Skip to Content

<

[Nantes] En allant au passage Pommeraye

A cache by Kitou&Laulo44 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/22/2014
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Une petite balade en 6 courtes étapes qui vous fera aller en bon touriste du cours des 50 otages jusqu'au passage Pommeraye...


Etape 1a: Tour

La tour Bretagne, qui a été inaugurée le 18 novembre 1976, est un immeuble de bureaux situé dans le centre-ville de Nantes, entre la place de Bretagne, les rues de l'Arche-Sèche et de l'Abreuvoir, et la place du Cirque (sur le cours des 50-Otages, ancien cours de l'Erdre).

Avec une hauteur de ? mètres, il s'agit de la troisième plus haute tour de bureaux de province après la tour Part-Dieu à Lyon et la tour CMA-CGM à Marseille.

La tour Bretagne a été conçue par l'architecte Claude Devorsine à la demande d’André Morice, maire de Nantes de 1965 à 1977.

  • Quelle est donc la hauteur de la Tour Bretagne (cf panneau d'information) ?

X = somme des chiffres de cette hauteur
exemple: 123 mètres, X = 1+2+3 = 6


Etape 1b: Hôtel

L'hôtel La Pérouse est un hôtel contemporain sur le cours des 50-Otages, en secteur sauvegardé de Nantes.

Cet hôtel 3 étoiles a été construit en 1992-1993. Sa conception originale (par exemple, sa façade inclinée ou ses fenêtres rectangulaires) et la création du mobilier ont été réalisés par les architectes Clotilde et Bernard Barto et Pierrick Mazeron.

Des visites y sont organisées depuis plusieurs années lors des Journées du patrimoine.

  • Mais pourquoi cet hôtel est-il penché (cf panneau d'information) ?

- a) Le sol du cours des 50 otages est mouvant, c'est ici l'ancien cours de l'Erdre: l'hôtel s'est enfoncé comme beaucoup d'immeubles que l'on peut voir au niveau de ce cours : B = 9
- b) Pas exactement, c'est un hommage des architectes à l'Erdre : B = 7
- c) Non, on aurait pu croire tout cela en effet, mais c'est silmplement un style d'architecture à la "mode" dans les années 90 : B = 5
- d) réponse d) : B = 0


Etape 2: Pirate

Ce pirate aurait permis au Xème siècle de délivrer La Bretagne des Normands (yes, sir!)

  • Mais qui est-il ? (levez les yeux)

D = nombre de lettres de son prénom


Etape 3: Trompe l'oeil

La place Ferdinand-Soil est pavée et fait partie d'une zone piétonne. Elle rend hommage à Fernand Soil (1896-1984), qui a été secrétaire général de la ville de Nantes de 1938 à 1961.
Cette place a été agrémenté de deux platanes d'Orient qui ombragent l'endroit. En 2006, une peinture en trompe-l'œil a été réalisée sur la façade du côté est de la place.

  • Depuis la place, face au vignoble nantais ...

A = nombre de bouteilles (affiche inclue) / nombre de cerises
 


Etape 4: Fontaine

Crucy, également concepteur de la place Graslin, la relie à la place Royale par la rue Crébillon.

Il respecte, pour la place Royale, les principes de l'architecture classique : symétrie des façades, rigueur du plan, ouverture des perspectives. Sa forme est composée de l'association d'un rectangle (à l'est) et d'une partie hémisphérique (à l'ouest), lui donnant une forme dite « en miroir de toilette ». Une fontaine, symbole de la ville, trône au centre de la partie rectangulaire.

Inaugurée en 1865, la fontaine monumentale symbolise la vocation fluviale et maritime de Nantes. Sa structure pyramidale est composée de trois bassins en granit superposés, celui au niveau du sol formant un carré.

La ville est représentée par une statue en marbre blanc (toutes les autres sont en bronze) ayant les traits d'une femme couronnée, tenant un trident : il s'agit d'une figure de la mythologie grecque, « Amphitrite, déesse de la mer et épouse de Poséidon tenant dans ses mains le trident de Neptune ». Elle se dresse face à la rue Crébillon, juchée sur un piédestal surmontant un bassin circulaire surplombant le niveau inférieur. Elle veille sur une série de statues allégoriques.

La Loire est représentée par une femme, assise dans la même direction que la statue de Nantes, et qui déverse de l'eau par deux amphores. Ses affluents sont symbolisés par deux statues de femmes et deux statues d'hommes, à demi allongés et versant de l'eau par une amphore. D'autres statues symbolisent les huit génies de l'industrie et du commerce : soufflant de l'eau au travers de coquillages et juchés sur des dauphins crachant de l'eau par les narines, ils rappellent le rôle majeur du port dans l'économie de la cité.

