Skip to Content

<

Omnibus Mainvillois #2 - Cache #1 : parc Millochau

A cache by Johnny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/20/2015
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Nous avons conçu cette boucle de 6 Km avec 6 caches et 1 bonus pour vous faire découvrir une partie de Mainvilliers. Nous vous conseillons de garer votre voiture sur le parking de la Mairie et de faire les caches dans l'ordre...

N'oubliez pas de prendre les indices pour la bonus !

Bonne balade et bonne découverte.


Introduction

Avec  plus de 10000 habitants, Mainvilliers est la 7e ville du département de l’Eure-et-Loir.

Nous vous proposons quelques caches pour vous faire découvrir cette ville et son histoire récente. Pour réaliser ces caches, nous avons très largement utilisé les écrits publiés par Jean-Jacques FRANÇOIS dans la revue mensuelle de la ville ("Mainvilliers Informations") entre 1977 et 1999. Outre ces travaux qu'il mettait à la disposition de tous, cet historien nous a laissé de nombreux ouvrages dont le très précieux "Au temps des vignes et des vignerons du Pays Chartrain".  Ce grand Monsieur nous a quitté en 2013 à l'âge de 82 ans.

En route vers la première cache

En partant de la Mairie de Mainvilliers, remontez l'avenue de la Résistance et l'avenue Pierre Chenais.

Avant 1902 et la création de la nouvelle Mairie, il existait un tout petit chemin qui longeait la rue de la République pour rejoindre Chartres. Il se nommait sentier "des fumiers" en raison du lieu-dit voisin.

Cadastre napoléonien de 1809 - en tirets bleus, l'emplacement du sentier des fumiers.

Le 2 aout 1908, le conseil muncipal constate que ce chemin, long de 1500 mètres, revêt une grande importance à cause de la construction du groupe Mairie/Écoles et demande son classement dans le réseau départemental. Il envisage, en outre, de modifier son tracé pour en faire une ligne droite.

Le projet n'est pas retenu au plan départemental... qu'à cela ne tienne, pendant 20 ans, les élus municipaux usèrent une grande partie de leur énergie pour le concrétiser malgré tout. La procédure est longue... 1909 : examen du plan par le géomètre, 1911 : acceptation du prix des travaux, 1912 : enquête publique, 1914 : vote d'un emprunt. Le 30 août 1914, l'entreprise Guéry est sélectionnée pour réaliser le travaux... malheureusement, la Grande Guerre éclate... les travaux sont reportés à plus tard.

C'est en 1921 que les travaux reprennent. Il faut aussi procéder à l'alimentation en eau et en électricité de la rue nouvelle. Enfin, on empierre et on goudronne la rue dont les travaux sont réceptionnés le 10 juin 1928... soit 20 ans après la première décision du conseil municipal.

Enfin, c'est en 1925 que cette avenue reçoit le nom d'un ancien maire de Mainvilliers : Pierre Chenais (dont nous parlerons avec la cache des écoles).

 

Un peu d'Histoire... pourquoi "Mainvilliers" ?

VILLIERS, le second élément du nom Mainvilliers, que l'on retrouve dans un certain nombre de noms de lieux dans la région chartrain, tels Clevilliers, Poisvilliers, Chartrainvilliers, Mittainvilliers, etc... signifie "domaine".

Mainvilliers, comme un très grand nombre de villages, a donc été d'abord une ferme, une exploitation agricole.

Mais que signifie "MAIN" ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de reprendre les différentes façons dont le nom du village a été écrit. Voici quelques mentions du toponyme (nom du lieu) d'après certaines communautés religieuses de Chartres :

- Chapitre Notre-Dame : Manum-Villare (non daté), Manuvillaris (en 1106 et 1124), Manviller (en 1194), Mainvillier et Manuvillare (en 1300), Manivillare (en 1348) et Manumvillare (en 1614).

- Abbaye de St Père : Manus-Villaris (en 986).

- Abbaye de St Chéron : Meinviller (en 1248).

- Abbay de St Jean : Manuvillare (en 1215)  et Mainvillier (en 1412).

Est-ce à dire que l'on peut traduire Mainvilliers par "Domaine de la main" ? Non, c'est ridicule. cheeky

Alors, 3 hypothèses s'affrontent :

1 - Il existe un "Mainvilliers" dans le Loiret, qui s'écrivait, au IXe siècle, Medianum Villare... le "domaine du milieu". Notre Mainvilliers pourrait tout à fait être la "ferme du milieu", à mi-chemin entre Lucé et Seresville ou Chartres et Mondonville.

2 - Pour le village de "Villermain", dans le Loir-et-Cher, son ancien nom était Villare Magnum, c'est-à-dire la "grande ferme" ou la "ferme principale" (à noter qu'en anglais "main" signifie "principal", exemple : "the main street").

3 - Monsieur l'Abbé Jean Villette, chartrain bien connu, qui a travaillé de longues années sur les toponymes et dont les travaux font référence en France proposait une autre solution. Pour lui, Mainvilliers signifie le "domaine de Magin", du nom de son fondateur, ou d'un de ses premiers fermiers. L'Abbé Jean Villette a en effet constaté qu'en Eure-et-Loir, 94% des noms de lieux terminés par -ville, -villiers et -court (termes qui signifient tous "domaine") ont pour premier élément le nom du propriétaire du lieu. Ainsi, Barjouville est le domaine d'une femme nommée Berjout (du germanique Bergildis). De ce constat, il ressort que "Magin" (qui donnera "Main") a 9 chances sur 10 d'être le nom d'un germain venu s'installer dans notre région dans le sillage des troupes de Clovis.

Alors pourquoi "Magin" ? D'abord parce que ce nom est souvent indiqué sur les manuscrits mérovingiens et carolingiens. Ensuite, et c'est l'élément le plus intéressant, parce que la phonétique nous apprend la loi suivante : le "G" placé entre une voyelle et un "E" ou "I" se transforme en "Y". Ainsi, "Magin" est devenu "Mayin", "Maïn", puis "Main" ou "Min". De nombreux mots anciens ont subi cette modification avant de devenir des mots de notre langue française : ainsi "Maitre" vient de "Magistru", "Reine" vient de "Regina" et "Mais" vient de "Magis".

Dans l'état actuel de nos connaissances, il y a une plus forte probabilité pour que "Mainvilliers" ait été au début "le domaine de Magin", mais nous ne pouvons pas complètement exclure les deux premières hypothèses...

Logo actuel de la Ville de Mainvilliers.

Square Millochau

Par testament, Mme Millochau lègue en 1935 un terrain situé avenue Pierre Chenais. A charge pour la commune d'en faire un jardin public. En même temps, elle donne 2000 francs (300 euros) pour les premiers travaux d'aménagement.

Au décès du dernier des époux Millochau en 1941, la donation est acceptée. La mise en route des travaux, là encore, est longue et nécessite de nombreuses délibérations du conseil municipal en 1941 et 1942, puis en 1948 et 1949. Enfin, on achete les bancs en 1950 et la clôture est posée en 1951.

Le 8 mai 1995 est inaugurée dans ce square une plaque commémorant le 50e anniversaire de la libération des camps de concentration et des camps de prisonniers.

 

Sources :

* Jean-Jacques FRANÇOIS – Bulletin municipal "Mainvilliers Informations" – n° 1, décembre 1977, n° 22, juin 1987, n° 46, juin 1999.

Ces ouvrages sont consultables à la bibliothèque Jean de La Fontaine de Mainvilliers.

* www.archives28.fr

Additional Hints (Decrypt)

Purepurm y'vagehf...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.