Skip to content

<

Ancienne ligne de Caen-Troarn-Dozulé #13

A cache by gargouzes anonymes Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/08/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Ancienne ligne de Caen-Troarn-Dozulé #13, le bas de la fameuse cote pour gravir la cote, la locomotive ne pouvait tracter que 3 wagons. Elle faisait plusieurs aller-retour Troarn-Sannerville


Le 30 août 1869, le conseil général du Calvados décide d'étoffer le réseau ferré national en établissant cinq lignes de chemin de fer d'intérêt local. L'un de ces projets consiste en l'ouverture d'une ligne entre la gare de Mézidon et la côte Fleurie passant par Dozulé. La déclaration d'utilité publique permettant le lancement des travaux n'est signée que le 17 mars 1872. Les travaux trainent en longueur et la Compagnie du Chemin de Fer de Mézidon à Dives n'ouvre la ligne de Mézidon à Dives-Cabourg que le 15 juillet 1878.

Parallèlement, le Conseil général prévoit d'ouvrir une ligne partant de Caen et se connectant à la nouvelle ligne dans les environs de Dozulé afin de permettre un accès plus direct aux plages de la côte Fleurie depuis la capitale bas-normande2. Le 28 octobre 1874, le Conseil général autorise donc le Préfet à signer avec la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à la mer un traité de concession d'une nouvelle ligne d'intérêt local entre Caen et Dozulé. Trois ans plus tard, le 16 décembre 1875, l'Assemblée nationale déclare d'utilité publique onze lignes de chemin de fer dans l'Ouest, dont la ligne entre Caen et Dozulé. Cette loi a pour effet de rendre caduc l'accord passé en 1874 entre le Préfet et la Compagnie. Une loi du 14 juin 1878 autorise le ministère des Travaux publics à entamer les travaux de construction de cette ligne. La loi du 27 juillet 1880 autorise l'État à assurer l'exploitation provisoire de la ligne. Le 25 avril 1881, un décret approuve la convention passée entre l'État et la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest pour l'exploitation provisoire de la ligne qui est inaugurée le 1er mai 1881, trois ans après la ligne de Mézidon à Dives. La ligne est cédée par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest (OUEST) par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 17 juillet 1883.

Cette nouvelle ligne dessert Giberville, Démouville à partir du 5 avril 1897, Sannerville, Troarn, Bures-sur-Dives et Basseneville.

À Troarn et à Dozulé, des quais d'embarquement sont spécialement aménagés pour le transport du bétail.

Le 18 novembre 1908, l'État rachète la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, la ligne est désormais gérée par l'Administration des chemins de fer de l'État (État). Quand l'État est incorporée à la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), une partie de son réseau est fermée au trafic voyageur. Le 1er mars 1938, le transport de voyageurs cesse alors entre Caen et Dozulé-Putot.

Le service voyageurs est rétabli un temps jusqu'à Troarn pendant la Seconde guerre mondiale. En 1943, les forces d'occupation allemandes démontent les rails de la ligne ; en 1944, les infrastructures sont gravement endommagées pendant l'opération Goodwood. Après la Libération, la SNCF rouvre la ligne pour le trafic marchandises jusqu'à Troarn seulement. Le 16 juin 1952, la ligne est limitée à Giberville ; dans les années 1980 elle est définitivement fermée.

L'emprise ferroviaire a été sauvegardée sur une grande partie du territoire de Mondeville et transformée en 2002 en voie verte.

Vous y trouverez une cache GC3X753 créée par Fritzerboy73 en 2012.

Additional Hints (Decrypt)

nh cvrq qr y'neoer, à y'rageér qebvgr qh punzc. nggragvba qr ar cnf yn snver gbzore qnaf y'rnh

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)