Skip to content

<

La bravette de la Mamé Beau

A cache by Goupil30 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/21/2014
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le nouveau forum du Geocaching en France

Une construction à pierre sèche est une construction bâtie sans liant de quelque nature que ce soit.
Si le mode de construction à pierre sèche est très ancien, la construction des cabanes agricoles en pierres sèches est un phénomène s'inscrivant dans un champ historique connu (post-médiéval avec l'extension des terres cultivées autour des villages et de l'individualisme agraire durant le dix-neuvième siècle).

Pour construire à pierre sèche, il faut de la pierre provenant des strates superficielles du socle rocheux et, pour obtenir cette pierre, il faut avoir des piochons en fer et des barres à mine (à l'exemple des vignerons du XIXème siècle, grands épierreurs et constructeurs de guérites et de cabanes en pierre sèche). Les outils en fer ne se sont répa
ndus que très tardivement. Au Moyen-age, les instruments aratoires, les outils agricoles étaient en bois durcis au feu, avec des renforts de métal.

Les constructions en pierre sèche sont issues de la mise en culture de terrains où la roche est affleurante et délitée (fracturée en strates).
L'épierrage de ces terres était une pratique nécessaire consistant à débarrasser les parcelles des pierres, cailloux ou blocs gênant la culture.
Cette opération, effectuée chaque année après le labour, impliquait l'accumulation des pierres sous la forme de divers témoins : tas, murs, guérites et cabanes.
Le tas d'épierrement consiste à regrouper au même endroit le matériau d'épierrage d'une ou plusieurs parcelles.
Par économie de surface, les tas d'épierrement étaient souvent bâtis en parements ou pareils à des murs successifs accolés.

Les murs délimitaient chaque lopin de terre ainsi que le réseau des chemins (chemins creux marquant alors l'ancien parcellaire).
La guérite est l'abri le plus simple ; elle est souvent incluse dans les murs ou dans les tas.
La capitelle est une construction indépendante permettant l'abri temporaire des vignerons : journaliers ou propriétaires.

Le "mur casse-pattes" où est placée la cache est formé par des pierres de sommet posée verticalement afin que les animaux, moutons ou chêvres ne puissent pas monter dessus empêchant leur évasion des enclos dans lesquels étaient parqués les animaux. (voir photo du spoiler)

1111111111111

Additional Hints (Decrypt)

Fhe yr zhe "pnffr cnggrf", à qebvgr qr yn cyhf tebffr cvreer fbhf har cyhf crgvgr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.