Skip to Content

<

Omnibus Mainvillois #1 - Cache #2 : les Vauroux

A cache by Johnny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/20/2015
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Nous avons conçu cette boucle de 5 Km avec 6 caches et 1 bonus pour vous faire découvrir une partie de Mainvilliers. Nous vous conseillons de garer votre voiture sur le parking du Compa et de faire les caches dans l'ordre...

N'oubliez pas de prendre les indices pour la bonus !

Bonne balade et bonne découverte.


Introduction

Avec  plus de 10000 habitants, Mainvilliers est la 7e ville du département de l’Eure-et-Loir.

Nous vous proposons quelques caches pour vous faire découvrir cette ville et son histoire récente. Pour réaliser ces caches, nous avons très largement utilisé les écrits publiés par Jean-Jacques FRANÇOIS dans la revue mensuelle de la ville ("Mainvilliers Informations") entre 1977 et 1999. Outre ces travaux qu'il mettait à la disposition de tous, cet historien nous a laissé de nombreux ouvrages dont le très précieux "Au temps des vignes et des vignerons du Pays Chartrain".  Ce grand Monsieur nous a quitté en 2013 à l'âge de 82 ans.

 

En route vers le parc des Vauroux

Après la première cache, vous devez emprunter la rue Philarète Chasles pour trouver la prochaine cache. Chemin faisant, vous passez à proximité d'un lieu chargé d'histoire (waypoint 1).

Dans les temps anciens, il existait dans la vallée des Vauroux une statuette appelée "Vierge des Vauroux".

Sa présence est attestée dès le XVIe siècle par un texte qui parle d'un "outrage à Notre-Dame des Vauroux" le 15 avril 1553...

Dans un plan ancien de 1741, on trouve le monument placé au carrefour de la rue de la Résistance et de la Rue Bécasse, sur le territoire de Lucé (de l'autre côté des voies de chemin de fer, en passant par le petit tunnel au niveau du WP2).

En 1793, pendant la période anti-religion de la révolution française, le petit monument est détruit. Auparavant, une famille chrétienne, craignant que la statue soit profanée, la retire de l'oratoire (c'est ainsi que l'édifice est désigné sur la carte de Cassini dessinée à la fin du XVIIIe siècle) et la cache.

Carte de Cassini où l'on fait référence à l'oratoire de Mainvilliers...

En 1805, le monument est reconstruit du côté de Mainvilliers et la Vierge remise en place.

Cadastre napoléonien de 1809 avec l'emplacement du monument dédié à Notre-Dame des Vauroux (côté Mainvilliers, cercle rouge), le tracé du Couasnon (en bleu), les vignes (en vert) et les maisons (en rouge). Carte extraite de "Au temps des Vignes et des Vignerons du Pays Chartrain" - Jean-Jacques François - p. 38.

En 1850, les travaux de la ligne de chemin de fer Paris-Chartres en direction du Mans et de Rennes débutent. Le tracé des voies suit la vallée des Vauroux et passe, par endroit, au dessus du ruisseau du Couasnon. Le talus recouvre une large zone et l'oratoire doit être à nouveau déplacé. Un tunnel est creusé sous les voies pour relier Lucé et Mainvilliers. Le monument qui abrite Notre-Dame des Vauroux est alors réédifié au sud des voies sur un tout petit espace qui appartient à la commune de Mainvilliers.

Document datant de la seconde moitié du XIXe siècle, après le tracé des voies de chemin de fer où l'oratoire est déplacé au sud, vers la commune de Lucé. Ce document appartenait à Madame Crespeau, demeurant rue de la Bécasse à Lucé et conservé par Monsieur Louis Mouette.

Alors que depuis des temps immémoriaux, les fidèles se rendaient périodiquement en procession depuis l'église de Mainvilliers jusqu'à Notre-Dame des Vauroux, cette pratique est devenue le plus souvent impossible... le chemin qui passe dans le petit tunnel est trop souvent humide et boueux quand le Couasnon déborde à cause des pluies.

Cadastre de 1868 où l'on voit l'emplacement du monument dédié à Notre-Dame des Vauroux (le nord est à gauche). Le monument est de l'autre côté des voies de chemin de fer, sur la commune de Lucé.

Aquarelle réalisée par Raoul Denisart dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le monument de Notre Dame des Vauroux se situe à proximité du WP2, côté lucéen. On voit très bien sur cette peinture le petit tunel qui passe sous la voie de chemin de fer. De l'autre côté du tunnel, la petite barrière signale l'emplacement du Couasnon. Le second tunnel sera réalisé en 1972 lors de l'agrandissement des voies.

Pour palier cet inconvénient, la paroisse décide, en 1892, de créer dans l'église un autel en bois sculpté pour y placer deux "images" de Notre-Dame des Vauroux : une petite Vierge en bois peint de 28cm de haut datant du XVIIe siècle, et une reproduction en pierre sculptée de la Vierge qui se trouve au portail de la Cathédrale de Chartres. Avec ce nouvel autel, les fidèles ne se rendirent pratiquement plus jamais de l'autre côté de la ligne de chemin de fer...

