Skip to Content

<

La Grotte des Petites-Dales

A cache by yamathom adoptée par Aude&Bertrand Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/23/2015
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Présentation

La grotte des Petites-Dales est située sur la commune de Saint-Martin-aux-Buneaux, à proximité immédiate des falaises littorales de la Côte d'Albâtre, limite nord-ouest de la région naturelle du Pays de Caux. Elle s'ouvre dans la valleuse des Petites-Dalles, à proximité de la route départementale n°68 qui mène de Sassetot-le-Mauconduit à Saint-Martin-aux-Buneaux, en passant par le hameau des Petites-Dalles. Elle débouche à environ 1200 m  de la mer, vers 35 m d'altitude, au pied d'une ancienne carrière à ciel ouvert ; elle a d'ailleurs très probablement servi d'abri de chantier aux carriers. Connue des habitants depuis fort longtemps, la cavité ne l'a été du monde spéléologique qu'en 1966.


La carrière des Petites-Dales

Sur cette page, le nom est orthographié "Petites-Dales" ("vallée" anglo-saxonne) et non "Petites-Dalles" (tablette de pierre, ne faisant référence à aucun élément du paysage), comme c'est écrit officiellement par ailleurs, en raison de l’origine scandinave de la dénomination du site, mentionnée en 1235, reprise dès 1240 (in portubus de Valletis, de Dalis et de Daletis) dans les textes conservés dans la Bibliothèque Municipale de Rouen [Laporte, 1982]. On retrouve cette orthographe en 1251 et 1271. C’est en 1412 qu’apparaît l’orthographe Dalles qui désormais s’impose jusqu’aujourd’hui. Enfin signalons que l'Institut Géographique National orthographiait "Petites Dales" et "Grandes Dales" dans l'édition 1957 de ses cartes au 1/25000, avant de rectifier en "Petites Dalles" et "Grandes Dalles" dans les éditions suivantes [Rodet et Viard, 1996].

 

Origine

La grotte est un vaste réseau de drainage souterrain naturel comme il en existe une multitude dans le sous-sol cauchois. L'eau, qui s'est chargée de dioxyde de carbon, dissout la craie et, en ouvrant des espaces dans le sous-sol, crée ces réseaux de circulation de l'eau. Les géologues parlent de formation d'un "karst". Le réseau de la grotte des Petites-Dales se développe dans la craie du Sénonien (étage du Coniacien), dépôt sédimentaire vieux de 87 à 88 millions d'années. Aujourd'hui le conduit est asséché, sauf en période de forte pluviosité comme en 1995 et en 2000 quand il a été ré-ennoyé dans sa partie basse par la remontée de la nappe phréatique.


Entrée de la grotte

Cette grotte a donc été creusée par l'eau et aurait environ 800 000 ans. Elle a dans le même temps été en grande partie comblée par des alluvions (80% de loess, 10 % d'argiles et 10 % de silex). Grâce au travail assidu de nombreux volontaires depuis 1989, la grotte est progressivement désobstruée. Le dégagement de cette cavité a nécessité de déblayer 2 000 m3 d'alluvions, soit environ 6 450 voyages de remorques.

D’après les travaux de Rodet & Viard (1996), le système karstique de la grotte des Petites Dales est de type paragénétique.
Rappelons le classement de Renault (1967) des galeries en :

  • galeries syngénétiques avec une vitesse du courant supérieure à 10 cm/s,
  • galeries paragénétiques avec une vitesse du courant inférieure à 10 cm/s.

Dans ce type de galerie, une sédimentation continue se produit sur le fond et la corrosion se produit uniquement au toit.

 

Toponymie

Des noms ont été donnés à plusieurs sites de la grotte en fonction d'éléments morphologiques (Soutirage, Siphon, ...), morphométriques (Soutirage 404, etc) ou historiques (Espace des Six, etc).
Les appellations morphométriques correspondent à la distance en mètres du phénomène depuis l'entrée de la grotte, ou l'origine de l'affluent.
- exemple, Soutirage 404 : soutirage = phénomène karstique (domaine morphologique), 404 = distance en mètres depuis l'entrée (domaine morphométrique) ;
- autre exemple, l'Espace des Six : espace = grand volume vide naturel dans le karst formant un espace ou salle (domaine morphologique), des six = six personnes ont découvert ensemble ce vide (domaine historique).

