Skip to Content

<

Sainte Julie - Le château

A cache by Bilgert Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/15/2012
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Château médiéval du XIIème siècle. Une belle tour en pierre et une façade avec fenêtres à meneaux. Propriété privée. Le château de Sainte Julie est classé Monument Historique depuis 1947. Visites lors des journées du patrimoine.

Dans les textes anciens, Sainte Julie est dénommée Ecclesia Sanctai Julittae - Sancte Julitte - Sancte Jullia. On trouve même une appellation Sainte Julie en Bugey (1662). Pendant la Révolution, en l'An II de la République, ce fut Falerne.
Les premiers documents connus concernent la paroisse, sous le vocable de Saint Cyrille ou Saint Cyr et Sainte Julitte. On sait qu'en 1183, le pape Lucius III la confirme comme possession du monastère de l'Ile Barbe. Mais c'est le prieur de Chavanoz (Isère), qui nomme les curés de Sainte Julie par délégation de l'abbé de l'Ile Barbe. Un Guillaume, chapelain de Sainte Julie, est témoin en 1266 d'un accord entre les monastères de Blyes et de Portes. Lorsque que le prieuré de Chavanoz fut uni au monastère des Carmes déchaussés de Lyon, le prieur continua à présenter à la cure de Sainte Julie, et cela jusqu'à la Révolution.
La seigneurie de Sainte Julie est passée des Coligny aux Dauphins de Viennois, à la France, puis par l'échange de 1355, au Comte Amédée V de Savoie. Ce dernier l'inféode à Guy de Torchefelon qui en 1379 vend ses droits sur Sainte Julie à Jean de Crangeac, déjà seigneur de Chasey. D'ailleurs, Sainte Julie et Chasey eurent très longtemps le même sort et la même histoire.
La seigneurie reste dans la famille de Grangeac jusqu'à Pierre qui meurt sans enfants en 1439. Après de nombreux litiges, ce fut sa veuve (Jeanne de Varax) qui obtint Sainte Julie (avec Chazey et Loyettes) en reprise de droits dotaux. Sainte Julie passe à son neveu George de Varax, celui dont Blyes conserve la pierre tombale. Ce dernier en fit don (1462) à Philippe de Savoie, Comte de Bresse (surnommé Philippe Sans Terres). Philippe devient Duc de Savoie en 1496. La seigneurie est alors inféodée à André de Bignins. Sa veuve Louise d'Ineville la transfère à Jacques de Savoie, Duc de Nemours en 1569, qui la fait intégrer dans le marquisat de Saint Sorlin (1571).
Jacques de Nemours et Anne d'Este, son épouse, vendent Sainte Julie à Béatrice Pacheco, comtesse d'Entremont. La seigneurie passe en 1615 à Renaud de Crémeaux, qui achète également Chazey, puis George de Lyobard, seigneur de Chastelard et de Ruffieu. En 1622, George de Lyobard la lègue à son neveu René de Varanges, seigneur de Saint Gras qui en 1680, vend la seigneurie à André Balme, demeurant à Saint Rembart. André Balme, nommé lieutenant au bailliage du Bugey fut anobli pour services rendus, en mars 1698.
Sainte Julie resta dans la famille Balme jusqu'après la Révolution. Anthelme Balme préside les assemblées de la noblesse du Bugey en 1730-1736 en l'absence du bailli. Il possède une partie des fiefs de Montverand (Culoz) et de Couvres, et a aussi le titre de baron de la Vellière par sa mère. Charles-Auguste Balme vend sainte Julie à Jean-Marie Dupuiy en 1824. Le château passe ensuite à Mathieu Thomas, puis à Jean-Louis Vial, fabricant de soieries à Lyon qui y installe une fabrique de "challs". A la succession de Benoîte Thomas, épouse Jean-Louis Vial, une vente aux enchères l'accorde en 1854 à huit habitants de Sainte Julie pour la somme de 80 000 Francs. En 1953 Madame Vial achète une grande partie du château pour y installer un commerce d'antiquités. Madame Vial fit procéder à d'importants travaux d'entretien au château (toiture).
En 2007, après la disparition de Madame Vial, le château reste divisé en deux parties distinctes dont l'une appartient à Monsieur Charles christophe, héritier de Madame Vial. C'est finalement, en 2014, qu'une passionnée de vieilles pierres achète la partie du château restée à l'abandon. Après huit mois de travaux, dans le respect de l'architecture du lieu et de l'âme du château, Les Chambres de la Renaissance ont ouvert leurs portes en février 2015. Puis en fin 2015, Monsieur Charles Christophe vend l'autre partie afin que ce magnifique château retrouve un unique propriétaire et que la restauration continue... (http://www.leschambresdelarenaissance.com/)

Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter le blog.


Additional Hints (Decrypt)

N y'épbhgr qh punag qr y'rnh (qryà)...
Anab zntaégvdhr.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

198 Logged Visits

Found it 164     Didn't find it 16     Write note 6     Temporarily Disable Listing 3     Enable Listing 3     Publish Listing 1     Needs Maintenance 2     Owner Maintenance 3     

View Logbook | View the Image Gallery of 20 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.