Skip to Content

<

Alphabet 87, lettre P : PORCELAINES ETERNELLES

A cache by CHTIGONES Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/02/2014
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

[FR] L’imagerie sur les plaques funéraires en porcelaine est révélatrice du rapport à la mort et à l’au-delà, des mutations de la société limousine, de l’évolution technique et artistique de l’industrie porcelainière limougeaude. Une découverte insolite au cœur d'un des plus grands cimetières de France. [EN] Discover an unusual use of porcelain in one of the largest graveyards in France


Alphabet geocaching de la
Haute-Vienne
Lettre P : Porcelaines éternelles


Podium

Nous vous proposons une série de caches dans l’ordre alphabétique ayant pour thème le département de la Haute-Vienne. A vous de prendre le relais pour la lettre suivante si vous le souhaitez* et jusqu'à la lettre Z. 
Merci à la Team Pharma 87 pour avoir lancé l'idée en Haute-Vienne.
(*) sans aucune obigation, c
onformément aux règles de Groundspeak.

We propose you a series of hiding places in the alphabetical order having for theme the department of the Haute-Vienne. It's up to you to take over for the following letter if you want** and up to the letter Z.
Thanks to Team Pharma 87 who have launched the idea in Haute-Vienne.
(**) without any obigation, according to the rules of Groundspeak.


Logo

Louyat

[FR]

Louyat est un site funéraire remarquable qui lui vaut la fausse réputation d'être le plus grand cimetière de France.

En revanche il a été l'un des premiers à répondre, en 1806, au mouvement dit des "hygiénistes". Le décret impérial du 23 prairial an XII (1804) stipule que les cimetières doivent être implantés à l'extérieur des cités, sur un terrain en hauteur situé au Nord et sous l'influence des vents d'ouest pour éviter toute retombée d'air vicié. Le cimetière de Limoges est issu du regroupement des 15 cimetières précédemment répartis dans la commune. Il a connu 7 agrandissements successifs et occupe une surface de 35 ha. Il abrite plus de 200 000 défunts.

Ce "cimetière de la porcelaine" recèle une spécificité bien locale. Beaucoup de sépultures portent en effet des plaques funéraires en porcelaine.

Pour les familles modestes, le seul usage de la porcelaine était souvent sur leurs tombes. Il s’agit souvent d’assiettes ou de plats peints par des ouvriers porcelainiers de leur famille ou de leur entourage. Pièces uniques réalisées à la main (ce qui explique quelques fautes d’orthographe et un lettrage irrégulier), elles répondent cependant à des codes et des modes que nous vous proposons de découvrir au travers de cette cache.
Ce parcours vous présente quelques pièces parmi les plus représentatives du 19e siècle.

Le cimetière de Louyat servit de cadre principal au film de patrice Chéreau « Ceux qui m’aiment prendront le train ».

La boîte  de taille nano,  est située à l’extérieur du cimetière.  Pensez à prendre une pince à épiler et un crayon !

L’enceinte du cimetière n’est pas un terrain de jeu. Merci de respecter les lieux.

Les horaires d’ouverture sont les suivants :

Basse saison : du lundi au samedi de 9h à 17h30.
Haute saison : du lundi au samedi de 9 à 19h ;
Le dimanche de 9h à 19h

Une plaquette de visite gratuite est disponible à l’entrée principale.

Seulement 6 waypoints vous permettent de collecter des indices mais la visite complète est vivement conseillée. Des photos des waypoints sont disponibles dans la galerie afin de vous faciliter la recherche des plaques qui sont repérées dans le texte par le nom du defunt.
La numérotation des waypoints sur GPS Garmin est la suivante : "0159HBB" soit "01", le numéro du waypoint suivi de "59HBB" le code de la cache.
Vignette

Carte

[EN]

Louyat is a remarkable funeral site which has the false reputation to be the biggest cemetery of France.