Pour la topographie, les appellations sont uniquement des chiffres allant de 1 à n.
Pour la Galerie Principale, nous partons de l'entrée au repère 1.
- Pour la Galerie du Soutirage, le chiffre est suivi d'un petit a ; ainsi R5a.
- Pour la Galerie du Siphon, le chiffre est suivi d'une petit b ; ainsi R7b.


Topographie de la grotte des Petites-Dales, d'après les relevés du CNEK

La galerie principale a une section d’environ 10 m de haut (seuls environ les 3 mètres supérieurs sont désobstrués) et de 2 à 5 m de large. Au niveau de l’ « Espace de Six« , la galerie s’élargit en une petite salle. Le développement total des galeries représente environ 700 mètres.

 

Le karst de la craie Normande

Le karst de la craie ressemble beaucoup à celui des autres formations carbonatées. Cependant, en raison du développement d'un manteau superficiel d'altération de la craie, c'est essentiellement l'endokarst qui est développé. L'exokarst n'offre que des éléments ponctuels, ce qui limite énormément leur représentation graphique sur une carte régionale, à l'opposé de nombreuses régions karstiques classiques. On observe surtout des pertes (lorsqu'elles sont actives) sur les plateaux ou dans l'amont de vallées exogènes (notion de "causse crayeux" en périphérie du Perche), et des émergences concentrées, dont le grande majorité est aujourd'hui masquée par des aménagements de captage (AEP).

L'origine karstique des dépressions est beaucoup plus difficile à établir, en raison de l'activité anthropique millénaire à la surface des plateaux et jusqu'à plusieurs dizaines de mètres de profondeur (carrières souterraines dont la célèbre "marnière"). D'autre part, le prélèvement soutenu des ressources souterraines dans le pays de la craie (argiles, craie, silex, eau, ...) peut interférer sur l'évolution d'une système karstique par modification des qualités des formations superficielles, de la topographie, par prélèvement d'un stock de surface. La modification de la topographie qui en résulte peut agir sur la répartition et le régime d'alimentation du karst de la zone d'introduction. De plus un creusement superficiel conséquent ou souterrain peut générer des effondrements de surface.

Les incidences sur le régime des eaux concernent autant l'épikarst (partie supérieure de l'endokarst) que la zone de restitution. La modification physique des zones de perte entraîne, selon les sites, une diffusion ou une concentration d'eaux d'introduction, sans que nous en mesurions les conséquences sur le drainage karstique. La modification des zones de résurgence provoque l'accélération du régime de restitution, et l'évacuation des insolubles (turbidité en augmentation dans tous les captages depuis au moins 30 ans) qui, en conditions naturelles, sédimentent dans les vasques. Il est prouvé que tous les effondrements de la Seine-Maritime en 1995 ,'étaient pas que des marnières qui s'effondraient ! Quant au karst de la craie, il est montré qu'il ne diffère pas vraiment du karst des autres formations carbonatées, qu'il offre la même richesse et variété, mais l'influence de la porosité est sensible, expliquant peut-être, par-delà la présence d'un aquifère mixte, pourquoi on observe dans la craie des phénomènes karstiques spécifiques, unimodaux, comme si la porosité de l'encaissant avait permis la déconnexion du phénomène de l'évolution de son contexte morphodynamique.

 

Visite

La partie aménagée pour le public, avec éclairage électrique, mérite amplement une visite. La visite, gratuite, peut se faire en tenue de ville. C'est la seule grotte dans toute la Normandie qui est ouverte au public et qui peut se visiter dans des conditions de confort parfaites. La visite dure une heure environ.
L'idéal est de former un groupe d'une quinzaine de personnes et de contacter le responsable technique :

Monsieur Jean-Pierre VIARD
97, rue du 8 mai
27400 MONTAURE
Tél.: 06 83 32 67 94 ou 02 32 50 61 74

La visite intégrale de la cavité (780 m) ne peut être autorisée qu’à des spéléologues assurés par la Fédération Française de Spéléologie. Pour des raisons de fluidité, elle ne peut être autorisée qu’en dehors des périodes d’afflux. Se renseigner auprès de l’organisateur.

