Skip to Content

<

Le canal de Jonage - Bonus

A cache by Bilgert Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/01/2011
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Cette cache "Bonus" est l'aboutissement de vos pérégrinations le long du canal de Jonage.
J'espère qu'en mettant vos pas dans les miens, vous aurez pris du plaisir à découvrir les différentes facettes de cet ouvrage.
Vous êtes donc désormais en possession des 10 indices que vous avez récoltés tout au long de vos trouvailles.

Indice "A" : Le canal de Jonage - Le barrage de Jonage (GC322ZT)
Indice "B" : Le canal de Jonage - Le pont de Jonage (GC322XV)
Indice "C" : Le canal de Jonage - Le déversoir d'Herbens (GC32317)
Indice "D" : Le canal de Jonage - L'usine de Cusset (GC3282F)
Indice "E" : Le canal de Jonage - La Rize (GC3298M)
Indice "F" : Le canal de Jonage - Le Celibatorium (GC32KDC)
Indice "G" : Le canal de Jonage - La Pierre Fiche (GC32HY9)
Indice "H" : Le canal de Jonage - Le réservoir du Grand Large (GC32KCJ)
Indice "I" : Le canal de Jonage - Le musoir de Jons (GC33785)
Indice "J" : Le canal de Jonage - Rue Joannès Raclet(GC32KJB)


Tout d'abord, il va falloir vous rendre au point de parking aux coordonnées suivantes :
Parking : N45° 4F.FED & E004° 5J.EGI

Puis, après une courte balade, vous passerez à proximité d'un point kilométrique (Pk 9,5) aux coordonnées suivantes :
Panneau kilométrique : N45° 4F.BAH & E004° 5J.ICH

Vous pourrez alors vous rendre vers la cache, et prendre en main l'objet de toutes les convoitises aux coordonnées suivantes :

Final : N45° 4F.BAF & E004° 5H.JFC

Vous avez emprunté pendant un moment le chemin de halage. Le halage est un mode de navigation fluviale qui permet de remonter le fleuve par la force des chevaux, des bœufs ou même des hommes qui tirent les embarcations à l'aide de cordages depuis la berge. Un chemin dégagé longeant les voies d'eau est donc nécessaire : c'est le chemin de halage. Sur le canal de Jonage, la digue de rive droite sert de chemin de halage. Moins large, le chemin de contre-halage est établi sur la digue opposée. Ces chemins passent sous des ponts et se raccordent avec les chaussées de ceux-ci par des rampes ou des dérivations latérales pour qu'à chaque pont les chevaux puissent passer d'une rive à l'autre.

Vous vous êtes attardé près d'un point kilométrique. Il s'agit d'un système de repérage. Les points kilométriques (Pk) du canal de Jonage sont croissants d'amont en aval. Le point kilométrique zéro (Pk 0) se trouve au musoir de Jons. On trouve le long du canal, sur les chemins de halage, l'indication de ce kilométrage sur différents supports (tube piézométrique, panneau et borne kilométrique). Quant aux points kilométriques du Haut-Rhône, ils sont, à l'inverse de ceux du canal de Jonage, croissants d'aval en amont. Le point kilométrique zéro du Haut-Rhône se situe au confluent du Rhône et de la Saône à la Mulatière.

Tout à côté du panneau kilométrique, vous avez pu remarquer un tube piézométrique. Il s'agit d'un forage de petit diamètre qui sert à la surveillance de l'état de la digue. Ces tubes permettent l'introduction d'une sonde électrique qui mesure la hauteur d'eau dans la digue pour contrôler son étanchéité. Situés en crête ou au pied des digues, il se repèrent par la présence d'une petite borne en béton enserrant un tube métallique et portant l'indication du point kilométrique (Pk). Échelonnés sur l'ensemble du canal, d'autres tubes piézométriques servent à mesurer la hauteur de la nappe phréatique.

Les digues :
De l'origine jusqu'à l'usine, le canal s'appuie en rive gauche sur un coteau naturel, les Balmes Viennoises (Voir la cache : "Le canal de Jonage - Le réservoir du Grand Large"), et seule la rive droite nécessite l'implantation d'une digue artificielle. Aussi rectiligne que possible, elle présente une épaisseur de 75 mètres à la base et de 9 mètres en crête. Ses talus sont, pour plus de sécurité, aussi doux que possible.
L'édification d'une telle digue demande d'abondants matériaux. Ceux-ci proviennent essentiellement des déblais issus du creusement du canal, essentiellement du tronçon après l'usine (canal de fuite). L'étanchéité des digues constitue une des préoccupations les plus importantes du chantier. Pour l'assurer, on s'efforce alors de réaliser une bonne liaison,des remblais avec le sol naturel et on réparti les terres à l'intérieur de la digue d'après leur nature (terre végétale, argiles mélangées de sable fin, sables et graviers).
Une fois les digues édifiées, on s’occupe de leur revêtement. Par souci d'économie, au lieu d'habiller le talus intérieur d'un onéreux revêtement de pierre ou de ciment, on choisit de "corroyer" sur 5 mètres d'épaisseur. Cette opération consiste à créer une couche de terre protectrice composée d'argile et de sable mélangés à de la chaux hydraulique qui est travaillée de manière à lui assurer une grande cohésion et à la rendre très compacte. Au bout de plusieurs jours et de nombreux passages des rouleaux à vapeur et des "piétineuses" le revêtement ou "couche de corroi' devient très dur et parfaitement étanche.
Ici ou là, les zones les plus exposées reçoivent des protections supplémentaires. L'ensemble des berges est ensuite engazonné. Tout en offrant une ornementation, des plantations sur les talus extérieurs contribuent à fixer le sol : plus de 100 000 pieds d'osier, à la base du talus, et environ 210 000 acacias dans leur partie supérieure. Plusieurs dizaines de milliers d'arbres et d'arbustes sont également plantées en 1899-1900 : acacias, genévriers, aubépines de tous types, platanes, hêtres, frênes, ormes, noyers, chênes, saules, pins, sapins, tamaris.

Le machinisme :
Compte tenu de la nature des travaux à effectuer, le machinisme, c'est à dire l'emploi généralisé de machines substituées à la main d’œuvre joue un rôle fondamental : Pour le creusement du canal :
- sur terre : sept excavateurs (engin muni d'une chaîne à godets)
- sur l'eau : quatre dragues (bateau muni d'une chaîne à godets ou d'un système à succion)

Pour le transport des déblais :
- sur terre : 25 locomotives à vapeur, 56 km de voies, plus de 500 wagons et wagonnets, 1 grue-
élévateur mobile sur rails
- sur l'eau : des toueurs (bateau remorqueur se déplaçant par traction sur une chaîne), des chalands (bateau de transport à fond plat), 2 élévateurs flottants

Pour le cylindrage, "tassement" des digues :
2 rouleaux à vapeur aux roues cannelées, 2 "piétineuses" à vapeur, 9 pompes centrifuges.
Le matériel employé sur le chantier provient souvent des ateliers lyonnais. Ils ont déjà fourni dragues et excavateurs pour le creusement des canaux de Suez (1869), Corinthe (1893) et Panama (depuis 1880). Le chantier profite ainsi d'un savoir technologique éprouvé.

Sources :
Les guides du patrimoine Rhônalpin N°40


Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter le blog.


Additional Hints (Decrypt)

Rager yrf gbapf q'ha obhdhrg q'neoerf.
Ibve cubgb Fcbvyre.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

56 Logged Visits

Found it 42     Didn't find it 3     Write note 7     Temporarily Disable Listing 1     Enable Listing 1     Publish Listing 1     Owner Maintenance 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 12 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.