  • Les 4 statues d'angles symbolisent donc des rivières. Une plaque actuellement manquante mentionne la Sèvre.

F = nombre de lettres de la rivière dont le nom est le plus long
 


Etape 5: Passage

Inauguré en 1843, sous le règne du dernier roi Louis-Philippe, le Passage Pommeraye doit son nom à un jeune notaire, Louis Pommeraye, qui rêvait de transformer un quartier insalubre et mal famé digne des Misérables, en un passage de commerces luxueux digne de ses modèles parisiens très en vogue. La construction dura trois ans, dans des conditions particulièrement difficiles : hostilité des riverains, une dizaine de procès et une difficulté technique extraordinaire : un dénivelé de ? mètres sur un flanc de côteau de sable et de rocher !
L’opération fut toutefois un succès immédiat, le Passage devint un lieu de flânerie prisé des Nantais. On y compte pas de moins de soixante-six magasins. Hélas, sept ans plus tard, la crise de 1846-1847 le transforma en fiasco financier. Son promoteur Louis Pommeraye rendit l’âme complètement ruiné. 

Organisé sur trois niveaux autour d’un escalier monumental, le Passage offre une conception nouvelle du commerce à ses premiers visiteurs, qui ne connaissaient à cette époque que de sombres boutiques sans vitrines et sans étalage des produits. Cette enclave luxueuse et lumineuse dans le centre de Nantes, ville alors en plein essor industriel, devient très vite un lieu de mode, de promenade, d’emplettes et même de flirt pour la bourgeoisie.

Il a par la suite traversé toutes les crises, échappa par miracle aux terribles bombardements de 1943 et a retrouvé son dynamisme avec la reconquête de la ville par les piétons. Plus d’un siècle et demi après son ouverture, les outrages du temps et certaines transformations des années 60 et 70 pas toujours très heureuses ont rendu nécessaire une opération de restauration, actuellement en cours. Mais au delà, l’histoire du Passage Pommeraye connaît une évolution historique, avec le percement d’un nouveau passage rue Santeuil, dans l’esprit des lieux.

Le style du Passage Pommeraye étonne par sa décoration exubérante, mélange de néo-classicisme et d’éclectisme Louis-Philippe. Cette époque aimait le style chargé et ne s’en est pas privé, donnant un aspect mystérieux aux lieux qui allait séduire des générations d’artistes. La décoration, notamment la statuaire et les nombreux ornements, symbolise la richesse de Nantes au XIXe siècle, de son industrie naissante, de son commerce maritime et des progrès techniques. Les médaillons représentent des célébrités locales, intellectuelles, artistiques ou militaires. Les célèbres statues d’adolescents « songeurs » qui ornent le grand escalier sont les allégories du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture, des Beaux-Arts, du Spectacle, des Sciences et du Commerce maritime. Impossible de recenser ici toute l’ornementation du Passage, abondante à l’excès. Sa verrière, ses torchères, ses colonnettes, ses œil-de-bœuf, son escalier monumental, ses motifs cachés… Tout ici concourt à faire du Passage Pommeraye peut-être le plus beau passage couvert d’Europe, par la profusion et la grâce des détails architecturaux ou décoratifs. Un seul mot, tout simple, peut le résumer : magique.

Il était naturel que ce lieu inspirât de nombreuses artistes. Littérature, photographie, cinéma, bande dessinée… Il a servi de décor, entre autres, aux Surréalistes, au cinéaste Jacques Demy dans Lola et Une chambre en ville, ou encore Jacques Tardi dans sa magnifique BD La véritable histoire du soldat inconnu.

  • A propos du passage (prendre l'information sur le panneau)

- Y = dénivelé (en mètres) du passage Pommeraye
- C = Y - X

 


Etape 6: Anges

Vous vous trouvez en haut de l'escalier, au 2ème palier du passage Pommeraye.

Les statues allégoriques de Jean Debay entourent l'escalier central. Faites en terre cuite, elles représentent le Commerce, l'Industrie, l'Agriculture, les Beaux-arts, le Spectacle, les Sciences et le Commerce maritime. Chacune est représentée en plusieurs exemplaires. Le sculpteur encadre également l'horloge de deux statues d'enfant : le Jour et la Nuit

  • En haut de l'escalier du passage Pommeraye

E = (nombre d'anges) / 2 [autour de l'escalier central sur le 2ème palier uniquement]


Etape 7: Final

 


Final: N 47° 12.ABC W 001° 33.DEF


Additional Hints (Decrypt)

nh cvrq qr yn frhyr tbhggvèer qr Anagrf dhv frag oba

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

120 Logged Visits

Found it 100     Didn't find it 10     Write note 4     Temporarily Disable Listing 1     Enable Listing 1     Publish Listing 1     Needs Maintenance 1     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 37 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.