Attention : le parking situé juste à côté de la grotte est privé. Préférez celui situé plus bas, à environ 250 m.


source et infos supplémentaires : Spéléo-Tract n°6


La earthcache

Pour pouvoir valider cette earthcache, vous devrez répondre correctement aux questions suivantes.
Merci d’envoyer vos réponses via mon profil ou via la messagerie geocaching.com, ne les donnez pas dans votre log.
Vous pouvez loguer la cache "found it", je vous contacterai en cas de problème.

1) Aux coordonnées de la earthcache, vous pouvez voir l'entrée de la grotte. Estimez la hauteur de celle-ci.

2) Qu'est-il écrit sur le panneau rouge et blanc près de l'entrée de la grotte ? (voir spoiler)

3) a. De quand date la craie de cette carrière ?

    b. De quand date le creusement des galeries ?

4) Pourquoi qualifie-t-on les galeries de la grotte de "paragénétique" ?

5) Pourquoi les formations karstiques de surface sont-elles peu visibles dans la région ?

6) Vous pouvez également ajouter à votre log une photo de vous ou de votre gps devant la carrière (facultatif mais grandement apprécié).






the Cave of Petites-Dales

Introduction

The Cave of Petites-Dales is located in the municipality of Saint-Martin-aux-Buneaux, near the coastal cliffs of the Alabaster Coast, northwest boundary of the natural region Pays de Caux. It opens in the valleuse des Petites-Dalles, near the provincial road No. 68 leading from Sassetot-le-Mauconduit in Saint-Martin-aux-Buneaux, through the hamlet of Petites-Dalles. It leads to about 1200 m from the sea, about 35 meters, at the foot of an old open pit; it also most likely provided shelter to quarry site. Known inhabitants for a long time, the cavity has been the world caving in 1966.


the chalk quarry

On this page, the name is spelled "Petites-Dales" ("Valley" Anglo-Saxon) and not "Petites-Dalles" (stone tablet, not referring to any element of the landscape), as recorded officially moreover, due to the Scandinavian origin of the name of the site, mentioned in 1235, taken from 1240 (in portubus of Valletis, Dalis and Daletis) in the texts preserved in the Rouen municipal library [Laporte, 1982]. We find this spelling in 1251 and 1271. It was in 1412 spelling Dalles appears that now is required until today. Finally note that the National Geographic Institute spelled "Dales Small" and "Large Dales" in the 1957 edition of his cards to 1/25000 before grinding in "Small Plates" and "Grandes Dalles" in subsequent editions [Rodet and Viard, 1996].

 

Origin

The cave is a vast natural underground drainage network as it exists in a multitude cauchois basement. The water, which is charged with carbon dioxide, dissolved chalk and,  opening spaces in the basement, creates the flow of water networks. Geologists speak of forming a "karst". The network of the cave of the Little Dales thrives in chalk of the Senonian (Coniacien stage), old sedimentary deposit from 87 to 88 million years. Today the canal is dry, except during periods of high rainfall as in 1995 and 2000 when it was re-flooded in its lower part by the rise in the water table.


The entrance to the cave

This cave has been hollowed by water and have about 800 000 years. At the same time, it largely been filled by silt (loess 80%, 10% clay and 10% flint). Thanks to the hard work of many volunteers since 1989, the cave is gradually unclogged. this work required to clear 2000 m3 of silt, about 6,450 travel trailers.

Based on the work of Rodet & Viard (1996), the karst cave system Small Dales is paragenetic type. Recall ranking Renault (1967) in galleries:
                • syngenetic galleries with a higher flow velocity to 10 cm / s,
                • paragenetic galleries with a current speed of less than 10 cm / s.
In this gallery, continuous sedimentation occurs on the bottom and corrosion occurs only to the roof.

 

Place names

Names were given to several sites in the cave on the basis of morphological elements (racking, Siphon, ...), morphometric (404 Racking, etc.) or historical (Area of the Six, etc).

