Skip to Content

<

Alphabet Héraultais : H comme... Hôpitaux

A cache by Jipem Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/21/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Related Web Page

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


 

L’Alphabet Héraultais de A à Z... est une série de caches particulières ouverte à tous ceux qui souhaitent y participer. Cette série est basée sur des Alphabets déjà présents en France. Mais il faut savoir que cela existait déjà dans d’autres pays, comme la Finlande, depuis bien longtemps.


L'Alphabet Héraultais est une série de cache particulière. Le principe de la série est simple : Le premier qui a aimé l'idée de la série dont cette cache fait partie, peut choisir si il le souhaite, de poser une nouvelle boîte pour poursuivre la série, en respectant si possible les quelques règles suivantes :

  • Le nom de la cache posée pourra commencer par "Alphabet Héraultais..." suivi de la lettre de la cache et de "comme", suivi d'un mot ou nom ayant rapport avec l’Hérault.

  • Les lettres doivent être utilisée dans l'ordre alphabétique.

  • La cache doit être posée dans l’Hérault (limite du département)

  • Pas de limitation de taille, difficulté, terrain ou type.

  • Le choix du mot est totalement libre : Ville, spécialité, monument, objet, nom, dicton, etc.

  • Le descriptif de la cache contiendra les présentes règles et sera suivi d'une explication sur le terme choisi pour la cache.

Le principe est simple : Et ainsi de suite jusqu'à ce que les 26 lettres soient honorées (vous pouvez même ajouter un #Bis si vous le souhaiter !)


Une Bookmark List a aussi été créée pour cette occasion, en voici le lien, afin de suivre la série.


Merci de votre éventuelle participation à la complétion de cette série ludique.
 

Petite modification pour simplifier un peu les règles : Les Géocacheurs souhaitant participer à la série peuvent réserver la lettre voulue sur le lien suivant (Doodle). Choisissez sur ce site la lettre qui vous tient le plus à coeur. Les lettres doivent être posées dans l'ordre de l'Alphabet (A,B,C,D,... Z), mais il n'est alors pas nécessaire de faire FTF sur la cache d'avant pour poser la suivante, il suffit que celle-ci soit déjà publiée.

Pour obtenir le lien vers le code source de l'introduction de la série Alphabet héraultais, cliquez ici.


H comme... Hôpitaux


Patrimoine

C'est en 1137 que les premiers témoignages de la médecine à Montpellier sont retrouvés.

Lieu historique d'exercice de la médecine, avec la plus vieille faculté du monde occidental toujours en activité, Montpellier a toujours été profondément marquée par l'histoire de ses hôpitaux.

Les hôpitaux médiévaux sont nés dans une cité marchande et répondent à la nécessité de soigner les nombreux pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, de Rome ou de Jérusalem, mais aussi à celle de les filtrer et de les empêcher de provoquer des désordres publics ou de propager de redoutables épidémies.

Les guerres de religion aboutissent à al destruction de nombreux hôpitaux, souvent d'obédience catholique, et au rapatriement au centre ville du plus important d'entre eux, l'hôpital Saint Eloi.

A la révolution, le pouvoir hospitalier passe aux mains de la municipalité. La Faculté de médecine se voit confier la gouvernance des grandes cliniques médicales et chirurgicales, lieux de soins et d'enseignement de la médecine.

Cette étroite collaboration hospitalo-universitaire trouvera son aboutissement dans la création, en 1958, des Centres Hospitaliers et Universitaires ou CHU.

Au début du XXIe siècle, les Centres Hospitaliers Régionaux Universitaires (CHRU) sont devenus d'énormes entreprises directement placées sous le contrôle de l'Etat, instruments privilégiés d'une politique de santé publique.

Missions

Le Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Montpellier a pour missions fondamentales le soin, l'enseignement, la recherche, mais également la prévention, l'éducation en santé et la lutte contre l'exclusion sociale.

