Skip to Content

<

Chevilly - Radioactivité artificielle

A cache by Messier42 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/06/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Le prix d’une meilleure médecine


Voici ce que l'on trouve sur une page d'un site du CNRS :
Depuis environ un siècle, l’homme est exposé à d’autres sources de rayonnements que la radioactivité naturelle qui reste néanmoins la principale source d'exposition. Ces nouvelles sources sont pour la plupart bénéfiques. Nous recevons davantage de rayons que nos ancêtres du fait des progrès de la médecine. Les suppléments de doses sont en général très modestes.


En dehors des personnes qui sont exposées aux radiations ionisantes du fait de leur travail et des situations accidentelles, la dose supplémentaire provient en quasi-totalité des examens médicaux et de certaines thérapies. Cette dose s'élève en moyenne à 1,3 mSv, c'est-à-dire à environ 30% de l'exposition totale, dans les pays qui disposent d'au moins un médecin pour 1000 habitants. Elle atteint 1,95 mSv dans un pays comme la Belgique qui bénéficie d'un excellent système de santé et tombe à 0,040 mSv dans les pays du Tiers-Monde.

Il s'agit de moyennes, car les doses varient naturellement beaucoup d'une personne à l'autre , de son âge et de son état santé.
Il est difficile de réduire ces doses autrement qu'en améliorant les appareillages. Renoncer aux radiographies, au scanner, aux examens de la médecine nucléaire signifierait renoncer aux avancées de la médecine moderne.

Toutefois, on a recours au rayonnements ionisants que s'il est justifié. Si c'est le cas, on cherchera à les utiliser le plus efficacement possible. On limitera les doses en fonction de l'objectif à atteindre. En radioprotection, les principes de justification, d'optimisation et de justification sont la règle pour l'expositions aux rayonnements ionisants non naturels.


Sur les 1,3 mSv de doses non naturelles, la contribution du hors médical est évaluée à 0,050 mSv dont une part de rayons émis par les écrans de nos téléviseurs ou ordinateurs, ainsi que les détecteurs de fumée, les cadrans lumineux, etc. Contrairement à une opinion répandue, les retombées de l'énergie nucléaire et des essais atomiques ne représentent en moyenne que 0,020 mSv, soit 1 à 2 % du total.

Ce faible chiffre résulte des précautions prises dans le cœur des réacteurs pour isoler par plusieurs barrières de protection les matériaux radioactifs présents. Les personnes vivant à proximité d'un réacteur nucléaire reçoivent de son fait trois fois moins de radiations par an que lors d'un voyage transatlantique en avion.C’est ainsi que la dose collective annuelle rejetée par un réacteur REP (Réacteur à Eau Pressurisée) , qui alimente en électricité environ un million d’habitants en France, équivaut à la radioactivité naturelle reçue par une trentaine de personnes.

Le traitement des combustibles très radioactifs déchargés des centrales nucléaires évite qu'ils ne soient disséminés. Leur conditionnement, leur compactage et leur stockage dans des sites protégés assurent l'absence d'impact sur l'environnement, du moins à une échelle de temps humaine.

Après la seconde guerre mondiale et durant la guerre froide, les grandes puissances ont procédé à des mises au point de bombes atomiques et de bombes à hydrogène. Ces essais se sont effectués principalement à l'air libre durant les années 50 et 60. Ils ont relâché dans l'atmosphère des nucléides radioactifs. Après les années 60, les essais ont été souterrains, donc moins polluants. L'exposition à ces rejets a représenté environ deux années de radioactivité naturelle. La dispersion des éléments radioactifs sur toute la surface terrestre et le temps ont fait leur oeuvre : les doses résultant des retombées des essais nucléaires sont aujourd'hui de quelques millionièmes de sieverts.

Sources : www.laradioactivite.com/site/pages/RadioactiviteArtificielle.htm

Passage incontournable afin d'avoir accès au logbook :
Vous devez impérativement faire passer le checker au vert pour y trouver deux indices dont un est indispensable !




Rappelez-vous, le géocaching n'est pas une course et ne doit pas être invasif ou destructeur, prenez votre temps. Veillez également à bien replacer les caches et les camouflages où vous les avez trouvés, ça ne prend qu'une dizaine de secondes mais c'est essentiel pour la pérennité de la cache !

Additional Hints (Decrypt)

Vy rfg vzcéengvs qr ertneqre qnaf yr purpxre ninag qr ceraqer har crgvgr qbfr qr enqvngvbaf (pryn éivgren yrf qbfrf vahgvyrf)...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.