Skip to Content

<

2. RESISTANCE EN ARGOAT : STELE DE COAT MALLOUEN

A cache by teamcasimirdl Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/22/2015
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

 


C'était en été 44. Le Maquis de Coat-Mallouën était attaqué par l'Armée allemande.



L'histoire

Du 2 au 27 juillet 1944, dans la forêt de Coat-Mallouën, sur les communes de Plésidy et Saint-Connan, 240 hommes se regroupent. Parmi eux, figurent des Guingampais qui, depuis 1942, avaient entrepris de résister face à l'occupant allemand. Dont, notamment, Mathurin Branchoux, André et Joseph Le Cun, ou bien encore Jean Dathanat, qui oeuvrent pour l'Armée secrète et des jeunes de l'Institution Notre-Dame.

Il participe à la libération de Guingamp

Le 4 juillet, ils forment le Maquis de Coat-Mallouën. Et choisissent comme chef le lieutenant SAS Jean Robert, parachuté sur la base de Sam West (en forêt de Duault), lors du débarquement en Normandie. « Le Maquis, organisé grâce à des cadres issus des trois Armées et de la gendarmerie, connaît une vie comparable à celle menée à la caserne, relate le général Budet, président de l'Association des anciens et amis du Maquis de Coat-Mallouën. La logiste suit : matériel, popote... Il y a même un médecin, un dentiste, un aumônier. La nuit, ce sont embuscades et coups de main, à une trentaine de kilomètres pour éviter de faire repérer la base. »

Or, le 27 juillet, des unités de l'Armée allemande attaquent le Maquis. « L'ennemi, habitué à agir contre des maquisards qui tirent pour couvrir leur repli, est surpris, poursuit le général. Car ici, on résiste. » Le camp, en effet, a été judicieusement établi. « Les fusils mitrailleurs provoquent de lourdes pertes aux Allemands qui, de surcroît, tombent sur des zones minées. » Au bout de deux heures de combat, le lieutenant Robert ordonne le repli. Treize maquisards ont perdu la vie durant l'attaque.

Le 7 août, « pour la première fois dans l'histoire de la Résistance, le Maquis sert d'infanterie aux troupes alliées », raconte le président. En effet, ce jour-là, avec un effectif de 400 hommes, le maquis de Plésidy-Saint-Connan entre dans Guingamp, qui constitue alors le siège du poste de commandement du 74e corps d'Armée allemande. Une histoire retracée au sein du Musée de la Résistance en Argoat, au pôle de l'Étang-Neuf, à Saint-Connan.



Flag Counter

Additional Hints (Decrypt)

Cvreer

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.