Il s'organise autour de 13 pôles hospitalo-universitaires regroupant toutes les spécialités médico-chirurgicales et répartis dans plusieurs sites géographiques au nord-est de Montpellier :

  • Lapeyronie (Os et articulations, Urgences)
  • Arnaud de Villeneuve (Femme, enfant, cœur-poumons)
  • La Colombière, Balmes (Gérontologie)
  • Benech (Administration, finances,...)
  • Saint-Eloi (Digestif)
  • Gui de Chauliac (Tête et cou)
  • Euromédecine (Logistique)
Etablissements

Aujourd'hui, positionné comme un pôle sanitaire de premier plan avec sept établissements intervenant dans tous les domaines de la santé, il occupe le cinquième rang des Centres Hospitaliers Universitaires de France.

D'une capacité de 3000 lits (environ 1200 en médecine, 150 en long séjour, 110 en moyen séjour, 590 en psychiatrie, 120 en gynécologie-obstétrique et 480 en chirurgie), employeur de 9000 personnes, il se hausse au premier rang des entreprises de la région.

Au service de trois missions essentielles recouvrant les soins, l'enseignement et la recherche, il intervient aussi dans les domaines du social et de la prévention.

Neuf écoles spécialisées accueillent chaque année huit cents personnes. Ouvert aux technologies de pointe, possesseur d'un équipement médical performant, il s'inscrit dans une trajectoire de progrès et d'innovation.

Sensible à la qualité de l'accueil, le personnel, par son savoir-faire et sa compétence, confère au Centre Hospitalier les vertus d'un hôpital à visage humain.

Ces valeurs contribuent à faire du CHRU un établissement public de haut niveau où toutes les équipes sont à l'écoute de chaque patient afin de faciliter son séjour à l'hôpital.

Les 7 établissements du CHRU de Montpellier :

  • Hôpital Lapeyronie :

    Pôles Os et Articulations, Rein HTA et Endocrino-Métaboliques, Urgences, Enfant, Biologie-Pathologie, Neurosciences Tête et Cou, Pharmacie.

    François Lapeyronie (Montpellier 1678 - Versailles 1747) obtint son diplôme de Maître-Chirurgien à 17 ans. De 1697 à 1715, il fut Chirurgien-Major de l'Hôtel-Dieu Saint-Eloi. En 1737, il devint le Premier Chirurgien du Roi Louis XV, Chef de la Chirurgie du Royaume et Président de l'Académie Royale de Chirurgie. L'Hôpital Lapeyronie a été terminé en 1983.

  • Hôpital Arnaud de Villeneuve :

    Pôles Coeur-Poumons, Enfant, Naissance et pathologie de la femme, Biologie-Pathologie, Pharmacie.

    L'Hôpital doit son nom à Arnaud de Villeneuve né aux environs de 1240. Il étudie la philosophie à Montpellier vers 1260, effectue de nombreux voyages puis revient à Montpellier où il étudie et enseigne. Précurseur en matière d'hygiène, il introduit, en médecine, "l'eau ardente de Maître Arnaud" (alcool médicinal).

  • Hôpital Gui de Chauliac :

    Pôles Neurosciences Tête et Cou, Rein HTA Endocrino-Métaboliques, Biologie-Pathologie, Os et Articulations, Cliniques Médicales, Pharmacie, Urgences.

    Célèbre médecin, Gui de Chauliac est né dans une famille paysanne des Monts de la Margeride à Chaulhac (Lozère). C'est par reconnaissance que la châtelaine de Mercœur l'envoie étudier la médecine à Montpellier où il devient en 1325 Maître en Médecine. Il apprend la chirurgie aux universités de Bologne et Paris et découvre les travaux des médecins grecs et judéoarabes en ce qui concerne l'anatomie. Chirurgien le plus éminent du XIVème siècle, il a révolutionné l'esprit médical de son temps et mérité le nom de "Père de la Chirurgie Moderne". "La grande chirurgie" dite "le guidon", écrit en 1363, est le premier traité donnant un aperçu complet de toutes les connaissances médicales et chirurgicales du XIVème siècle. Il servira de référence aux étudiants jusqu'au XVIIIème siècle.

    L'actuel hôpital qui porte son nom fut construit de 1968 à 1970 par l'architecte Henri Colboc à proximité de St-Eloi. Sur 7 niveaux, l'établissement regroupe dans un même site, un ensemble de disciplines médico-chirurgicales. Cet établissement constitue la première étape d'une politique de rénovation du patrimoine hospitalier Montpelliérain.

