Skip to Content

<

[#366 CEL] Thivars

A cache by Johnny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/16/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]

Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Si vous souhaitez rejoindre le projet [CEL], contactez l'un des propriétaires de cache de la série : il se fera un plaisir de vous indiquer les communes disponibles et la marche à suivre wink.

 

#366 - Thivars



Nom des habitants : Thivariennes et Thivariens

Population : 1019 (recensement de 2012)

Superficie : 922 hectares

Densité : 111 hab./km²


 

Thivars est une commune incluant trois hameaux : Goindreville, le Bluet et Tachainville, située dans la Vallée de l’Eure, traversée par la RD 910, sur l’axe Chartres-Tours à 5 kilomètres de Chartres et à proximité de l’autoroute A11. Cette situation géographique permet l’implantation de commerces, d’artisans et d’entreprises.

L’Eure, la Berthelot et ses nombreux ruisseaux sillonnent les prairies. Les possibilités de promenade sont nombreuses. Quelques lavoirs ponctuent les balades. Situé dans un cadre pittoresque et verdoyant, c’est un village agréable à vivre.

 

Logo de Thivars - Le bleu symbolise l'Eure et la Berthelot. Les cercles verts représentent les trois hameaux : le Bluet, Goindreville et Tachainville. Le jaune illustre la Beauce et ses céréales.

 

Un peu d’histoire

Thivars est connu dès le 1er millénaire, sous le nom de Theuvasium (954). Le village est situé au fond de la vallée et baigné par l’Eure et un de ses affluents, le Berthelot. La Paroisse de « Tyvas » apparaît en 996 dans le cartulaire de Saint-Père-en-Vallée. Une importante motte féodale subsiste à Goindreville. Celle-ci se trouvait à un endroit stratégique car dominant la vallée. Vers l’an 1000, les mottes de terre étaient de forme circulaire pour supporter un ouvrage défensif. Ce sont les ancêtres des futurs châteaux forts qui apparaissent vers le XIe siècle.

Le village était formé de trois fiefs seigneuriaux : Thivars, Goindreville et Tachainville.

Les châteaux forts de ces seigneuries furent, sans doute, détruits à la révolution.

Au XIIe siècle, l’église devint la propriété de l’abbaye de Josaphat (de Lèves) ainsi que les biens de la fabrique (fabrique : ensemble des clercs et des laïcs administrant une église). L’église actuelle fut terminée en 1545. Elle est vouée à Saint-Hilaire et Sainte-Radegonde. Ses proportions inhabituelles, sa hauteur et son style architectural composite peuvent surprendre.

Le village prit le nom de «Thivars » après la révolution, lorsque les lois napoléoniennes donnèrent les structures générales aux communes.

 

L’église de Thivars comporte une charpente à entraits sculptés (1529), et un clocher quadrangulaire avec tourelle d'escalier avec une date de 1545 gravée sur un angelot de la tourelle. Elle a été restaurée en 1735, sa partie supérieure en 1858. En 1945, il s'est déroulé une consolidation "énergique" de la tour par des poutrelles de béton.On peut remarquer la forme particulière du clocher où sont perchés un coq et la lune. Cette particularité est très rare dans le département.

 

Une anecdote : le tramway à Thivars

Inaugurée le 10 Avril 1889, la ligne de tramway, en réalité un chemin de fer à écartement métrique, reliait Lèves à Bonneval, soit 33 km de rails. Avec 7 aller-retours quotidiens, le "tram" était un lien précieux entre Chartres et ses campagnes. Le train s'arrête à Thivars, la locomotive est une 030T de 17 tonnes de chez Corpet-Louvet de 1900. L'arrêt de Thivars était situé après le pont au niveau du Café Piébourg "au rendez-vous des pécheurs". La ligne fut désaffectée en 1936.

Le tramway dans la rue principale de Thivars (actuellement la RD 910)

Les rails du tramway sur le pont à côté du café Piébourg. On reconnait très bien le bâtiment qui accueille aujourd’hui le restaurant "Johannes Laverton" (anciennement « Les Berges »).

 

Sources :

- Magazine "Votre Agglo", n° 13, Mars 2012

http://boucleeure.eklablog.com/

http://www.thivars.fr/accueil.html

 

Additional Hints (Decrypt)

N y'bzoer rg nh senvf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.