Morphometric designations correspond to the distance in meters of the phenomenon from the entrance of the cave, or the origin of the tributary.
- Example Racking 404: = racking karst phenomenon (morphological domain), 404 = distance in meters from the entrance (morphometric domain);
- Another example of the Space of the Six: space = great natural empty volume in the karst forming a space or room (morphological field), six = six people have discovered all this void (historic area).

For topography, appellations are only numbers from 1 to n. For the Main Gallery, we leave the entrance to the mark 1.
For the Racking Gallery, the number is followed by a small a; so R5a.
For the Siphon Gallery, the number is followed by a small b; so R7b.


Topography of the Cave of Little Dales, according to CNEK

The main gallery has a section of about 10 m high (only about 3 meters higher are unclogged) and 2 to 5 m in width. At the "Space of the Six", the gallery widens into a small room. The total development of the galleries is about 700 meters.

 

Karst of the Normandy chalk

Karst of chalk is much like that of other carbonate formations. However, due to the development of a superficial coat of impaired chalk, it is essentially the endokarst that is developed. The exokarst only offers one-off items, which severely limits their graphic representation on a regional map, unlike many classic karst areas. Especially losses are observed (when active) on the plateau or in the upstream of exogenous valleys (notion of "chalky plateau" in the periphery Perch), and concentrated emergences, the vast majority is masked today by catchment facilities (AEP).

The karstic origin of depressions is much more difficult to establish, due to the millennial human activity on the surface of the plateaux and up to several tens of meters deep (underground quarries including the famous "clay pit"). On the other hand, supported the removal of underground resources in the country of chalk (clay, chalk, flint, water, ...) may interfere with the evolution of a karst system by changing the superficial qualities of training, topography, by taking a surface stock. Changing the resulting topography can influence the distribution and supply of karst system of the introduction area. Also a surface or underground digging therefore can generate surface collapses.

The impact on the water regime as much about the epikarst (top of the endokarst) as the refund zone. The physical change in areas resulting loss, depending on the sites, broadcast or concentration of introduction water without us were measuring the impact on the karst drainage. Changing the resurgence of areas causes the acceleration of the refund system, and removal of insoluble (turbidity increasing in all catchments for at least 30 years), which in natural conditions in the sediment basins. There is evidence that all collapses Seine-Maritime in 1995, were not as marl pits crumbling! As for the chalk karst, it is shown that it does not differ from other karst of carbonate formations, it offers the same richness and variety, but the influence of the porosity is sensitive, perhaps explaining, in addition to the presence of a mixed aquifer, why are observed in the chalk specific karst phenomena, unimodal, as if the porosity of the banking had enabled the disconnection of the phenomenon of the evolution of its morphodynamic context.

 

Visit

The party done for the public, with electric lighting, deserves a visit. The visit, free, can be done in street clothes. This is the only cave throughout Normandy which is open to the public and can be visited in perfect comfort conditions. The tour lasts about an hour.
The ideal is to train a group of fifteen people and contact the technical manager:

Monsieur Jean-Pierre VIARD
97, rue du 8 mai
27400 MONTAURE
Tél.: 06 83 32 67 94 ou 02 32 50 61 74

 

The full tour of the cavity (780 m) can only be authorized cavers provided by the French Federation of Speleology. For flow reasons, it can be permitted only outside periods of influx. Check with the organizer.

Warning: the car park next to the cave is private. Prefer one located lower, at about 250 m.


The earthcache

To be able to validate this earthcache, you will have to correctly answer the following questions.
Thank you for sending your answers via my profile or the geocaching.com messaging, don't take it in your log.
You can post your log "found it", I shall contact you in case of problem.

1) At the coordinates of earthcache, you can see the entrance of the cave. Estimate the height of it.

2) What is written on the red and white sign near the cave entry ? (see spoiler)

3) a. When the chalk of this career has filed?
     b. When was the galleries has been digging by waters?

4) Why do we qualify the galleries of the cave "paragenetic"?

5) Why the surface karst formations are not very visible in the region?

6) You can also add to your log a picture of you or your GPS in front of the quarry (optionnal but strongly appreciated).

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.