Skip to Content

<

CM Central 5 La Cascade du Camp Mariste

A cache by PatrickValerie Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/24/2012
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Cascade Camp Mariste
Cette cache est située sur le site du Camp Mariste. Elle a été autorisée par la direction du camp. Des frais d’accès au site doivent être payés à l’accueil. Cette cache fait partie d’une série en bordure des pistes accessibles en ski de fond ou à pied selon les saisons. L’hiver la raquette peut être permis sur certaines sections à condition de ne pas endommager les traces pour le ski. Veuillez vérifier à l’accueil pour avoir l'information à jour.
Plus de 60 caches sur le territoire dont 31 dans le secteur "Central". Belle journée de Géocaching en perspective.


8082 chemin du lac Morgan
Rawdon, Québec J0K 1S0
Téléphone : 450 834-6383
Télécopieur : 450 834-5094
admin@campmariste.qc.ca
http://campmariste.qc.ca/
- 1$ de rabais au membre possédant le «pathtag» et aux accompagnateurs.
- 2$ de rabais sur une entrée familiale (conjoint et enfants) pour un membre possédant le «pathtag».


Français (Go to English)

Chute d'eau/Cascade

Une chute d'eau ou cascade est l'interruption du flot d'un cours d'eau par un dénivelé important et une chute verticale du flot.

L’érosion

L'érosion est l'ensemble des résultats de tous les processus qui ramassent et transportent des matériaux sur la surface terrestre. Les principaux agents d'érosion sont l'eau, le vent, la glace et la gravité, et chacun agit de plusieurs façons.

L'érosion hydrique

Il s'agit de la forme d'érosion la plus complexe. Elle agit par l'impact des gouttes de pluie sur le sol, par l'écoulement en nappe continue ou en rigoles, par le déplacement du chenal des rivières ou l'érosion de ravins par les fortes pluies, par l'écoulement des eaux dans les matériaux de surface et par les marées, les courants et les vagues dans les zones peu profondes des lacs et des océans. L'impact des gouttes de pluie est plutôt spécialisé et n'agit que sur les terres de culture et les sols meubles dénudés. L'action érosive de l'eau est soit chimique, soit mécanique.

L'érosion chimique se produit principalement quand l'eau dissout et transporte les matériaux. Elle s'explique par les facteurs suivants : la composition chimique de l'eau, la nature des matériaux de surface et la température. En général, ses effets sont invisibles, mais plus de 70 p. 100 des matériaux transportés par plusieurs cours d'eau y sont en dissolution. Les Reliefs Karstiques se développent en terrains formés de roche soluble comme le calcaire. On en trouve d'excellents exemples au Canada dans la région de la Nahanni, au Yukon, et dans plusieurs parties des Rocheuses.

D'autre part, on parle d'érosion mécanique lorsque l'eau en mouvement atteint une vitesse suffisante pour soulever et transporter des particules meubles ou pour arracher des fragments du sol ou de la roche en place. Dans certains cours d'eau, cette action est constante, mais dans de nombreux cours d'eau permanent ou dans les cas d'érosion par ravinement, par écoulement en nappe continue ou en rigoles, l'eau n'atteint une telle vitesse qu'au cours de tempêtes de pluie où à la fonte des neiges. L'érosion mécanique est donc étroitement associée à l'action des orages. Il en va de même dans les lacs et les océans, mais cette fois le facteur premier est la force du vent qui déclenche une forte action des vagues.

Les taux d'érosion hydrique diffèrent selon le lieu, les divers processus en cause et la nature des matériaux de surface. Les données touchant la charge de sédiments dans les cours d'eau au Canada révèlent que celle-ci varie de moins de 2 à plus de 400 t/km2/an. Répartie également, la charge maximale (que l'on trouve dans le centre Nord de la Colombie-Britannique) correspondrait à un abaissement de la surface d'environ 0,1 mm/an. Le taux actuel de l'abaissement de la surface dans la plupart des régions du Canada est beaucoup plus faible, mais dans certaines régions où le sol est très érodable, comme dans les Badlands de l'Alberta, les mesures ont révélé des taux d'érosion aussi élevés que 4 mm/an.

