Skip to content

<

Sur la route des vacances et de la préhistoire

A cache by Cdfy Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/17/2015
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Une aire de repos qui merite le détour 


Située sur la route des vacances l'aire de repos du Relais civraisien est très fréquentée en période estivale . Nombreux sont ceux quui s'y sont arrété sans se preoccuper d'autre chose que de faire une pause .Toutefois sachez que le sentier au fond mène au bord de la Charente, il peut être agréable de faire quelques pas pour pique-niquer tranquillement et qu'il existe un sentier de la préhistoire

grotte

Sur le sentier de la Préhistoire 

Les grottes du Chaffaud éveillent un passé très lointain et, pour beaucoup, elles ne sont que les grottes où nos lointains ancêtres ont vécu… Peu nombreux sont ceux qui peuvent dire l’importance qu’elles ont eue et ce qu’elles ont apporté à l’histoire de l’homme et à la Préhistoire en particulier.

L’ambition de ce parcours : tout en préservant les qualités naturelles du site, faire effectuer un étonnant voyage dans un passé très reculé, plonger dans les temps lointains de la Préhistoire.

Ce parcours est une invitation à la découverte d’un site archéologique doté d’un patrimoine naturel exceptionnel et propose aux visiteurs des informations illustrées sur le mode de vie de l’homme du Magdalénien.

Au travers d’un certain nombre de panneaux (8) on pourra découvrir l’environnement et la vie quotidienne des hommes qui habitaient les grottes du Chaffaud.

« Le sentier de la Préhistoire » démarre du relais de pays civraisien, actuel lieu d’exposition et de vente de produits locaux et fait un circuit reliant les différentes grottes. Les panneaux d’information réalisés en matière imputrescible  sont disposés le long du circuit.

Un premier panneau situé au départ du sentier permet de situer l’homme du magdalénien au sein de la préhistoire.

L’objectif à plus long terme serait d’accueillir au relais de pays civraisien  (dans une extension du bâtiment actuel) le musée de la Préhistoire situé actuellement au second étage de l’immeuble Darquier, siège de l’Office de tourisme de Civray.




Les grottes du Chaffaud 

Les grottes du Chaffaud sont découvertes dès 1834 par André Brouillet (1826-1901), notaire à Charroux.

C'est entre cette date et 1845, certainement en 1837, qu'il découvrit le célèbre os de renne gravé de deux cervidés (probablement deux biches).

1851, M. Brouillet confie cette pièce à M. Joly- Leterme qui va le transmettre au Musée de Cluny où il est enregistré (par erreur?) comme don de M. Joly- Leterme.

1853, Prosper Mérimée en visite dans la région en tant qu'inspecteur des monuments historiques, en fait une reproduction dessinée adressée à un expert étranger, M. Worssaae qui la publie au Congrès International d'Anthropologie de Copenhague en 1869 et attire l'attention sur cet objet. Les avis sont partagés: certains ont pensé que c'était la première pièce de l'Art Primitif, d'autre n'y ont accordé aucune importance.

Amédée Brouillet, fils d'André, continue les fouilles, aidé de M. Meillet. Ce dernier publie les résultats: Epoques antédiluvienne et celtique du Poitou mais cette parution est entachée de la supercherie de son auteur puisqu'il avait inclus plusieurs dessins de pièces issues de son imagination.  M. Brouillet, lui de bonne foi, publie ses résultats sous le titre Epoque antéhistorique.

1864, Gaillard de la Dionnerie acquiert les droits de fouilles exclusifs et cette fois explore « scientifiquement » le site. Deux ans après une mutation l'oblige à interrompre ses travaux. Il offrit alors ses droits de fouilles à la Société des Antiquaires de l'Ouest qui chargea Le Touze de Longuemar de poursuivre les recherches.

 

1886, M. de la Dionnerie nomme M. Saint Pons comme responsable des recherches puis offre ses droits de fouille aux Antiquaires de l'Ouest qui nomment M. de Longuemar qui sera responsable du site du 26 novembre au 9 décembre 1886.

Les découvertes seront partagées entre la Société des Antiquaires de l'Ouest

et la ville de Poitiers, puis rassemblés au Musée des Grandes Ecoles de Poitiers.

1882, M. Chauvet restitue à M. Brouillet la découverte de l'os gravé.

1887, l'os est transféré du Musée de Cluny au Musée de la Préhistoire de Saint Germain-en-Laye où il est toujours conservé.

 

1926, grâce aux dons de MM. Chauvet, Monthubert, Cabaille, Morichaud, Bourderaud, Bailly, Poitevin, Surreaux, Bergenneau, Faisy, Montagne, on a fondé le Musée de la Préhistoire de Civray mais qui se révèle être une simple salle ouverte à tout vent, où les pièces sont entassées dans des caisses et à la merci des pillage des enfants ou d'amateurs malhonnêtes.

1971, un nouveau musée est crée à Civray, sous l'impulsion de M. Chambort et il est le premier a dresser un inventaire de toutes les découvertes issues des grottes du Chaffaud. Cette fois les pièces sont mises en valeur et protégées dans des vitrines prévues à cet effet.

De plus, le musée de Saint Germain-en-Laye a fourni un moulage de l'os gravé, qui est l'objet le plus prestigieux de la collection qui comprend aussi des bifaces, des grattoirs, des pointes de flèches et de javelots...

1985, on reprend les fouilles sous la direction de Jean Airvaux et les pièces issues de ces fouilles sont encore à l'étude.

 biches

Les grottes se situent dans la vallée de la Charente, tout au bord de la rive droite du fleuve et se sont formées au fil du temps dans un bloc de calcaire.

Elles sont au nombre de cinq: la grotte des Pins, la plus proche de Civray, puis en remontant le fleuve, la grotte du Puits, deux grottes qui communiquent entre elles et enfin la grotte de la Fontaine ou grotte de l'âne.

C'est dans la grotte du Puits, la plus vaste de toutes, que l'on a fait les découvertes les plus intéressantes. Son ouverture est large de 8 m, sa voûte soutenue par 5 piliers ronds culmine à plus de 5 m. Cette dernière va en diminuant de hauteur et à gauche, cinq couloirs ornés de stalactites et de stalagmites, s'enfoncent dans la falaise. Une cheminée naturelle traverse le plafond et débouche dans les bois. De plus la chaleur y est constante grâce à l'entrée qui s'ouvre vers le midi et à sa position abritée des vents froids du nord.

L'élévation de la rivière est de 20 mètres, ce qui mettait à l'abri des inondations.





Additional Hints (Decrypt)

Q'nhgbzar
Yn pnpur rfg sentvyr znavchyrm yà nirp ceépnhgvba. Vy rfg aéprffnver qr yn qépebpure cbhe y'bhieve

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.