Skip to content

<

Edith et la borne N°2 du "Serment de Koufra"

A cache by stefcache Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/31/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Char "EDITH"

 

Obusier de type M8 nommé "DREIZ ATAO" ("Bretagne pour toujours" en breton)

Rebaptisé EDITH à Paris, il a pris le nom de la marraine que l'équipage s'était choisi à Neuilly où il combattit.


Son équipage issu du 1er RMSM, 4ème Escadron, 1 er peloton, était composé de 5 hommes :

Chef de char : Maréchal des logis LE FUSTEC

Tireur : Brigadier chef René CHARTON

Pilote : Jean LEMOIGNE

Chargeur : Brigadier, Robert DEROCLE

Radio - copilote : Norbert POTTIER

 

Le 11 septembre 1944, lors d'une opération de reconnaissance, le char prend la tête du détachement pour dégager la voie obstruée et tente la traversé d'Andelot. Des allemands apparaissent, LE FUSTEC fait feu avec la mitrailleuse de 50 (12,7mm). L'obusier avance normalement lorsqu'il est touché par un "panzer faust" (bazooka allemand). La tourelle du char n'ayant pas de fermeture, le brigadier DEROCLE est éjecté et tué. Les autres servants sautent du char les vêtements en feu. Norbert POTTIER est touché mais parvient à s'abriter. Avec ses camarades, ils réussissent à rejoindre l'automitrailleuse AM8 ("les trois mousquetaires") qui suivait le char. Elle parvient difficilement à faire demi-tour pour se désengager. Lors de la retraite, une mitrailleuse ennemie les prend à partie. Le Maréchal des logis LE FUSTEC est blessé. Il décédera de ses blessures trois jours plus tard. Il s'était engagé à la DB depuis moins d'un mois...

 

La borne N°2 du "Serment de Koufra"

Le serment est issu de la bataille de Koufra :

La bataille de Koufra est une bataille de la Seconde Guerre mondiale qui eut lieu en Libye du 21 décembre 1940 au 2 mars 1941. Elle opposa victorieusement les troupes françaises de la colonne Leclerc, composée de 400 hommes et 56 véhicules automobiles sous les ordres du colonel Philippe Leclerc appuyé par les Britanniques du Long Range Desert Group à l'armée italienne.

Déroulement de la bataille

La patrouille de reconnaissance légère atteint Koufra le 7 février 1941 et rapporte ses observations au reste du groupe : les bombardements effectués par l'aviation française avec 12 Lysander et six Blenheim sur Koufra n'avaient pas donné grands résultats.

Le 16 février, les Français (295 Africains et 101 Européens) arrivent aux abords de Koufra et mettent en déroute les Italiens de la Sahariana di Cufra. Commence alors le siège du fort de Koufra.

L'unique canon du lieutenant Ceccaldi tire quelques dizaines de coups par jour tout en déplaçant constamment sa pièce autour du fort, un 75 de montagne, non à l'origine afin de faire croire à l'ennemi assiégé que plusieurs pièces sont en service (mais c'est ce dont les Italiens se persuadent), mais afin de protéger le matériel d'une riposte. Dans le même temps des patrouilles testent les défenses de la position, et des camions circulent la nuit feux allumés afin de faire croire à l'arrivée permanente de renforts.

Harcelés par 10 jours de combat, les Italiens tentent de parlementer. Leclerc leur promet un traitement honorable en cas de reddition, mais leur impose ses conditions. Le capitaine commandant les forces italiennes finit par accepter l'offre et signe la capitulation de la place forte. Elle comprenait environ 400 Européens, 800 indigènes, quatre canons et 53 mitrailleuses.

La BBC annoncera un peu plus tard la lointaine bataille de Koufra en des termes très élogieux.

Le serment de Koufra

À l'issue de la bataille, le 2 mars 1941, le colonel Philippe Leclerc prête avec ses hommes le « serment de Koufra » :

« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

Ils tiendront ce serment en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944 à la tête de la 2e division blindée.

Un square parisien et une rue nantaise commémorent cet évènement. La bataille de Koufra est portée sur le drapeau du régiment de marche du Tchad (RMT).

 
sources : Serment de Koufra
Borne du Serment de Koufra

Additional Hints (Decrypt)

[FR] N qebvgr, ceèf qh pebpurg q'nggryntr.
[EN] Gb gur evtug arne gur unearff.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.