Skip to Content

<

Chapelle Notre-Dame de Presles

A cache by ccy57 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 3/31/2010
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Chapelle Notre-Dame de Presles

 

Situation :

La chapelle Notre-Dame de Presles est située dans le Val de Presles à environ 5 km du village de Marcilly. Son nom fait référence à la prêle des champs, une plante vivace aux propriétés curatives décrites plus bas. Il demeure toutefois possible que son nom provienne également du terme latin pratella qui désigne une petite vallée étroite.


Origine :

Le lieu est mentionné dans une charte de donation de l’empereur carolingien Charles le Chauve au Chapitre de Langres en 854 mais la chapelle proprement dite est évoquée dans un procès de chasse daté du 11 octobre 1331 : il s’agit de la mention la plus ancienne. Il est vraisemblable que cet édifice, qui ressemble par ailleurs très étrangement à l’église de la commune voisine de Celsoy, ait été érigé à la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVe. Son isolement actuel fait oublier la proximité d’un château-fort aujourd’hui disparu au lieu-dit Danseint et celle d’un ermitage au XVe siècle.

Légende :

La tradition locale veut qu’un pâtre de la métairie du château voisin ait remarqué qu’un bœuf broutait la même touffe d’herbe tous les jours au point que son gardien, poussé par la curiosité, se mit à creuser à cet emplacement : il y découvrit une statue en bois de la Vierge qui fut déplacée à Marcilly mais disparut dans la nuit même qui suivit son transfert pour réapparaître sur le lieu de sa trouvaille. On convint du fait que la Sainte Vierge souhaitait être honorée à cet endroit précis et l’érection d’un sanctuaire fut décidée. Ce type de récit est récurrent dans le folklore français et traduit souvent la volonté de christianiser un culte païen. La chapelle est en effet bâtie sur une source vénérée depuis l’Antiquité, le pèlerinage qui s’y déroulait le 25 mars (le 19 septembre depuis la Révolution), jour de l’Annonciation, attirait les femmes désireuses d’enfants.

Description :

Un sanctuaire primitif recouvre la source, il s’agit d’une crypte antérieure à l’édifice, peut-être carolingienne, dans laquelle on distingue encore les piscines aménagées pour les ablutions des croyants. La chapelle elle-même est de plan rectangulaire présentant une nef unique dotée de trois travées voûtées sur croisées d’ogives. L’aspect des chapiteaux confirme l’hypothèse d’une construction du XIIIe siècle.


Mais ce qui rend véritablement cette chapelle intéressante se sont les remarquables peintures murales médiévales qu’elle possède. On aperçoit notamment un Christ du Jugement Dernier montrant ses plaies ainsi que des anges tenant chacun un écu aux armes de l’évêque de Langres. On sait par ailleurs que l’épiscopat langrois fut confié à cette époque à Gui Baudet. Cet évêque devint conseiller du roi de France Philippe VI de Valois, enseigna également à l’université de Paris et aurait fort bien pu passer commande de ces peintures typiques de ce qui se produisait alors dans les ateliers d’Ile de France.


Après la Révolution :

Un ermitage attesté au XVIe siècle mais certainement plus ancien permit d’assurer la garde du sanctuaire dont l’isolement permit d’échapper aux ravages des guerres de religion ou de Trente Ans. En 1854, le maire de Hortes, Alexandre Viard, acheta la chapelle alors à l’abandon afin d’en entreprendre la restauration. Malheureusement elle demeura encore longtemps désaffectée avant d’être rachetée à la famille Viard en 2000 par l’intercommunalité du Pays d’Amance. Une association, les Amis de la chapelle de Presles, fut créée pour contribuer à la réhabilitation du site.

Aujourd’hui :

On peut accéder à la chapelle par deux voies de pèlerinage encore pavées, depuis Marcilly ou la route menant à Varennes-sur-Amance. Un petit sentier permet d’accéder à l’édifice situé en plein milieu d’une pâture (veillez à bien refermer les clôtures pour le bétail !). La visite de la chapelle est possible en accèdant par la crypte. Une petite aire de pique-nique a été aménagée sur le site de l’ancien ermitage. Pour les amateurs d’herboristerie sachez que le lieu est riche en menthe sauvage et, naturellement, en prêle des champs : cette plante à l’aspect particulier présente de nombreuses propriétés, ses jeunes pousses sont comestibles et se consomment comme des asperges, elle a également des vertus tinctoriales (colorant jaune) et thérapeutiques (fongicide et employée contre les infections urinaires).

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr zherg nceèf yr cbegvyyba ireg. Nggragvba har pvfgr fr pnpur à cebkvzvgé.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

68 Logged Visits

Found it 43     Didn't find it 9     Write note 15     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 20 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.