Skip to Content

<

Erosion du littoral - Recul des dunes

A cache by Papou27 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/07/2016
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La Dune du Vieux Bourg à l'anse du Croc, magnifique plage des Côtes d'Armor à Pleherel-sur-mer sur la commune de FREHEL, est un exemple du phénomène d'érosion du littoral. Sur place aux coordonnées de cette earthcache, vous trouverez des panneaux didactiques expliquant fort bien et en des termes simples, assortis d'images dont j'ai reproduit certaines, les mécanismes du recul des dunes.

Qu'est-ce qu'une dune ?

Une dune est un relief ou un modelé composé de sable. Le terme appartient au vocabulaire topographique, géographique et géomorphologique. Les ensembles dunaires font partie des formations superficielles relativement récentes à l'échelle géologique. Il existe des dunes littorales et continentales et hydrauliques de tailles, de superficie, d'âges et de dynamique variés. Les processus éoliens ou hydrauliques gouvernent l'édification, l'évolution, les mouvements des dunes et des massifs dunaires et définissent les formes générales et de détails (modelés). D'autres appellations qualifient les ensembles dunaires comme erg, dune littorale, croc, garenne, etc... Ici, nous avons affaire à une dune littorale nommée croc d'où le nom d'anse du croc

Mécanismes de formation

Les dunes se forment dans des zones où le sable est abondant et non fixé par la végétation, notamment les plages. Le sable est érodé et pris en charge par le vent (déflation). Il est transporté au ras du sol par saltation, puis s'accumule quand la compétence du vent chute (versant sous le vent). Une dune peut se déplacer par érosion du versant au vent et accumulation sur le versant opposé. Le même processus peut se produire sous l'eau à la faveur d'un courant marin (dune hydraulique).

La mise en place des massifs dunaires et leur évolution sont particulièrement tributaires des conditions climatiques et bien sûr de la disponibilité en matériaux sableux (selon le niveau marin, les courants, etc...). Ainsi on distinguera :

- les dunes tardiglaciaires où l'importance de la couverture de sables éoliens a permis la mise en place de champs de dunes au Dyras ancien jusqu'au début de l'Holocène. Dans la stratification de ces dunes on trouve des paléosols d'âge Bölling-Alleröd, voire des fentes de gel et des coins de sable comme dans le massif de Belchato'v en Pologne centrale ;

- les dunes holocènes, à la charnière entre le Tardiglaciaire et l'Holocène comme dans les Landes de Gascogne où le sable continental est repris par le vent pour l'accumuler en dunes dans les vallées et sur les plateaux ;

- les dunes récentes comme celle du Pliat dont les paléosols (anciens sols et fossilisés) permettent de reconstituer l'histoire. On en trouve quatre principaux sur le versant occidental : un ancien podzol (podzosol) et trois paléosols dunaires.

Types de dunes :

Une dune est vive quand elle continue de se déplacer. Les dunes peuvent être isolées ou alignées. Sur le littoral on distingue : les milieux arrières dunaires et quatre types de dunes littorales "de première ligne"

1. les avant-dunes (foredune) qui sont des bourrelets plus ou moins fixés par la végétation (oyats par exemple), parallèles au trait de côte et solidaires de la plage, c'est-à-dire échangeant du sable avec elle, dans un même système sédimentaire. Elle est différente d'une arrière dune en cours d'érosion, et d'une dune formée par du sable venant de terre sur un secteur ou une avant-dune active ne pourrait pas se former. L'avant-dune se forme à partir de fixation du sable en haut de plage, par des plantes pionnières psammophiles, tolérant les embruns et les UV.

2. les falaises dunaires (dune cliff) dont le profil résulte de l'érosion marine d'une dune ancienne fixée par une pelouse ou un boisement qui ont été à l'origine de la formation d'une couche d'humus ou de sol sableux.

3. les dunes perchées (cliff-top) apparaissent au sommet d'une falaise vive. Elles sont alimentées en sable par le vent à partir de l'estran, voire à partir du profil de pente, quand il s'agit d'une falaise dunaire

4. les cordons dunaires artificiels sont construits par l'homme, généralement comme élément de protection contre la mer ou d'une zone cultivée et/ou construite.

Dunes littorales :

Les dunes littorales ou dunes bordières se forment sur le long des côtes basses où les vents et l'apport de sédiments par la dérive littorale permettent l'accumulation de sable sur les plages. A marée basse, le haut de la plage est asséché par le vent ce qui permet le transfert des sables vers l'intérieur des terres, essentiellement par roulage et saltation. La largeur de l'estran est donc un facteur primordial du bon développement des dunes : plus il est large, plus la surface de déflation éolienne et donc la quantité de sédiments soufflés sont importantes.

Dans le processus de formation des dunes, les plantes pionnières jouent un rôle fondamental, assurant le dépôt, la fixation et la stabilisation de l'accumulation dunaire. Ces plantes sont adaptées à l'instabilité du substrat et présentent de longues racines traçantes. La dune littorale est donc une forme d'accumulation sédimentaire fixée par une végétation psammophile, il s'agit d'une construction biogéomorphologique.

