Skip to content

<

Le vieux pont SNCF 3

A cache by sinxtreme Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/05/2011
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Cette voie désaffectée à été rachetée par le Conseil Général dans le but d'en faire une voie verte...
En attendant, les ouvrages vieillissent doucement et nous permettent de faire de belle caches !

Détail du fonctionnement de cette ancienne ligne :

Direction d’Alès :

Départ Sommières : 6H 05 9H 33 13H 41 18H 38

Arrivée Alès : 7H 25 10H 54 15H 03 20H 10

Le trajet était parcouru en 1H 20 pour un distance de 41,8km à la vitesse commerciale de 31 km/h avec arrêt à toutes les gares de Sommières à Quissac et Canaules, Saint Nazaire, Lézan, Cardet, Ribaute les Tavernes, Mas des Gardies où la voie de Sommières rejoignait la ligne principale Nîmes-Alès.

L’ensemble des trains était assuré avec des locomotives à va­peur assez anciennes. Les voyageurs prenaient place dans des voitures en bois à compartiment et portières latérales communé­ment appelées par les cheminots "cages à poules". La ligne de Gallargues faisait exception avec les automotrices à vapeur.

Aux circulations voyageurs s’ajoutait au moins une circula­tion marchandises par sens et un mouvement de transit Sète Alès. Dès les années trente la concurrence routière devient agressive. Dans ces conditions le P.L.M. va remplacer le train à vapeur lourd et lent par des autorails légers construits par la Société des Entreprises Industrielles Charentaises (E.I.C.) société actuellement installée à Aytre en Charente-Maritime et filiale du groupe GEC Alsthom.

Après une période d’essais prometteurs ces engins vont être affectés au centre autorail d’Alès et employés sur les lignes d’Alès à Saint Jean du Gard et Alès Montpellier via Mas des Gardies, Lézan, Quissac et Sommières.

Equipés d’un moteur diesel de 80 CV de la Compagnie Lilloise de Mécanique (C.L.M.) ces autorails pouvaient atteindre la vitesse de 90 km/h et disposaient de 70 places de 3ème classe. Leurs lignes aérodynamiques et la souplesse de leur suspension les firent adopter rapidement par les voyageurs et les cheminots.

Le bulletin du P.L.M. de janvier 1934 précise que grâce à ces autorails la compagnie a pu obtenir des gains de temps de 50% sur Alès Montpellier, 30% pour la relation Alès Saint Jean du Gard et 15% pour la relation Le Vigan Alès qui avait été crée à l’époque et qui souffrait d’un allongement de parcours par rapport à la route.

Ainsi l’autorail, appelé plus familièrement "la micheline", al­lait-il conquérir les lignes de l’étoile de Sommières. Pendant le deuxième conflit mondial la locomotive à vapeur reprend sa place en raison de la pénurie des carburants. Dès la guerre terminée la SNCF qui s’est entre temps substituée au P.L.M. met en service des autorails de 90 chevaux appelés FNC (du nom de la Fédération Nationale des Cheminots, syndicat qui avait promu l’idée de cet autorail) puis ce furent les autorails de 150 et 300 chevaux qui vont circuler jusqu’à la fermeture au trafic voyageur le 18 janvier 1970.

source : (visit link)

Additional Hints (Decrypt)

Nh qrffhf qh Pevrhyba

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.