Skip to Content

<

Le 41 de A à Z : Z pour Zouave

A cache by chouzyteam Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/08/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Z comme Zouave


 

Upload images

 

PRESENTATION
Nous vous proposons de découvrir le Loir-et-Cher au travers de deux ABCDaires.
Ces caches vous méneront aux 4 coins du département afin de tout savoir de la grande et de la petite histoire,
mais également de découvrir nos différents paysages et autres recoins insolites,
ainsi que ce que l'on y mange, ce que l'on y boit, ce que l'on y vit, et tant d'autres choses ...

Nous vous souhaitons de prendre autant de plaisir à ces découvertes que nous en avons eu à les réunir pour vous.
Bonne chasse, bonne aventure.

Les géocacheurs du Loir-et-Cher.


LES SERIES
De par la diversité de choses que nous souhaitions absolument vous faire découvrir,
nous avons choisi de vous proposer deux ABCDaires, soit deux séries de 26 caches.
Cette série s'appelle "Le 41 de A à Z".
L'autre série s'appelle "ABC du 41".


LA CACHE

Située sur la rive droite de la Loire, construite à la fin du XVIIIe, la ferme dite "ferme du zouave" était le lieu de passage de personnages historiques, dont celle d'Abd El Kader vers sa prison d'Amboise traversant ainsi la Chaussée St Victor par la " Route de Paris " .

Au centre de cette ferme, une tour qui servait de tour de guet quand la loire était encore navigable, et du haut de laquelle, un personnage peu commun dominait de sa position les abords de la Chaussée St Victor, en effet le Zouave, oeuvre de Amédée Charron, de près de 2,60m, fût installé en 1892 au sommet de la tour. Cette commande faite par un habitant un peu original et mondain, le baron Graëb qui avait l'habitude de recevoir des invités nombreux avait pour leur faciliter leur arrivée fait poser cette statue.

Tombé en 1941, suite aux bombardements et à la suite de l'écroulement de la charpente, le zouave fut récupéré par le musée des soeurs Thibaut à la Chaussée, restauré par le père ébéniste qui lui refit un visage. Malgré les maintes requêtes de rendre à ce zouave sa position emblèmatique sur le toit de la tour....il est exposé aujourd'hui dans le hall de la mairie de la Chaussée St Victor et ne semble malheureusement pas prêt à rejoindre la Tour qu'il occupait depuis toujours.

C'est en 1975, que les époux Fortier, rachêtent cette ruine pour donner vie après plus de six mois de travaux, au Restaurant de la Tour.

L'origine du Zouave :

Le mot zouave vient de l'arabo-berbère Zwâwa, du nom d'une tribu kabyle installée au début du XIXe siècle dans l'est algérien ; que de cette tribu, les Turcs, par l'intermédiaire d'un représentant à Alger, ont commencé à recruter des soldats pour leur armée vers 1820, leur donnant le nom de Zwawés.

Lorsque la France prit Alger, en 1830, ce représentant - dont l'histoire n'a pas retenu le nom - a tout de suite offert ses services à ses nouveaux maîtres.

Louis de Ghaisnes, comte de Bourmont (né et mort à Freigné, Maine-et-Loire, 1773 - 1846) qui était à ce moment-là Ministre de la Guerre et commandant de l'armée d'occupation, qui lui avait été du côté des Vendéens puis de Napoléon, puis de Louis XVIII (avant de refuser d'obéir à Louis-Philippe, offrit ses services aux Portugais) comprit vite le parti qu'il pourrait tirer de cet individu.

En quelques mois, il leva une armée de 2 000 zouaves qui allaient former le premier embryon des troupes indigènes de l'armée française.

Encadré par des Français, ces premiers zouaves s'étant comportés courageusement sur la ligne de feu, on en fit deux bataillons d'où allaient sortir, plus tard, les tirailleurs algériens, deux escadrons à cheval, ancêtres des chasseurs d'Afrique, des spahis, etc. et puis finalement un régiment où étaient mêlés côte à côte des Français et des autochtones.

Après la formation des tirailleurs indigènes (1837-1841), les zouaves devinrent un corps exclusivement français.

Jusqu'à leur dissolution en 1962, les régiments des zouaves français s'illustrèrent pendant toutes les campagnes du second Empire (en particulier en Crimée [zouaves de l'Alma]) puis au cours des deux guerres mondiales, en Indochine, en Algérie, etc.

Ce qui les a rendu célèbres, cependant, n'est pas leurs faits d'armes (malgré qu'ils aient été nombreux et souvent exceptionnels, les zouaves étant connus pour leur ténacité et leur bravoure), mais leur costume dessiné à partir de celui des Zwâwas mais aux couleurs de la France : bleu, blanc et rouge.

Source : http://www.lerelaisdelatour.com/fr/la_ferme_du_Zouave.html

Le zouave est également un personnage qui a marqué la team. Le grand-père de Corinne venu enfant à la Chaussée St Victor fut tellement impressionné par la statue qu'il fit son service militaire dans les Zouaves à Alger et la guerre de 14-18 sous le même uniforme.

Quant à mon père c'est à Constantine qu'il fit son armée dans le 3° régiment de Zouaves.

On pourrait presque dire que nous faisons les Zouaves depuis 3 générations!

Additional Hints (Decrypt)

Fbhf obaar tneqr.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.