Les dunes littorales, poussées par les vents, peuvent envahir graduellement les terres si la topographie de l'arrière-côte le permet ; ce fut l'une des raisons de leur fixation le long de la côte landaise par la plantation d'une forêt de pin maritime. Lors des tempêtes, les dunes constituent une réserve de sable face à l'érosion des vagues : l'attaque directe des vagues entaille la dune et le sable prélevé est transféré dans les petits fonds. Il remonte normalement lors des périodes de calme sous l'action des houles.

Erosion du littoral

L'érosion du littoral est un phénomène naturel et/ou anthropique qui se produit en de nombreux endroits du monde. La légère montée des océans, ou des phénomènes de rééquilibrage isostatique peuvent induire un recul du littoral non compensé par l'engraissement local, de même que la disparition (à cause d'un nettoyage trop actif) de végétaux stabilisant les vases, dunes ou arrières plages, ou encore qu'une diminution des apports terrigènes en sable à la suite de la construction de nombreux barrages dans les bassins-versant des fleuves.

75% environ du trait de côte européen régresse significativement et parfois rapidement, parfois naturellement, parfois à cause des activités humaines.

La mobilité des dunes, des estuaires et du trait de côte est naturelle. Elle résulte de l'action combinée des vagues, du vent, des courants et des flores fixatrices des sables et vases là où elles existent.

Elle est plus importante sur les substrats mous (sable) et il est possible que le nettoyage des plages en détruisant les laisses de mer qui servaient de nourriture aux microorganismes vivant dans le sable y contribuent, de même que le réchauffement climatique en augmentant le niveau de l'eau et la force des aléas climatiques.

Les aménagements portuaires ou de digues ont parfois des effets spectaculaires par les modifications des courants qu'ils induisent.

Les gravières sous-marines peuvent aussi avoir des effets différés en termes de mouvements de sédiments.

Des pompages ou drainages peuvent aussi indirectement modifier l'érosion de certaines falaises en y produisant des phénomènes de solifluxion ou des effets plus vifs du gel/dégel et des sécheresses (alternances de retraits et gonflements par exemple).

Sur les plages et face aux dunes certains ouvrages de protection (épis par exemple) se sont eux-mêmes montrés capables de modifier les courants et surcreuser des plages ou des vasières plus en aval.

L'érosion marine est un phénomène naturel récurrent et millénaire, le trait de côte ayant toujours subi des fluctuations. Si les plages rétrécissent, les dunes reculent et les falaises se morcellent de façon accélérée, c'est certes en partie dû à l'élévation du niveau de la mer en raison du réchauffement climatique, mais à ce jour l'élévation du niveau de la mer n'est pas assez rapide pour causer une érosion des côtes importante.

L'urbanisation du littoral depuis 150 ans a changé la donne :"autrefois les hommes ne s'installaient pas sur les côtes sableuses, ils savaient que c'était mobile" "Dès le début du tourisme, il fallait être au plus près de la mer" et presque toutes les stations balnéaires ont été construites sur les dunes littorales. Les échanges naturels entre la plage et sa réserve de sable qui l'alimentait en cas de tempête ont été rompus.

L'érosion du littoral est la plus active entre la baie du Mont Saint-Michel et le cap de la Hague, à l'ouest du département de la Manche. Les côtes d'Armor n'échappent pas à ce phénomène.

Cas de la dune du Vieux Bourg dans l'anse du Croc à Pleherel-sur-mer sur la commune de FREHEL

 

Pour valider cette earthcache

Rendez-vous aux coordonnées indiquées, observez le panneau didactique, la dune au Nord-Est en direction de Cap Fréhel et répondez aux questions suivantes :

A.  En présence de quel type de dune littorale sommes-nous ? Réponse 1 : une avant-dune ; Réponse 2 : une falaise dunaire ; Réponse 3 : une dune perchée ; Réponse 4 : un cordon dunaire artificiel

B. Cette dune peut être elle qualifiée de : Réponse 5 : erg ; Réponse 6 : croc ; Réponse 7 : garenne

C. L'érosion de la dune du Vieux Bourg est-elle à votre avis due : Réponse 8 : à un aménagement portuaire ; Réponse 9 : à l'édification d'un épis ; Réponse 0 : à l'action conjuguée des vagues et du vent

D. Sur le panneau explicatif, en bas à gauche, il y a des icônes de couleur jaune. Combien en comptez-vous : Réponse 1 : trois ; Réponse 2 : quatre ; Réponse 3 : cinq ; Réponse 4 : six ; Réponse 5 : sept

En  substituant les lettres par les numéros des bonnes réponses, reconstituez les coordonnées fictives suivantes et entrez les dans le geochecker ci-dessous.

N 48° 39. 2AB - W 2°21. 9CD

S'il passe au vert c'est que vos réponses sont exactes, alors le geochecker vous délivrera un mot de passe à utiliser dans votre log. Mais s'il reste rouge c'est qu'une ou plusieurs réponses sont fausses. Ne m'envoyer pas vos réponses mais persistez jusqu'à obtenir ce mot de passe. Les logs qui ne respecteraient pas ces consignes seront supprimés.

 

Une photo de vous sur le site, bien qu'optionnelle, sera appréciée.

Bonne balade et profitez de cette superbe plage (sans marcher sur la dune !)

 

A quick translation is provided on the attached two Word worksheets that you can open and where you will find all necessary information to answer the questions to this earthcache.

Flag Counter

..

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.