On the other hand it has been one of the first ones to comply, in 1806, the said movement of the "hygienists". The imperial decree of 23 prairial year XII (1804) stipulates that cemeteries must be implanted outside of cities, on a hill situated in the North and under the influence of the West winds to avoid any effect of used air. The cemetery of Limoges arises from the grouping of 15 cemeteries previously distributed in the municipality. It knew 7 successive enlargements and occupies a surface of 35 ha. It shelters more than 200 000 deceaseds.

This " cemetery of the porcelain " holds a very local specificity. Many graves indeed carry porcelain funeral plates.

For the modest families, the only use of the porcelain was often on their graves. It is often made with plates or dishes painted by porcelain workers of their family or their circle of acquaintances. Unique pieces handworked (what explains some spelling mistakes and an irregular lettering), they answer however codes and fashions which we suggest you to discover through this hiding place. This route presents you some pieces among the most representative of the 19th century.

The cemetery of Louyat has been used as main frame for the patrice Chéreau's movie " Those who love me will take the train ".

The size of the box is nano, it is situated outside of the cemetery.  Don't forget you tweezers and your pen !

The cemetery is not a playground. Thank you for respecting places.

Opening hours are the following ones:
Low season: from Monday to Saturday from 9 am till 5:30 pm.
High season: from Monday to Saturday from 9 am till 7 pm;
Sunday from 9 am till 7 pm

A plaque of free visit is available on the main entrance.

Only 6 waypoints allow you to collect indications but the complete visit is deeply recommended. Pictures of waypoints are available in the gallery to facilitate you the search for plates which are spotted in the text by the name of the deceased.
On Garmin GPS, the waypoints are named as follows : "0159HBB" where "01" is the number of the waypoint followed by the name of the cache "59HBB".
Vignette




----------------------oOo----------------------


Alignement remarquable

WP1 – FAMILLE MARGAINE : dans les milieux bourgeois, on trouve la porcelaine à table ou dans les chapelles mais très rarement sur les tombes. Le monument de la famille porcelainière Margaine est un des rares à posséder des parties en biscuit  (= porcelaine non émaillée). On lui doit l’expression « qui voit Margaine voit sa peine » car il est placé près de l’entrée.

WP2 - ANNA CIBOT : on sent ici l’influence du romantisme de la fin du 18e siècle (croix de bois des anciens cimetières, ruines …). Autrefois les cimetières étaient boisés. Vers 1850/1860, on coupe les arbres pour faire de la place et préserver les tombes des racines.

WP3 – JEAN FOUGERES : sur les épitaphes, les hommes brillent au travers de leur métier comme ici un sapeur pompier (Voir aussi WP29). Les femmes sont plutôt présentées comme bonnes épouses et bonnes mères de famille. Les mains sont une représentation classique.

Le jour de sa mort vous donnera l’indice B / Day of death is digit B.

WP4 - GEORGES PLANCHAT : une rare plaque en bleu de four. Vous noterez qu’il y a rarement mention de la manufacture. Ici, Guérin, qui a aussi réalisé la fontaine de l’hôtel de ville, s’était spécialisé en plaques funéraires.

WP5 – FERDINAND ROQUES FERNANDEZ : autre exemple de bleu de four rehaussé d’or.

Le jour de sa naissance (plaque en bleu de four) vous donnera l’indice C / Day of birth (blue plate) is digit C.

Plaque 1

Sur la tombe voisine, la plaque en couleurs, un plat à tarte retourné, est représentative de l’époque. On y trouve la tombe du défunt mise en scène au centre, surmontée d’un saule, symbole de résurrection car il renaît chaque année à Pâques ainsi qu’un conifère, symbole d’éternité. Le crâne est celui d’Adam. Les croix en bois et en pierre représentent les différents âges du cimetière.

WP6 : remarquez à l’arrière les deux petites plaques signifiant que les servantes ont été enterrées avec cette famille aisée, cas assez rare pour être souligné.

WP7 – MARIE-FRANCOIS-ANDRE ARBELLOT : remarquez le poème. Sur la tombe voisine, nombreuses plaques simples. Pour les familles modestes, la concession symboliquement entourée d’un enclos et plantée d’un ou plusieurs arbres était souvent leur seule possession foncière.

