Skip to content

<

Cours d'histoire Bretonne #3:résidence de Nominoë

A cache by melhor Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/06/2013
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La paroisse de Renac est mentionnée dès 836, date à laquelle l'empereur Louis Le Pieux en fait don à l'abbaye Saint-Sauveur de Redon nouvellement fondée par saint Conwoïon au diocèse de Vannes. Nominoë y possédait une résidence, au lieu dit Lis Rannac dont le camp retranché de la Colunais pourait être un élément de défense, ce qui explique que les attaques de Charles le Chauve contre son vassal rebelle ait principalement visé cette contrée comme le suggère Hubert Guillotel. Cette information semble contradictoire avec l'hypothèse formulée par le chanoine Guillotin de Corson qui suppose que le territoire de Renac faisait partie du domaine monastique de Redon jusqu'au Xe siècle.  Les grands seigneurs bretons s'y réunissaient parfois, car nous voyons le comte de Poher, les mactiers Jarnhitin, Ratfred et Hoiarscoët, les représentants du roi Nominoë et plusieurs autres personnages importants y figurer à côté de Bran, le seigneur du lieu, et du saint abbé Convoyon. Nominoë vint même avec sa femme, la reine Arganthael, y tenir un grand plaid. On ne peut pas cependant dire d'une façon positive où se trouvait la Cour de Renac, quoique son nom même, la rencontre qu'on y fait des habitants, et notamment des anciens de Renac, les intérêts locaux qu'on y traite, tout, en un mot, prouve que ce manoir devait être dans la paroisse même de Renac (Cartulaire de l'abbaye de Redon, 81, 135, 358). Cette paroisse, appelée au IXème siècle Rannac ou Ranhac, était alors une « plebs condita », c'est-à-dire qu'elle conservait souvenir de l'établissement des Romains sur son territoire. Toutefois elle n'était pas très considérable, car elle est appelée parfois « plebicula Rannac ». Il n'est point question, dans le Cartulaire de Redon, du bourg et de l'église de Renac à cette époque ; mais, en 833, nous trouvons un acte passé à Renac devant l'église de Cunfol, « factum est in Rannac, ante ecclesiam que dicitur Cunfol » (Cartulaire de l'abbaye de Redon, 354). Il est bien difficile de savoir maintenant quelle était cette église de Cunfol. Remarquons aussi les expressions suivantes du Cartulaire, qui indiquent l'existence d'un marché à Renac dès cette époque reculée : « ln loco marchato Rannaco, — in loco nuncupante marchat Rannac » (Cartulaire de l'abbaye de Redon, 42, 363).

 

Source: Infobretagne

Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.