Skip to Content

<

2- Campagnole à Flak avancée, au rapport !

A cache by Liodan13 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 3/21/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


LES "FLAK" DE LA LUFTWAFFE :

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la défense des terrains occupés par la Luftwaffe (armée de l'air allemande) comportait deux ceintures de Flak, les batteries antiaériennes : une première composée de batteries de calibres légers et moyens installés aux abords des pistes et des aires de dispersion des appareils (20 à 40 mm) ; et une seconde, beaucoup plus éloignée, composée de batteries dites lourdes (75 à 105 mm). Le nombre de batteries variait en fonction de l'importance du terrain à protéger.

  • Une Flak est le nom générique donné aux unités de batteries antiaériennes statiques ou des unités de DCA attachées aux unités combattantes. Il s'agit de l'abréviation du terme allemand : die Flakartillerie (= artillerie antiaérienne).
  • Un Flak est le nom générique donnée aux canons antiaériens. Il en existait deux sortes : les canons légers et mobiles à tir automatique ; et les canons lourds, statiques, à plus grande portée. Il s'agit là de l'abréviation des termes allemands : Fliegerabwehrkanone ou Flugabwehrkanon (= canon antiaérien).

Durant la guerre, les batteries Flak endommagent ou détruisent plus d'avions alliés que ne le fait la Luftwaffe elle-même ! Ainsi, de juillet 1942 à mai 1945, les Britanniques reconnaissent que 84% de leurs appareils ont été endommagés par la Flak, contre 16% par la chasse.

La pratique la plus couramment utilisée était celle du tir de barrage (tir massif à plusieurs armes sur un rythme continu), efficace contre des bombardiers évoluant en groupes, mais extraordinairement vorace en munitions.

La consommation d'obus, estimée à 500.000 par mois en 1941-42 était passée à plus de 3 millions par mois en 1944. En 1944, plus de 2 millions de soldats et de civils étaient liés directement ou indirectement à l'artillerie antiaérienne, qui absorbe 30% de tous les canons et 20% de tous les obus produits durant l'année.

******

LA DEFENSE "FLAK" DE LA BASE AERIENNE DE SALON :

La plupart des batteries légères ayant disparu avec le temps, les seuls vestiges qu'il nous reste aujourd'hui, aux abords de la Base Aérienne de Salon, concernent des batteries lourdes. On en dénombrait 7. Parmi elles, il faut citer :

Au Nord-Est et à l'Est de la base aérienne, non loin du Mas Testory, existait une batterie à 6 pièces lourdes et 2 légères, qui a disparu avec le creusement du canal EDF, la construction de l'A7, et l'exploitation de la carrière GSM. Immédiatement au sud, en revanche, il reste des vestiges de cette occupation, avec un bunker bien conservé, à 2 tourelles, et quelques structures de protection pour abriter les bombardiers et les munitions (voir notre cache "Unité Flak en vue !" GC57FF7).

Plus loin à l'Est, au cœur d'un verger d'oliviers, existait la batterie de la Loyne dont il reste 4 encuvements, et des vestiges d'abris personnels, de soutes et d'un bâtiment ayant pu supporter un projecteur.

Enfin, au Sud de la base aérienne, dans l'axe des pistes d'envol, au Sud de Lançon de Provence, existait la batterie de Campagnole, dite "de Croix Ferri", à la limite Nord de l'actuel champ de tir de l'armée de l'air, et en bordure de la RD21. On pense qu'elle avait la particularité d'être armée de pièces lourdes de 75 mm (voir notre cache "1# Campagnole à Unité Flak, répondez !" GC5PAFJ).

Le terrain de Salon n'est vraiment devenu opérationnel qu'en septembre 1943, et jusqu'à son abandon en août 1944. Durant cette période, les unités de Flak et les groupes de bombardiers-torpilleurs, comme partout ailleurs, se sont succédés au gré des événements extérieurs et des décisions du commandement de la Luft.

******

LA BATTERIE AVANCEE DE LA "FLAK" DE CAMPAGNOLE :

Alors que la plupart des batteries légères a disparu de nos jours, la première ceinture de batterie légère de Campagnole, située au nord-ouest, à environ 1.500 mètres à l'avant de la batterie lourde (voir notre cache "1# Campagnole à Unité Flak, répondez !" GC5PAFJ),  dans l'axe des pistes de la base aérienne, est quant à elle toujours bien visible sur un bout de colline, à l'angle de la RD113 et du Canal EDF.

On peut y observer quelques vestiges épars, avec 3 bases de tir rectangulaires, d'anciens magasins à munitions, un baraquement, et quelques citernes.

Il faut s'imaginer qu'à l'époque le canal EDF et la route n'existait pas, et la vue sur la Base Aérienne était totalement dégagée :

Le secteur est totalement à l'abandon, il est remanié en permanance par l'accumulation de déchets en tout genre, par le squat de personnes démunies dans le baraquement... aussi, ne vous étonnez pas de l'état délabré des environs ! Il n'empêche que l'on peut y observer de très belles orchidées dont l'Ophrys litigieuse et la Barlie de Robert :

 

Le site est facilement accessible par la route située en face de la cave Coteaux de Lançon de Provence. Nous vous conseillons de vous garer au niveau de l'accès au champ, juste avant les grands arbres, au niveau du PK conseillé. Vous pourrez ainsi accéder à la cache aisément à pieds.

La cache est une petite boite photo camouflée.

Bonne découverte !

Additional Hints (Decrypt)

Xrezèf, nh fby

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

68 Logged Visits

Found it 57     Didn't find it 5     Write note 3     Publish Listing 1     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 10 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.