WP8 – PIERRE JOSEPH THEODORE DE St VINOX: cette scène du noble donnant à manger à ses pigeons est inspirée par Rousseau (l’homme dans sa nature). Le colombier est un privilège de la noblesse. Voir aussi la chapelle de la famille St Vinox en fin de parcours (N 45° 51.282 E 001° 15.727). elle vient d'être entièrement rénovée et vous pourrez notamment apercevoir à l'intérieur de nombreuses couronnes de fleurs réalisées en perles.

WP9 - PIERRE DELALET et JOSEPH BECHADE : sur la première stèle, remarquez la tombe au milieu d’un désert de croix de bois, sous un saule, caractéristique des anciens cimetières. Sur la seconde, les emblèmes de la Franc-Maçonnerie, la division en deux parties (pour isoler le franc-maçon ou la peindre en deux temps ?) et le prénom Yves utilisé au féminin.

WP10 – HENRY JACQUES ROCHE : travail destiné à la tombe d’un enfant de coeur. Les enfants de cœur sont représentés en aube orange. Notez le travail fin avec les ombres du violon, de la partition et les larmes, symbole courant sur ces plaques.
Remarquez aussi la finesse du travail sur la plaque grise en dessous.

Le nombre d’enfants de cœur (défunt non compris) en aube orange vous donnera l’indice D / Number of children in orange (except the deceased) is digit D.

WP11 – HENRI NICAUD : le belle plaque se trouve à l’arrière du monument. Le défunt, dont la famille devait certainement travailler dans la porcelaine, est représenté comme dans un castelet. Les détails sont fins et nombreux, signe d’un travail d’artiste sur porcelaine.

WP12 – FAMILLE CATEL et ROURET : la plaque du haut imite une plaque métallique émaillée. Notez la mention du « brevet de capacité », rare pour une femme, plutôt signalée généralement comme « bonne mère » ou « bonne épouse ». Il y avait à l’époque une petite centaine d’ouvrières anonymes spécialisées dans la peinture de portraits sur porcelaine.
La plaque grise ombrée s’inspire des estampes japonaises, en vogue à l’époque. La pensée symbolise le souvenir, le pavot un long sommeil, le lierre s’accroche à la vie.

WP13 – GEORGE ANTOINE RIBIERE : la plaque brune est réalisée en technique dite « pâte sur pâte »

WP14 – JUSTIN CZRNIEWSKI : cette assiette est certainement celle d’un ouvrier sur porcelaine immigré. A l’époque, les chrysanthèmes n’étaient pas encore connus.

Le mois du décès de Pierre Cibot (plaque inférieure) vous donnera l’indice F / The month of the death of Pierre Cibot is digit F.

WP15 – CLAUDINE ESTELLE DUPORT : notez la citation de Malherbe « elle n’a vécu que l’espace d’un matin ». Le conjoint et la mère se recueillent sur la tombe. Les fleurs coupées et les vases sont venus remplacer les arbres dès lors que l’on commença à couper ces derniers.

Plaque 2

WP16 – C’est ici qu’ont été tournées les scènes du film «Ceux qui m’aiment prendront le train».

WP17 – FRANCOISE FAUCHER : la plaque en porcelaine est à l'arrière du monument. On est dans la chambre de la défunte. La porte représente le passage entre ici et l’au-delà.

Le nombre de sièges présents dans la scène A / Count the number of seats (plate behind the monument) : digit A.

WP18 – AUGUSTE DUSSOUS : notez la précision du portrait peint à la main.

WP19 – SILVAIN COME : Ricroch était à l’origine d’une proposition de regroupement de toutes les manufactures de porcelaine. La plaque consacrée à l’épouse la représente livide : une croyante fervente contrairement à son mari, certainement pas ou plus croyant la mort est alors représentée par un squelette.

