son usine

1789 Pillage et incendie des bâtiments par ses ouvriers. Le terrain resta vacant.

1853 Vente par le sieur Doulcet d’Egligny, à un groupe de trois personnalités, composé du sénateur et baron Georges de Heeckeren, du maître de forges anglais Robert William Kennar et d’un banquier du nom de Louis Bischoffrheim. Ce dernier sera évincé par un arbitrage du 28 août 1855. Heeckeren profita des subsides accordés à la construction des habitations ouvrières par le décret du 22 janvier 1852. Ce décret, initié par le prince-président Louis Napoléon, affectait un crédit de 10 millions à l’amélioration des logements populaires, cette somme ayant été prélevée sur la vente des biens de la maison d’Orléans.

1855 Une part de cet argent fut attribué à Heeckeren pour réaliser un programme mixte d’ateliers et de logements pour artisans. Les premiers baux de location furent signés en octobre.

1865 Heeckeren et Kennar vendirent l’ensemble le 29 avril à Henri Racault et Antoinette Krieger, sa femme.

1883 Racault lègue la cité à Claire Duluc.

1942 Claire Duluc vend à Paul Jeammet, grand-père du dernier propriétaire privé.

UN LIEU CHARGE D'HISTOIRE...

Les artisans du bois du Faubourg Saint-Antoine formaient originellement la population du 37 bis, alors véritable village dans la ville. Les plus anciens racontent la communauté réelle des débuts alors que seuls les artisans exerçaient, que les cours étaient fermées sur la rue et qu’un restaurant dans la dernière cour assurait le repas de midi.

Au milieu des années 70, les ateliers laissés vacants par l’évolution industrielle des métiers du meuble, furent investis par une population artistique intéressée par des surfaces importantes et des loyers modérés.

Malgré la vétusté des lieux, les locaux sont bien adaptés aux activités exercées : lumière et espace pour les artistes et, pour les artisans, des locaux suffisamment vastes qui permettent l’apport de machines et le stock des matières premières et marchandises. La plupart des ateliers situés en rez-de-chaussée sont occupés en premier lieu par des sculpteurs, des céramistes et une majorité d’ébénistes. Ceux des étages sont le plus souvent détenus par des artistes plasticiens.

Malgré l’âge et l’état du sol des cours, la circulation des camions de livraisons(point très important pour les activités) s’effectue sans trop de problème grâce à la bonne entente générale.

La convivialité et l’échange sont les atouts maîtres de ce lieu où la topologie crée forcément des rencontres que tous apprécient par-dessus tout. La nouvelle population des artistes qui s’est parfaitement intégré à la communauté naturellement confraternelle des artisans. Le travail mené par l’ACI depuis 1990 n’a fait que renforcer l’entente générale.

Tous ont une conscience aiguë de la qualité du lieu et de son histoire, traduit par des expressions comme l’âme ou l’esprit du 37 bis. Cela est ressenti comme une richesse unique dans le monde du travail. Les plus anciens disent aussi combien le changement de nature des activités a redonné un souffle nouveau au 37 bis dans une cordialité et une entente bien réelle.

Additional Hints (Decrypt)

Zntaégvdhr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

400 Logged Visits

Found it 372     Didn't find it 18     Write note 2     Archive 1     Temporarily Disable Listing 1     Publish Listing 1     Needs Maintenance 1     Owner Maintenance 4     

View Logbook | View the Image Gallery of 46 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated: on 11/15/2017 3:22:06 PM (UTC-08:00) Pacific Time (US & Canada) (11:22 PM GMT)
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page