Skip to content

<

La Chapelle Niai-Nion

A cache by Reves68 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/29/2011
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

A la lisière de la forêt, entre Dommartin et Vuillecin, se dresse une modeste chapelle. Elle porte un nom étrange : Niai Nion ou selon la carte de la région : Gnégnon. De cet endroit la vue s'étend sur la Chaux d'Arlier, Pontarlier et les hauteurs du Larmont. Tout est calme, favorable au recueillement, mais dans un passé lointain cet endroit fut le théâtre d'évènements douloureux.

En effet, en 1636, la peste noire dévasta la contrée et multiplia les terres dans les cimetières dits des Bossus. Par crainte de la contagion, les malades de Dommartin, Houtaud et sans doute Vuillecin, étaient conduits, à quelques centaines de mètres du village, dans un val étroit abrité par la forêt, à proximité d’une source. Une personne originaire de Bannans, Jeanne Laignier, se fit bénévolement leur infirmière. Hélas ! à son tour elle fut atteinte par la terrible maladie et répétait tristement en patois : « lai soigni lès autres et niai nion pou m’soigni ! » c'est-à-dire : « j’ai soigné les autres et je n’ai personne pour me soigner ». Niai nion, je n’ai personne, est devenu le nom de chapelle. Jeanne Laignier rejoignit dans le cimetière les 120 pestiférés qui y furent enterrés. Une dalle de pierre indique l’endroit de la sépulture. L’inscription qu’elle porte n’est plus guère lisible, mais au début du siècle, on y distinguait encore : Jeanne Laignier, décéda le 8 septembre 1636. Détail surprenant : depuis plus de trois siècles, jamais l’herbe n’a recouvert cette dalle et les habitants de Dommartin-Houtaud considèrent Jeanne Laignier comme une sainte. A la suite de ces évènements, les habitants de la paroisse décidèrent de construire en cet endroit une chapelle dédiée à la Sainte Trinité et d’y placer les statues de St Roch et de St Sébastien que l’on invoque contre les maladies contagieuses, notamment la peste. La chapelle et le cimetière sont entourés d’un mur en pierres sèches et protégés par de grands arbres.
De temps immémoriaux, les paroissiens de Dommartin se rendent en procession à Niai nion, le dimanche de la Trinité. C’est pour eux l’occasion de méditer sur l’héroïsme de Jeanne Laignier qui témoigna par son sacrifice « qu’il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».

Extrait du livre "histoires et traditions du Doubs"

Additional Hints (Decrypt)

Qreevèer yn puncryyr, qnaf yr pbva neevèer tnhpur qh zhe q'raprvagr,
Cnf orfbva qr qézbagre yr zhe, har frhyr cvreer à rayrire fhssvg.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)