WP20 – MARCEL SOUBRENY & MARIE ROSALIE COUVIDOUX: la première (à l’arrière plan) représente l’une des premières plaques réalisées avec la technique de la photographie. A cette époque on passe de la peinture unique à la photographie ou à la chromo (forme de décalcomanie) fabriquée en série : seule l’épitaphe et le portrait sont personnalisés. La seconde (à l’avant) représente une femme en barbichet, coiffe traditionnelle du Limousin. Avec elle l’enfant mort le jour de sa naissance. La peinture est disproportionnée par rapport à l’âge du défunt.

WP21 – ANNA PLAINEMANSON : cette photo a été retouchée pour l’embellir : on y a ajouté à la main des bijoux en or, une coiffe et des épaulettes.

WP22 – ROSE MARCELLE LAFARGE Vve NARCICE (plaque au sol) : rare plaque de type « grisaille ».

WP23 – CIBOT : nous sommes dans le carré des bouchers. La plaque d’Etienne Cibot vient d’être restaurée. Notez le médaillon emblème de la confrérie sur la plaque de Jean Cibot. A voir également, au dos, celle de Marie Pouret.

WP24 – FAMILLE BONNAUD : une des rares tombes ayant conservé son arbre.

WP25 – FAMILLE MALINVAUD : de nombreux types de plaques déjà rencontrés précédemment. Notez la peinture peu réaliste (par rapport à son âge) de l’enfant aux anges dans son cercueil.

WP26 – Carré HAVILAND : il contraste par sa sobriété. Les arbres coupés sont représentés par des troncs en béton. Pas de porcelaine sur les tombes (c’est réservé à l’intimité du domicile et à la table). Voir en face, une autre famille de porcelainiers : les LANTERNIER (Royal Limoges, four des Casseaux).

WP27 – CAMILLE VARDELLE : ce monument d’une famille modeste semble disproportionné. Camille Vardelle fut victime des émeutes de 1905, peut-être d'ailleurs d'une balle perdue, une sorte de « Gavroche » limougeaud. Ce riche monument est certainement le résultat d'une souscription.

Enclos

WP28 – FAMILLE HAVILAND : ce carré était envahi par le lierre à la manière des cimetières anglo-saxons. Dans les années 2000 fut placée l’urne visible actuellement.

WP29 – LEONARD CORONAT : cette plaque est un véritable curriculum vitae.

WP 30 – JULES LEONARD TERRASSON : un rare vestige des plaques en relief encore en place. En raison de leur fragilité, la plupart ont été détruites ou sont dans les musées.

WP31 – MIGNOT NICAUD St YRIEIX : notez les 3 plaques de styles très différents. Sur la plaque du bas, les lettres ont été exécutées à main levée et sont de largeurs très variables.

WP32 – FAMILLE COUDAMY : Jacques Coudamy est le Président de l’association Espace porcelaine qui gère le musée du four à porcelaine des Casseaux (voir cache « La ruée vers l'or blanc » GC2TFZY). Il s’agit ici d’une forme contemporaine de plaque épitaphe en porcelaine.

Le nombre de paragraphes du texte de droite vous donnera l’indice E / Count the number of paragraphs on the right : digit E.

WP33 – ANTOINE ALPHONSE LAUTERE : cette plaque est l’une des rares qui soit signée. Elle a servi à illustrer la couverture de l’ouvrage « Des funérailles de porcelaine » en vente notamment au Musée des Beaux Arts de Limoges (Evêché/Cathédrale).

Livre

WP34 – Nous terminons cette visite pas un secteur où plusieurs tombeaux-chapelles sont de style égyptien, en vogue à l’époque. Le secteur militaire se trouve en contrebas.

Vous pouvez maintenant vous diriger vers la boîte qui est située aux coordonnées suivantes /
You can now go to the box which is situated in the following coordinates :

N 45° 51.ABC / E 01° 15.DEF


Restez discret : l’endroit est très fréquenté !
Remain discreet : the place is very busy !







Additional Hints (Decrypt)

[FR] irarm ra iéyb
[EN] gnxr n ovxr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

36 Logged Visits

Found it 29     Didn't find it 1     Write note 3     Publish Listing 1     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 45 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.