  • Hôpital Saint-Eloi :

    Pôles Digestif, Cliniques Médicales, Biologie-Pathologie, Psychiatrie, Pharmacie.

    Les origines du nom de l'Hôpital viennent d'une petite chapelle placée sous le vocable du grand argentier de Dagobert : Saint Eloi. La confrérie des orfèvres de la ville s'y réunissait périodiquement pour délibérer de leurs affaires. Saint-Eloi est le plus vieil hôpital Montpelliérain, lointain successeur de l'Hôpital Robert fondé en 1183 par Robert Pellier à la porte de Lattes.

    Le 24 mai 1890, l'hôpital suburbain est inauguré. Il vient prendre le relais du vieil Hôtel-Dieu Saint-Eloi. Ce nouvel hôpital retrouvera en 1930 son nom originel sous l'appellation de clinique Saint-Eloi, puis, en 1976, sous celui d'Hôpital St-Eloi.

    La restructuration répond au besoin de réutiliser de façon optimale l'existant valable et de redonner au vieil Hôpital Saint-Eloi un peu de son image d'origine tout en mettant en œuvre, par des constructions nouvelles complémentaires, les techniques nécessaires à l'exploitation d'un hôpital moderne. L'Hôpital Saint-Eloi, alliance du progrès et de la tradition, est considéré comme la source de rayonnement du CHRU de Montpellier.

  • Hôpital La Colombière :

    Psychiatrie, Pharmacie, Biologie-Pathologie.

    Construit en 1906, il a été rattaché en 1928 au Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier. La discipline psychiatrique reste encore méconnue. Dans l'imaginaire de chacun, ces services sont perçus comme des lieux d'enfermement pour malades mentaux incurables. La réalité est en fait toute autre. Depuis 25 ans, l'évolution des thérapies a entraîné une transformation radicale des modes d'hospitalisation et de prises en charge. Dans le même temps, la durée moyenne de séjour est passée de 198 jours à 30 jours. Actuellement, la psychiatrie et la psychologie médicale s'organisent autour de la notion de sectorisation.

    La sectorisation : Chaque département est partagé en territoires d'action nommés "Secteurs Psychiatriques". Le secteur constitue un mode d'organisation permettant aux établissements hospitaliers publics de mettre à la disposition d'une population résidant dans une aire géographique donnée, une gamme de prestations diversifiées autorisant la prévention, le diagnostic, le soin et la réinsertion. Le découpage en secteur ne remet pas en cause le principe fondamental du libre choix, pour les malades ou leur famille, de leur praticien et de leur établissement de soins. Ce droit est garanti à tout moment.

    Les modalités de prise en charge : Chaque secteur rattaché au CHRU de Montpellier propose les modalités de prises en charge suivantes. - les centres médico-psychologiques et centres d'accueil à temps partiel
    Ce sont des unités d'accueil et de consultations qui effectuent des actions de prévention, de soins ambulatoires, de suivi après hospitalisation. - les unités d'hospitalisation à temps partiel
    Implantées au sein des populations et associées aux centres médico-psychologiques, leur fonctionnement permet d'éviter les hospitalisations en temps complet ou d'assurer une prise en charge allégée après la phase aiguë d'une maladie. Les hôpitaux de nuit organisent le soutien des personnes en difficulté ou en voie de réinsertion. - les unités d'hospitalisation à domicile ou substitutive au domicile
    Au domicile proprement dit, en appartement thérapeutique, ou en placement en famille d'accueil, ces alternatives à l'hospitalisation modulent l'intervention des équipes soignantes en fonction de la pathologie et du projet du patient. - les unités d'hospitalisation à temps complet
    Plus de 90 % des admissions d'hospitalisation à temps complet relèvent de l'hospitalisation libre, seuls 10 % sont des hospitalisations sous contraintes (MTD-HO). - les unités intersectorielles
    Les secteurs de psychiatrie adulte ont décidé de regrouper leurs moyens pour traiter au sein d'unités intersectorielles un certain nombre de pathologies dont l'autisme, l'oligophrènie, la psycho-gériatrie, le traitement des troubles anxieux et dépressifs, les soins pour adolescents, l'accueil et le soins pour jeunes adultes.