Cela dit, une idée fait son chemin : rapprocher l'oratoire de l'église. Cette idée se concrétise en 1925 sous l'impulsion de l'abbé Jousselin, curé de Mainvilliers, et un nouvel édifice est construit au niveau du WP1, du bon côté du tunnel...

Monument dédié à Notre Dame des Vauroux (PPN signifie "Priez Pour Nous"). Lors des processions, les rues étaient décorées et chacun revêtait son habit de fête. Carte postale de 1927.

Carte postale du deuxième quart du XXe siècle. Une autre vue avec l'église au fond à droite. L'urbanisation a beaucoup changé en un siècle. Les deux personnes qui se promènent avec un landau ne semblent en rien perturbées par la présence de la voiture...

Carte postale du deuxième quart du XXe siècle - on voit le monument dédié à Notre Dame et un petit pont qui enjambe le Couasnon.

En 1972, en raison de l'élargissement du pont du chemin de fer sur le ruisseau des Vauroux et de l'aménagement du parc de la piscine, la chapelle est démontée et jamais reconstruite.

Photographie prise en 1972, juste avant la démolition du monument de Notre-Dame des Vauroux et l'agrandissement des voies de chemin de fer. On voit le petit pont qui enjambait le Couasnon.

Parc des Vauroux

Tout d'abord, un peu d'Histoire...

La vallée des Vauroux, au fond de laquelle coule le ruisseau du Couasnon, marque la limite entre les communes de Lucé et de Mainvilliers.

En 1565, on trouve les Vaux Roux. En 1469, la vallée se nomme Valroust, en 1350 : Val Roul, en 1250 : Vallis Rioul, en 1236 : Val Raoul et enfin, en 1099 : Vallis Radulphi soit... "Le val de Rollon".

Rollon ou Raoul, Haroul, duc de Normandie, était un des principaux chefs de ces Danois ou Normands, qui envahirent la France aux IXe et Xe siècles. Rollon fit le siège de Chartres en 911 et dirigea son attaque des villages de Lucé et Mainvilliers. Chartres aurait certainement succombé sans l'arrivée des troupes de renfort de Robert, duc des Francs, Richard, duc de Bourgogne, accompagnés de Gantelme, évêque de Chartres, portant le voile de la Vierge Marie, qui repoussèrent les Normands. Rollon, pris entre l'armée de renfort et les assiégés, s'enfuit par le ravin des Vauroux et gagna Lisieux.

Suite à cette bataille, les Normands comprirent qu'ils ne pourraient plus intervenir en France aussi facilement et Charles III, dit le Simple, roi de France, engagea des négociations qui aboutirent au traité de Saint-Clair-sur-Epte. Ce traité reconnait le Duché de Normandie et engage Rollon à ne plus intervenir sur le royaume Franc. Rollon devient le premier duc de Normandie et fonde le duché normand.

Aujourd'hui, le parc des Vauroux abrite la piscine de Mainvilliers et de Lucé. Inaugurée le 1er août 1973, cette piscine est fermée à partir du 1er décembre 2005 car le faux-plafond risquait de s'effondrer. Le 29 février 2008, la piscine des Vauroux est rétrocédée aux communes de Mainvilliers et Lucé qui créent un syndicat intercommunal en vue d’en assurer la gestion et l’entretien. Les travaux de réhabilitations commencèrent au début de l'été 2013 et de nombreux habitants des communes avoisinantes attendent la réouverture de cette piscine prévue pour le printemps 2015. Il faut dire que le complexe aquatique de l'Odyssée, même avec sa taille importante, ne suffit plus à assurer des séances pour tous les élèves de l'agglomération chartraine qui compte 47 communes et plus de 125000 habitants.

Pour trouver la cache :

RDV au WP1 pour trouver une micro cache qui vous donnera les nombres "n" et "e". Ce waypoint se situe à proximité du lieu où se trouvait la Vierge des Vauroux au XXe siècle.

RDV au WP2 en passant par le petit tunnel. Au passage, remarquez le caniveau du Couasnon et la différence entre les deux voûtes du tunnel. La première voute (en partant de Mainvilliers) est en pierre et date de 1972. La seconde voûte (juste avant Lucé) est en silex et date de 1850. Au WP2, recherchez l'octogone et les chiffres SP XX YY.

Le final, une micro cache, est au :

N48°26. XX+n

E01°27. YY+e

La cache se trouve dans le parc des Vauroux... attention : le parc est fermé la nuit !

 

Sources :

* Jean-Jacques FRANÇOIS – Bulletin municipal "Mainvilliers Informations" – n° 39, janvier 1996.

* Philippe REGNIER – Chartres et la ceinture chartraine – Tome II.

Ces ouvrages sont consultables à la bibliothèque Jean de La Fontaine de Mainvilliers.

* www.archives28.fr

Additional Hints (Decrypt)

[Pour le WP1 :] Yr cbvag qr pbzzha qr "Nyrknaqer yr Tenaq", "Ovgnaavphf", "Vcuvtéavr" rg "Cuèqer".
[Pour le final :] Nh pbrhe qh ireg.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.