Skip to Content

<

Dolmen de La Pierre Levée

A cache by chipiron16 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/21/2016
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Un dolmen entre le chemin BOISNE et aéro-club


Histoire 

Préhistoire[modifier  été des zones d'habitat préhistorique. L'abri sous roche d'Anqueville, au pied du château a livré des grattoirs, des poinçons et des pointes de flèches en silex qui signent une occupation durant la fin du Paléolithique.

Le Néolithique est marqué par un gisement à Anqueville. Et des signes de peuplement durant l'âge de bronze existent dans les balastières de Saintonge.

Un dolmen, proche du chemin Boisné a été érigé sur l'ancienne source de la Smaronne. Ce nom de Smaronne est pré-celtique, du temps où les sources étaient divinisées1.

Époque romaine

L'ancien chemin romain dit chemin Boisné Saintes-Périgueux qui passe au sud de la commune suit sans doute le tracé d'une piste gauloise. Il n'existe pas de signe de villa ou d'autre occupation durant cette période.

Moyen Âge

Il se crée un habitat dispersé sur des essarts et la vigne prend une grande place ainsi que l'exportation du vin par la Charente.

Les carrières de Saint-Même sont des carrières de pierre de taille de calcaire doux et dur. Ce matériau a été utilisé pour la construction des églises des deux Charentes. Les carrières sont mentionnées au xiie siècle pour la construction de l'église Saint-Léger et du pont de Cognac20.

Puis, durant les périodes troublées, l'habitat se regroupe; le vieux château de Saint-Même collé à l'église, et le château fortifié d'Anqueville sont construits. Anqueville est mentionné dans un aveu de 1245 d'Arnaud de Montausier au comte d'Angoulême. Cette terre passe ensuite aux Giraud puis aux Méhée. Durant la guerre de Cent Ans, laCharente sert de frontière entre le royaume de France au nord et la Guyenne anglaise au sud, la contrée est ravagée, les habitants ont fui et les terres sont en friche. Auxve siècle la vallée se repeuple en partie par l'immigration depuis le Limousin et le Bas-Poitou.

De la Renaissance à la Révolution

Les Fouilloux et les Grollet sont cités comme ayant été seigneurs de Saint-Même, mais les premières archives sûres concernent Jean III de La Roche, chevalierbaron de La Rochebeaucourt connu par son aveu au seigneur d'Angoulême en 152620,21. Il a été un des plus puissants seigneurs de la cour de François Ier et son fils François fut gouverneur de l'Angoumois et sénéchal de Saintonge.

Le protestantisme apparaît vers 1550 et les Méhée d'Anqueville se convertissent tout comme Jean IV de La Roche. Un baptême est attesté en 1570. Après l'Édit de Nantes en1598 vient une période calme et le temple protestant de Saint-Même est construit en 1615 mais rasé en 1682. Le culte, interdit à partir de 1664, se déroule au désert, dans la Combe des Loges au début du xviiie siècle. En 1788, il restait 22 protestants à Saint-Même.

Dès 1663, il existe une trace de Josué Guibert, maître d'école, puis il y a eu des instructeurs et des régents de la jeunesse au xviiie siècle. Le 23 mai 1779, les habitants réunis par le syndic votent contre l'imposition pour le salaire du maître d'école et pour son départ.

La pierre était exportée par voie fluviale, sur les gabares et sa réputation était telle qu'elle a été exportée jusqu'au Canada22. Le socle de la statue de la Liberté à New York est réalisé en pierre de Saint-Même23. Le lieu-dit la Tuilerie doit son nom à une tuilerie installée là, sur un gisement d'argile de modeste dimension, dont on a la trace dans un acte de 1742 entre le marquis de Culan et Pierre Mazeau, tuilier. Des tuiliers vont s'y succéder jusque vers 1914.

 
Port de Saintonge et maison du péage

Le port de Saintonge ne possédait qu'un empierrement en pente douce et des quais d'usage local alors que celui de Vinade, avec ses quais de pierre permettait le chargement. Jusqu'à la construction du pont suspendu en 1842 puis du pont de pierre en 1884, au même endroit se trouvait le bac et c'est le seigneur de Gondeville qui percevait le droit de passage.

