Skip to Content

<

L’Homo Faber du col d’Aujols

A cache by IronMarco12 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/16/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Une statue de métal atypique sur le Lévezou, près du Vibal créée par Claude Franque, un sculpteur natif de ces lieux.


En philosophie, la notion d'Homo faber fait référence à l'Homme en tant qu'être susceptible de fabriquer des outils. Cette notion est notamment abordée par Henri Bergson, philosophe évolutionniste français : « En définitive, l'intelligence, envisagée dans ce qui en paraît être la démarche originelle, est la faculté de fabriquer les objets artificiels, en particulier des outils à faire des outils, et d'en varier indéfiniment la fabrication »[.] Benjamin Franklin a également énoncé que « L’homme est un animal fabricateur d’outils » (a toolmaking animal). Ce qui permet de distinguer l'Homme, nommé Homo sapiens en biologie, du reste du règne animal n'est sans doute justement pas d'ordre biologique. Rire, conscience, langage, culture ?... Finalement, on évoque en général un élément qui tiendrait à son intellect : Homo sapiens manifeste sa sagesse, son intelligence dans la mesure où il est capable de modifier le monde qui l'entoure. Pour cela, il manie l'outil et transforme son environnement, le façonne de sa pensée et de sa main.

Claude Villefranque est un personnage haut en couleurs. Attachant. Et un véritable artiste. D’une grande richesse. À l’image de son œuvre. Le type même de bonhomme qu’il est bon de rencontrer. La sculpture est pour lui nourricière. Son imagination féconde et ses mains font le reste. «Une drogue», comme il dit, dans son modeste atelier, assis à côté d’une enclume. L’enclume du forgeron qu’il fut durant presque toute sa vie, dans son village natal du Vibal. Issu d’une famille de 11 enfants, Claude n’avait pas vraiment le choix. Son certificat d’études en poche, il se mit au travail, dès l’âge de 15 ans. Prenant rapidement la succession de son père, il s’établit comme forgeron, en 1967. Il le restera jusqu’à l’âge de la retraite, en 2006. Très tôt, cet autodidacte à l’esprit bouillonnant et créatif se tourna vers la sculpture. Un brin rebelle, un peu soixante-huitard sur les bords, l’homme n’aime pas les injustices, la violence. "La sculpture, c’est ma façon de m’exprimer", explique-t-il. "L’art c’est difficile, j’y ai sacrifié ma vie, mais quand tu l’as là, il faut que ça sorte. Et quelle satisfaction après…".  Ses œuvres de métal sont exposées dans la Maison créative, un remarquable lieu, implanté au cœur du village, depuis une vingtaine d’années. Au début, ils étaient trois, avec un tourneur sur bois et un faïencier. "On voulait montrer qu’on pouvait aussi s’exprimer en travaillant de ses mains". Claude se retrouve aujourd’hui seul aux commandes de cet espace qui lui demande beaucoup. "Les expos, ce n’est pas vraiment mon truc. J’aime mieux que les gens viennent me voir, s’imprègnent de mon monde". Et pas question, non plus, qu’il vende ses sculptures. "On s’y attache et puis, une œuvre appartient à celui qui la regarde". Ses sculptures dégagent, à la fois, de la force, de la finesse, du mouvement, et sont chargées de sens, de symboles. Claude en parle avec humour, dérision et poésie. Avec ses mots et ses images à lui. Loin de certains discours pompeux et ronflants. L’ancien forgeron façonne ainsi sa vision du monde, qu’il souhaiterait meilleur, et des gens. Avec plusieurs clins d’œil à ceux qu’il aime bien: Renaud, Coluche et autre Gainsbourg côtoient ainsi de nombreux personnages et créatures d’ici et d’ailleurs. Il dénonce aussi les horreurs et les exactions de la guerre. "Trop d’argent rend bête; la célébrité isole; le pouvoir rend fou", peut-on lire à l’entrée de ce musée qui ne manque pas d’originalité. Dans le village connu pour son Cap festival, le facétieux retraité est aussi régulièrement l’auteur de quelques coups d’éclats artistiques volontairement provocateurs. Dernièrement, il n’a pu s’empêcher de souder une plaque peinte en noir, sur le panneau de signalisation qui indique le village voisin de Soulages...

L’Homo Faber, future sentinelle du Lévezou : Alors qu’il n’était qu’un jeune homme de 26 ans, Claude Villefranque avait déjà le sens de la démesure artistique. Après des centaines d’heure de travail et des milliers de soudures, il installe devant sa forge une immense sculpture de cinq mètres de hauteur, symbolisant le geste du forgeron. "C’était ma façon de rendre hommage au travail manuel", raconte-t-il.  À l’époque, Pierre Bonte lui avait rendu visite, lors d’une étape du Tour de France. L’imposante œuvre de jeunesse de Claude Villefranque ayant dû être démontée, plusieurs amis de l’ancien forgeron, dont l’architecte Serge Carnus, ont décidé de lui redonner une seconde jeunesse et de l’implanter sur un terrain choisi par le sculpteur: la ligne de crête du col d’Aujols, un point culminant qui s’ouvre sur une bonne partie de l’Aveyron. Ainsi est né le projet de l’Homo Faber (la traduction philosophique capable de fabriquer des outils), la nouvelle sentinelle appelée à veiller sur le Lévezou. La commune du Vibal ayant donné son accord (elle deviendra propriétaire de l’œuvre et en assurera son entretien), il ne manque plus que l’autorisation de la commune de Bertholène. Le projet a été lancé il y a de cela quelques mois et l’œuvre est actuellement restaurée, pour affronter les caprices du temps. Selon le vœu de Claude Villefranque, le marteau du forgeron sera orienté vers le soleil levant, d’où vient la lumière nécessaire au travail humain. Des dons et quelques partenariats permettront de financer son implantation sur un immense socle de béton noir, afin qu’on puisse la voir de loin. L’Homo Faber mérite bien ça.

Vous chercherez une boite pour pellicule photo. Soyez discrets, le sentier est à la vue depuis la route. Bien remettre la boite comme au départ pour que personne ne soupçonne la présence de la cache.

Additional Hints (Decrypt)

Cerarm yr grzcf qr ibhf nffrbve cbhe nqzvere yn ihr dhv f’bsser à ibhf pbgé fhq rg yn pnpur fren à cbegér qr ibger znva.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

58 Logged Visits

Found it 55     Didn't find it 1     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 24 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.