Skip to Content

<

Les Cigognes Blanches de Charente-Maritime

A cache by Les Pandas Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/12/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Cette cache se trouve à proximité d'un site de nidification pour cigognes - pour les voir il est préférable de venir entre mars et août.

This cache is close to a nesting site for storks - it is best to visit between March and August.


La Charente-maritime héberge actuellement la plus importante population de cigognes blanches en France après l'Alsace.

La cigogne blanche (nom scientifique:  Ciconia ciconia) est un grand oiseau élégant, à long bec rouge, corps blanc et noir, et longues pattes rouges.  L'envergure des ailes est d'environ 1,80 m, elle pèse de 2,5 à 4,5 kg et peut vivre jusqu'à 20 ans (la longévité moyenne étant de 8 ans).  La cigogne est muette mais produit de bruyants claquements de bec lors de la parade.  Elle migre vers l'Afrique à la fin de l'été et revient en Europe pour nicher. L'envol des jeunes, à l'âge de 55 à 65 jours, commence à la fin juin. La majorité de ces oiseaux quittent nos marais en août, mais quelques individus trouvent assez de nourriture pour passer l'hiver dans le marais de Brouage.  Les jeunes reviennent sur leur lieu de naissance à partir de 2 ans et commencent à se reproduire à partir de 3 ans.  Plus de 80% des individus reviennent à leur nid d'une année sur l'autre.  Le baguage a permis d'identifier les lieux d'hivernage des cigognes blanches de Charente-Maritime: l'Afrique sahélienne et l'Espagne. 


Les cigognes construisent des nids imposants de branchages et la femelle pond de 2 à 5 oeufs à partir de mars.  Elles se nourrissent d'insectes aquatiques, de petits rongeurs, d'écrevisses américaines, de batraciens et de petits poissons dans les zones humides, en eau peu profonde, en terrain ouvert et dégagé.  (L'écrevisse américaine peut composer jusqu'à 90% du régime alimentaire des cigognes, ce qui contribue à limiter la prolifération de cette espèce invasive qui menace les herbiers aquatiques, les pontes de poissons et les batraciens des marais.)


La donnée la plus ancienne sur la présence de la Cigogne blanche en Charente-Maritime date de 1841 (un oiseau tué en cours de migration).   Par la suite, l'espèce fut considérée comme très rare et seulement de passage accidentel.  La découverte de la première nidification date de 1960, lorsqu'un couple nicheur s'est établi dans le marais de Rochefort. Les cigognes faisaient escale en Charente-Maritime au cours de leur migration pour s'alimenter, en particulier dans les marais littoraux.  Puis on nota le retour d'oiseaux nicheurs en 1978.  De 1988 à 1997 on assiste à la colonisation des marais de Rochefort par quelques couples, puis entre 1997 et 2001 la colonisation des marais bordant la Gironde.

Dans un premier temps des ornithologues bénévoles construisirent des plates-formes artificielles pour inciter des couples de cigognes à s'installer dans ces zones humides, riches en nourriture.  Leur travail fut récompensé car l'effectif des cigognes venues profiter de ces sites est allé croissant, placant la Charente-Maritime au troisième rang, après les deux départements alsaciens du Haut et Bas-Rhin, pour la reproduction et le nombre de jeunes cigogneaux atteignant le stade de l'envol.  Au printemps 2011 le département abritait 320 couples nicheurs.  Le nombre de jeunes à l'envol est relativement élevé, et est plus fort pour les couples situés au coeur des marais que pour ceux situés en périphérie. Le maintien de cette population dépend donc de la conservation des marais charentais.

Cela fait maintenant plusieurs années que les plates-formes ne sont plus installées et que les cigognes recherchent elles-mêmes des supports élevés pour nicher en sécurité et minimiser les risques de prédation.  On peut les voir sur des pylones électriques ainsi que sur de grands arbres ou des arbres morts. Un programme de baguage a été mis en place et permet ainsi de suivre les couples et les jeunes d'année en année.

La cigogne blanche en France est une espèce protégée, et la destruction des nids ou des individus est passible d'amende ou de prison.



Le nid près de cette cache se trouve sur ​​un terrain privé , mais il est facile à voir et à photographier depuis la route: ne vous approchez donc pas. Si possible dites-nous quand vous loguez si vous avez vu des cigogneaux!


* * * * * * * * * * *

English

The Charente -Maritime is an important area in France for the European White Stork, second only to Alsace. The birds have been encouraged into the area by the provision of artificial nesting sites and return regularly each year for breeding. Storks can be seen here between March and August - they migrate in the autumn to spend the winter in Spain or in Africa and return in spring to breed. In the spring of 2011 there were 320 breeding couples in the department of Charente-Maritime. The young return from the age of 2 years and can start breeding from the age of 3.

They find a good supply of food in the marshes - frogs, fish, insects and are particularly useful in keeping down the numbers of the American crayfish, an invasive species. It is important that in order to maintain the stork population the marshland is conserved and protected.

The nest near this cache is on private land but is easy to see and photograph from the road : do not trespass, but if possible when you log this cache report if you can see any chicks!

Additional Hints (Decrypt)

"Cnyhq"

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

85 Logged Visits

Found it 79     Write note 3     Publish Listing 1     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 16 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.