L'érosion et cette cascade

Dans le cas présent, les rochers selon leur composition, vont se polir et devenir des surfaces plus arrondies par l'érosion d'autant plus active que l'eau qui circule tombe d'une certaine hauteur d'un rocher à l'autre. Tout ceci se passera sur une période de plusieurs années. Cette cascade se déplace avec l'érosion, puisque les crues du printemps ne sont jamais de même intensité d'une année à l'autre.  Le ruisseau change souvent d'orientation lorsqu'il reprend son débit normal, et bien plus encore lorsqu'il subit des périodes de sécheresses.  Ainsi, le ruisseau s'élargit de beaucoup au printemps, son débit d'eau augmente beaucoup et il est souvent possible d'observer de la truite dans le bassin au bas de la cascade. 

En terminant, portez attention aux arbres qui ont réussi à s'accrocher à la mousse sur les rochers et y trouver assez de nutriments.  Les racines ont rampées pour rejoindre le sol près du rocher. 

Avant de pouvoir enregistrer votre “Find” sur cette EarthCache, envoyez-nous par courriel les réponses au deux questions suivantes:

1-Nommez les 6 phénomènes qui provoquent les changements de paysages selon l’information sur le panneau

2-Un type de racines et une espèce d’arbres sont mentionnés sur le panneau. Donnez-nous les deux réponses

3-Optionnel: Une photo de vous ou de votre GPS devant la cascade.

 

English (Aller au texte français)

Waterfall/Cascade

A waterfall is a place where water flows over a vertical drop in the course of a stream or river.

Erosion

Erosion is the collective result of all processes that pick up and transport material at or very close to the Earth's surface. The main erosional agents are water, wind, ice and gravity, each of which acts in several ways.

Water Erosion

Water erosion, the most complex form, encompasses rain splash, unconcentrated surface erosion by sheetwash or rill wash, channel erosion in rivers or in gullies flowing only during storms, erosion by water flowing through surface materials, and erosion in the shallow zone of lakes and oceans by tides, currents and wave action. Rain splash is rather specialized and is effective only on agricultural fields and exposed loose materials; otherwise, water erosion can be classified as chemical or physical.

Chemical erosion occurs primarily when material is dissolved and transported by water. It depends on such factors as water chemistry, surface materials and temperature. Most commonly its effects are hidden, but up to 70% of the load carried by many rivers is in solution. Where the surface is formed of soluble rocks such as limestone, Karts landforms develop. In Canada excellent examples occur in the Nahanni region, YT, and in many parts of the Rocky Mountains.

Physical water erosion occurs when moving water achieves sufficient velocity to pick up or move loose particles or to pry fragments loose from soil or bedrock. In some rivers this is continual, but in many perennial streams and in gully erosion, sheetwash and rilling, such velocities occur only during rainstorms or snowmelt; therefore, erosion is closely controlled by patterns of storm activity. This is also true in lakes and oceans, but the key factor in these cases is wind force, which generates severe wave action.

Water erosion rates differ greatly with location, depending on the mixture of processes and on the nature of surface materials. Available data on sediment loads in Canadian rivers show a range from below 2 to over 400 tonnes/km2/year. If equally distributed, the upper rate (found in north-central BC) would correspond to a surface lowering of approximately 0.1 mm/year. The actual rate of surface lowering in most parts of Canada is much lower, but in some highly erodible areas, such as the Alberta Badlands, measurements have shown surface lowering rates as high as 4 mm per year.

This cascade and the erosion

If you look closely to the cascade, you will notice that the rocks are getting smoother and rounder.  Depending of the rock composition, the effect of the erosion will be faster on some of them.  The erosion has more effect on some of the rocks when the water falls from a greater height.  All of this occur over many many years.  This cascade is also moving with the effect of erosion.  It will never look quite the same as time goes by.  The river bed is also shifting depending of the season you visit the cascade.  Spring time floods changes the water flow on the rocks and it increases the erosion effect. Below normal water flow occurs when summer time drouts starves the cascade of water.  If you have the chance of visiting the cascade in the spring, you may  be lucky enough to see trouts in the bassin at the bottom of the cascade.

Finally, take a good look at the trees that were able to find enough nutriments in the moss and grab hold on to the rocks.  The roots found their way around the rocks and to the ground under the rocks. 

Before can you log this EarthCache as found, send us an e-mail with the answers to these two questions:

1-Name the 6 phenomenas that may trigger landscapes changes according to the information on the panel

2-A type of roots and a type of tree are also described on the panel. What are they? (2 answers)

3-Optional: A picture of you or your GPS in front of the cascade

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

54 Logged Visits

Found it 48     Didn't find it 1     Write note 4     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 26 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.