Skip to content

<

Troménie 10 - Le lit de Saint-Gouesnou

A cache by Socolau Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/02/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

La troménie a lieu chaque jeudi de l'Ascension. Après une messe dite à 5h du matin en l'Eglise de Gouesnou, les pèlerins vont parcourir les 18 km du tour du bourg, précédés par la croix et la relique du doigt de Saint Gouesnou, enfermés dans l'étui en argent d’un reliquaire porté sur un brancard.
 



La procession va s'arrêter à différentes stations, matérialisées par des croix ou monuments. Ce rite qui, dit-on, n’a été interrompu que par la Révolution et la Seconde Guerre Mondiale, se répète avec une grande fidélité.
 
Les caches sont autour de ces stations. Comme elle sont très distantes les unes des autres, je vous conseille de faire le circuit en voiture ou en vélo.
 

Le calvaire avec la pierre percée est la dernière station de la Troménie de Gouesnou. La procession s'y arrête avant de rejoindre l'église pour une deuxième messe dite à 11h. Le départ ayant été donné à 5h, cela vous donne une idée de l'allure de la procession.
 
La pierre est à peu près ronde de 1 mètre 80 et percée en son milieu d'un trou de 15 cm environ.
 
Il est dit qu'elle servit de lit à Saint-Gouesnou. Elle se trouvait initialement dans un champ près du village de Kerangolet. Elle fut ensuite conservée dans la petite chapelle de Saint-Mémor, maintenant disparue, et se trouve désormais au pied d'un calvaire, à l'emplacement de la dite chapelle, rue du calvaire à Gouesnou. Edouard Vallin raconte ainsi en 1859 "on voit encore dans ce bourg la pierre sur laquelle Saint-Gouesnou, auquel on refusait un asile, fut obligé de se coucher. Le lit du Saint devint bientôt un objet de vénération pour ceux qui s'étaient montrés si dur et si inhospitaliers et il n'est pas rare, même aujourd’hui de voir, les jours de pardon, les habitants du pays s'y étendre et s'y frotter dans l'espoir d'obtenir la guérison de ses douleurs"
Une tradition raconte que Saint-Gouesnou s'imposait comme pénitence d'immobilisation son bras dans le trou de la pierre pendant plusieurs heures. La pierre, passerait pour guérir les membres malades.


Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.