Skip to Content

<

TDPCV de Vence à Tourrettes : les viaducs

A cache by HWH06 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/05/2016
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Related Web Page

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

De Vence à Tourrettes : les viaducs


Cette cache fait partie de la série "Train des Pignes Central-Var"


La ligne Train des Pignes Central-Var est une ancienne ligne de chemin de fer à voie métrique française reliant Nice à Meyrargues par Grasse et Draguignan.

C'était une des trois lignes du réseau « Sud-France », repris en 1925 par la société des Chemins de fer de Provence. Fermée au début de l’année 1950, elle subsiste grâce à des vestiges tout au long de son tracé.


Après Vence et sa gare (entièrement détruite) de liaison entre le train des pignes et le tramway (TAM) Cagnes-Vence, nous prenons la direction du village médiéval de Tourrettes sur Loup. Le village de la violette. Avant d'arriver à la gare de la cité pittoresque, le train devait franchir 4 viaducs.

Le premier étant le viaduc du Malvan, toujours sur la commune de Vence, au KM 27,237. A ne pas confondre avec son homonyme de la ligne TAM entre Vence et Saint Paul détruit en 1944. Il enjambe la rivière du même nom. A la sortie de l'ouvrage (direction Tourrettes) un embranchement est ouvert en décembre 1918 pour la Société Minière de Vescagne au KM 27,400. Le lignite y est apporté en charrette depuis une mine située dans la vallée de la Cagne vers la limite des communes de Bézaudun et Coursegoules. Malgré un projet ambitieux d'une implantation d'une usine d'agglomérés (briquettes et boulets) avec trois voies de garage, voie Décauville de 0,60 m, silos de chargement, pont-bascule ... il n'a connu qu'un faible trafic, l'exploitation minière étant demeuré très sporadique. Au KM 27,757 nous arrivons au Ballastière de La Sine. Embranchement dont son existence est signalé dès 1893. C'est vraisemblablement la même carrière qui est exploitée en 1900 près de Tourrettes par l'entreprise Védrine, Rastoul & Cie, et reprise au printemps 1901 par l’entreprise Bulla, de Grasse.


Juste avant le 2è viaduc, de la Téolière, le 25 novembre 1911 survient un accident. Une masse de rochers s’abat sur un train, au kilomètre 28,675, qui prenait la direction de Vence. Sous l’éboulement rocheux, la machine déraille causant la mort du mécanicien (je vous invite à lire l'article très bien détaillé sur la page web liée). L’affaire monte jusqu’à Paris, l’illustrateur du Petit Journal représente l’accident d’une façon tout à fait imaginative et qui n’a rien à voir avec le matériel de la ligne. Au kilomètre 29,100 nous arrivons donc sur le viaduc de la Téolière, peu élevé, et pas de traversée de cours d'eau à cet endroit.


Le train s'enfonce de nouveau à travers de gros amas rocheux (de la molasse) avant d'arriver au viaduc de Cassan (rivière, dont le nom occitan faisant référence à un lieu planté de chênes). De là nous avons une très belle vue sur le village situé en amont.


Puis passant sous un petit pont, le train se faufile entre des concrétions rocheuses, appelées des lauves, des roches en forme de dos d'éléphant. Enfin, se présente à nous le viaduc de Pascaressa (rivière, dont le nom provient de l'occitan, désignant un pacage, l'endroit où on envoie les animaux en pâturage).

Le dernier ouvrage avant d'arriver à la gare a subit l'ultime fronde de l'armée allemande battant en retraite le 24 août 1944 à 5 heures du matin. Un commando est désigné pour favoriser leur retraite au lendemain de la libération de Grasse, plusieurs soldats sont positionnés à des endroits stratégiques : au pont de la Manda (Carros / Colomars), au viaduc du Malvan (Saint Paul / Vence), au viaduc de la Siagne (frontière avec le Var), au viaduc du Loup (situé quelques kilomètres à l'ouest, à Pont du Loup) et donc au viaduc de Pascaressa. Ce dernier aura 2 arches détruites.

Suite à cette destruction partielle du viaduc, d'autres piliers ont été fragilisés. Ainsi en novembre 1945, la commune somme le directeur de la compagnie des chemins de fer de Provence de prendre des mesures drastiques. Suite aux fortes pluies qui se sont abattues durant quelques jours, un pilier s'est effondré, obstruant le chemin et le vallon de Pascaressa. De plus un autre pilier menace aussi de s'écrouler.

Pour trouver les coordonnées de cette cache je vous invite à suivre l'ancien parcours du train. Le point de départ correspond aux coordonnées GPS initiales. Le parcours est accessible en voiture, moto ou vélo. Seul petit bémol, l'accès depuis le viaduc du Malvan est à sens unique, vous devrez emprunter la route de la Sine (au rond point prendre à gauche direction le collège de la Sine).

Viaduc du Malvan (point de départ), comptez le nombre d'arches du pont, soit X = ? arches

Viaduc de la Téolière (waypoint 1), comptez le nombre d'arches du pont, soit Y = ? arches

Viaduc du Cassan (waypoint 2, parking et sentier indiqués à proximité), comptez le nombre d'arches du pont visibles à cet endroit, soit Z = ? arches

X, Y et Z sont 3 nombres différents


La cache se trouve aux coordonnées N 43°42.Xaa E 007°03.bYY

aa= (Y²+Z²)-10 et b= (X+Y)-10

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

15 Logged Visits

Found it 9     Didn't find it 1     Write note 4     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 2 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.