La halle située au centre du bourg a été détruite entre 1793 et 1813 tout comme le parquet où l'on rendait justice qui lui était attenant.

Temps modernes

 
Maisons sur les falaises

L'extraction s'est faite presque toujours à ciel ouvert jusqu'au xviie siècle en bordure du bourg dont certaines maisons se retrouvent perchées sur le vide. Puis l'extraction a continué en carrières souterraines autour de la partie déjà exploitée à ciel ouvert. Le piqueroc, de forme entre le marteau et la hachette, au tranchant plat ou en queue d'hirondelle, est l'outil traditionnel. La scie devient utilisable pour les pierres tendres vers 1840 du fait des progrès des aciers, elle s'utilise sous l'eau fournie par un bassin d'enfiche. Puis vers 1900, la barre d'enfiche d'utilisation moins technique remplace le piqueroc. Il n'est plus utilisé que par le carrier expérimenté qui extrait le premier bloc d'une paroi et pratique ce qui est nommé à Saint-Même un « miroir ». La lampe à pétrole a alors remplacé la lampe à huile.

La loi du 21 avril 1810 qui définit des règles est peu respectée et les accidents se multiplient. Pourtant, l'arrêté des carrières de Saint-Même prorogé par l'ordonnance royale du 20 juillet 1838 va servir de modèle de règlementation aux autres carrières de Charente5. En 1837 une partie des Caves noires s'écroule en janvier, une autre en décembre, le tout sur un hectare. En 1839 c'est au tour des caves de chez Dorland et le maire prend un arrêté interdisant l'accès des Caves noires et des caves de chez Dorland, qui n'est pas respecté. Le 14 décembre 1848 une galerie où l'extraction était interdite s'effondre en deux temps provoquant neuf morts, six hommes et trois enfants (un de 7 ans et deux de 10 ans)24. Les effondrements vont se multiplier, en 1896, 1926, 1943 au passage d'un avion et le dernier en 1970 coupant un chemin.

Jusqu'au début du xixe siècle les hommes n'avaient pas une monoactivité, ils étaient agriculteurs et carriers. Puis ils seront tâcherons avec des salaires différents selon qu'ils sont chambreurs (c'est-à-dire pratiquant la coupe horizontale ou chambrure), manœuvres ou rouliers. Lors du mouvement de grève des carriers charentais de 1907, ceux de Saint-Même, mieux payés et disposant d'une caisse de secours et d'un syndicat n'y participent pas5. Vers 1900, il y avait environ 50 entreprises occupant environ 120 personnes. Quand la société Rocamat a fermé en 1975 elle n'employait plus que huit carriers et 15 tailleurs de pierres.

Un témoignage de 1922 nous parle d'une embauche à 12 ans pour 3 ans d'apprentissage durant lesquels il sera manœuvre.

 
L'ancienne gare de Saint-Même

La ligne de chemin de fer Cognac-Angoulême créée par la Compagnie des Charentes est ouverte au trafic voyageur le 22 octobre 1867 et au trafic marchandises fin mars 1868 mais la gare n'était pas encore construite. En 1881 c'est 10 000 tonnes de pierre de Saint-Même qui sont réceptionnées en gare d'Angoulême. En 1903, la gare, agrandie, comportait les doubles voies et six voies de service équipées d'un treuil roulant et d'une grue roulante.

En 1834, le premier instituteur laïque a 35 élèves mais pas d'école. Des locaux sont loués. En 1874, il y a deux instituteurs.

Pour les filles, les religieuses tiennent l'école communale avec 70 élèves en 1859 et il existait aussi une institution libre fréquentée en particulier par les protestants. En 1882, les institutrices religieuses sont remplacées par des institutrices laïques et les religieuses se consacrent à l'école enfantine jusqu'à leur départ en 1904. Une école privée pour pensionnaires rouvre à partir de 1906.

Il faudra attendre 1964 pour que l'école publique devienne mixte.

En 1936, le premier champignonniste s'est installé dans des salles des carrières, suivi de plusieurs autres

Additional Hints (Decrypt)

ovra qrffbhf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

19 Logged Visits

Found it 18     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 3 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.