  • Centre Antonin Balmès

    Pôle Gérontologie.

    Inauguré en 1997, il se situe entre l'hôpital la Colombière et l'hôpital Lapeyronie, dans un cadre de verdure agréable. Ce centre accueille les personnes âgées en court, moyen et long séjours.

  • Centre Bellevue

    Pôle Gérontologie.

    Il reçoit, depuis 1973, des personnes âgées nécessitant des soins médicaux. Situé sur une colline de la banlieue nord de Montpellier et sur un terrain de cinq hectares très boisé, il est composé d'une unité de moyen séjour qui accueille des personnes âgées nécessitant une rééducation, une réautonomisation et d'une unité de long séjour pour les personnes âgées ayant perdu leur autonomie et dont l'état de santé nécessite une surveillance médicale constante.

  • ainsi que les établissements annexes : Centre administratif André Benech (services administratifs), Institut de Formation et des écoles (IFE), Centre de Soins, d'Enseignements et de Recherche Dentaire, Centre Logistique du CHRU de Montpellier (blanchisserie, Unité Centrale de Production des Repas, et Plateforme logistique), et la Crèche "L'Ostal Dels Pichonets".
En chiffres (année 2013):

  • 2.057 lits, 577 places
  • 222.491 hospitalisations
  • 26,1% en chirurgie ambulatoire
  • Hospitalisation A Domicile : 40 patients / jour (au lieu de 6 en 2011)
  • 492.650 consultations externes
  • 3.544 naissances
  • 109.881 passages aux urgences (43% en urgences adultes, 6% en urgences gynécologiques, 20% en urgences tête et cou, 4% en psychiatrie, 26% en urgences pédiatriques)
  • 448 greffes, et 126 prélèvements
  • 418.615 appels entrants au centre SAMU
  • 5 scanners, 1 IRM, 1 Tep Scann, 5 Gamma Caméras
  • 5 salles de radiologie interventionnelle, 1 salle EOS, 1 lithotripteur, 1 robot opératoire, 3 plateformes génomiques, 2 cytomètres de flux avec trieurs de cellules
  • 50.265 interventions chirurgicales
  • 278.237 passages en imagerie
  • 18.842.937 actes d'anatomo-pathologie
  • 515 étudiants en médecine, 180 étudiants en pharmacie, 196 étudiants en odontologie
  • 10.759 employés (1er employeur de la région), dont 19% de personnel médical, 6% de personnel médico-technique, 10% de personnel administratif, 11% personnel technique et ouvrier, et 54% personnel soignant et socio-éducatif
  • 786.046.966€ de dépenses (15% pour le personnel médical, 47% pour le personnel non médical, 8% de charges d'amortissements de provision financières et exceptionnelles, 8% de charges hôtelières et générales, 21% de charges à caractère médical)
  • 781.277.930€ de recettes (78% versés par la CPAM, 14% de recettes subsidiaires et 8% autres produits de l'activité hospitalière)
  • 56 millions d'euros d'investissements nouveaux (dont 62% de travaux, 5% de logistique et hôtellerie, 16% informatique et télécommunication, 17% biomédical)
  • 7.144.934€ consacrés aux études promotionnelles et à la formation continue (en 706 actions)
  • 1.111 élèves répartis sur 10 écoles et instituts dont 493 à l'IFSI
  • 5.583 personnels non médical partis en formation
  • 291 nouveaux protocoles de recherche clinique ouverts dans l'année et 1.352 protocoles en cours de réalisation.

La cache

La cache est située à la croisée des chemins entre l'hôpital Lapeyronie, La Colombière, et Antonin Balmès.

Avertissement :

  • Pour la survie de la cache, restez discrets ! Elle est située à proximité du parc de La Colombière où patients/soignants sont souvent.
  • Soyez très délicats avec le camouflage.
  • Bien remettre la cache telle que vous l'avez trouvé (de manière à ce qu'elle soit le plus invisible possible).
  • Ouvrez-la avec délicatesse !

À savoir :

  • Il n'y a pas de stylo dans la boîte.

Geocache Companion

Flag Counter

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr yvreer.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

77 Logged Visits

Found it 75     Didn't find it 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 11 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.