Skip to Content

<

{Souleuvre by night} #3 - Le Blaireau

A cache by noralally Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/16/2016
Difficulty:
4 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


SOULEUVRE BY NIGHT

Cette cache est sur le thème des animaux nocturnes. A l'endroit où chacunes se trouvent, l'animal en question sera représenté par un dessin réfléchissant.

A ---> Cache 1 "Le renard roux"

Le Renard roux est une espèce de Canidés de taille moyenne. C'est un mammifère au pelage roux marqué de blanc sous le ventre et la gorge, au museau pointu, aux oreilles droites et à la queue touffue. C’est un carnivore mais il a un régime alimentaire omnivore à prédominance carnivore, et se nourrit surtout de rongeurs et de lapins, mais aussi d'insectes, de poissons ou de fruits. Il est ainsi très opportuniste, ce qui lui permet de s'adapter à des milieux très différents et de modifier son alimentation suivant le mois de l'année. Le Renard roux se reproduit en février, pour une mise bas de mars à mai. Celle-ci s'effectue à l'abri d'un terrier, alors que, le reste de l'année, le renard vit presque exclusivement au grand air. Les petits sont d'abord nourris par le lait de leur mère, puis, petit à petit, le couple de parents leur apporte de la viande. Ils commencent à sortir du terrier au bout de quatre semaines, sont sevrés à neuf semaines, et, après avoir passé l'été avec leurs parents, ils se dispersent à l'automne. L'ampleur de la dispersion et la taille des portées varient suivant les ressources alimentaires du milieu et la mortalité, permettant à l'espèce de maîtriser ses effectifs. (source Wikipédia)

N 48° 57. 467 W 000° 51. 148

B ---> Cache 2 "La chauve souris"

Les chauves-souris comptent près d'un millier d'espèces, soit un cinquième des mammifères, donc le plus important après celui des rongeurs (Rodentia). Ces animaux nocturnes volants sont souvent capables d'écholocation pour s'orienter dans le noir. Généralement actifs la nuit, ils peuvent se diriger dans l'obscurité en émettant des ultrasons dont ils captent la réflexion, écholocalisant ainsi leurs proies et les obstacles. Ils se déplacent dans les airs grâce à une aile formée d'une membrane de peau entre le corps, les membres et les doigts. La plupart des espèces ne se posent qu'exceptionnellement au sol et s'y meuvent maladroitement. Ils se reposent en se suspendant aux aspérités par les griffes des orteils. Dans la culture populaire, l'image de la chauve-souris peut être bénéfique ou maléfique selon les pays. À cause de leur aspect étrange et de leur vie nocturne et, par voie de conséquence, du mystère qui entoure leur mode de vie, elles sont souvent victimes d'idées reçues qui leur ont valu longtemps d'être persécutées par l'homme.

N 48° 57. ??? W 000° 51. 289

C ---> Cache 3 "Le blaireau"

Le Blaireau européen est la plus grosse espèce de Mustélidés d'Europe. Trapu et court sur patte, il peut atteindre 70 cm de long (90 cm avec la queue, qui mesure 20 cm environ), pour 25 à 30 cm au garrot et jusqu'à une vingtaine de kilogrammes. C'est un animal fouisseur, capable de construire de vastes galeries « familiales ». Il est immédiatement reconnaissable aux bandes longitudinales noires qu'il porte sur le museau et qui couvrent ses yeux noirs jusqu'aux oreilles. Le reste du pelage est gris, devenant noir sous le ventre et les pattes. La mue se déroule à l'automne. Massif et court sur pattes, avec un corps allongé et une croupe plus large que les épaules, il peut faire penser à un petit ours dotée d'une queue touffue. La femelle est généralement un peu plus petite que le mâle. Il a une mauvaise vue, mais une ouïe fine et surtout un très bon odorat. Deux glandes anales produisent des sécrétions odorantes utilisées pour marquer le territoire et les congénères.

Le dessus du crâne porte une forte protubérance caractéristique des crânes de nombreux carnivores. Ses pattes robustes et pourvues de solides griffes ainsi que sa tête petite et d’allure conique évoquent une adaptation à une vie fouisseuse. Son alimentation est variée mollusques, insectes, champignons, parfois de petits rongeurs ou des lapereaux, très rarement des œufs trouvés près du sol ou au sol, ou oisillons, grenouilles ou crapauds, serpents, vers de terre, végétaux, fruits et fruits secs, racines et tubercules etc…(source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 51. 535

D ---> Cache 4 "Le ver luisant"

Malgré son nom, le lampyre ou ver luisant n'est pas un ver : c'est une espèce d’insectes coléoptères. Il s'apparente aux Lucioles. Ce sont les femelles du lampyre que l'on trouve très facilement, les nuits d'été, grâce à leur postérieur lumineux. Elles mesurent environ 1,5 à 3 cm. Leur corps est ovale, segmenté, mou et aplati, dans les tons bruns. C'est à cet aspect larvaire que l'on doit l'appellation de « ver » luisant. Les femelles du lampyre (ver luisant) gardent donc adultes une forme de larve. Le lampyre a la faculté d’émettre de la lumière par la partie terminale de son abdomen. Les œufs eux-mêmes sont lumineux. Ce phénomène est dû à un effet de bioluminescence. Les femelles aptères émettent cette lumière pour attirer les mâles qui, eux, sont pourvus d'ailes, et donc plus mobiles. Dans les régions densément peuplées par l'homme, la pollution lumineuse nocturne semble être un des facteurs de diminution des populations de lampyres, en empêchant les mâles de trouver les femelles. Les larves sont prédatrices. Elles se nourrissent avant tout d'escargots et de limaces qu'elles paralysent en leur injectant un venin. Puis elles liquéfient leurs proies au moyen d'enzymes digestives avant de les ingurgiter. Les adultes ne se nourrissent que très peu voire pas, survivant principalement grâce aux réserves établies à l'état larvaire, et se laissent mourir après la reproduction. (source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 51. 350

E ---> Cache 5 "Le papillon de nuit"

Les papillons vivant la nuit bénéficient de plusieurs adaptations à l'environnement nocturne, variant selon les espèces. Ils détectent bien la lumière (qui attire la plupart des espèces ; c'est le phototropisme). Ils disposent d'une certaine capacité d'audition ; leurs principaux prédateurs (des adultes) sont les chauve-souris, mais de nombreuses espèces disposent d'organes auditifs leur permettant d'entendre les ultrasons lancés par les chauve-souris. La plupart des espèces ont des couleurs qui les camouflent très bien le jour, quand ces papillons sont inactifs. Ils disposent d'organes olfactifs permettant à des mâles de percevoir les phéromones émises par des femelles situées à des distances parfois considérables. Certaines espèces disposent d'un organe leur permettant de chanter (dans le domaine des ultrasons) (source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 51. 061

F ---> Cache 6 "Le Hérisson"

Le hérisson commun est une espèce de petits mammifères, omnivore et nocturne. Ce hérisson est répandu en Europe, y compris la Russie d'Europe, sauf le grand Nord, ainsi qu'en Turquie et dans le Caucase. Espèce invasive en Nouvelle-Zélande, où il a été introduit, cet animal est, au contraire, en Europe, une espèce protégée par la Convention de Berne et en France, par l’arrêté du 23 avril 2007. La tête, dans le prolongement du corps, se termine par un museau pointu et une truffe qui lui permet de détecter la nourriture jusqu'à 3 cm dans le sol, grâce à un odorat très développé. Les oreilles sont courtes, 2 à 3 cm, et en partie cachées par les poils. Le hérisson a quatre membres et une petite queue conique de 2 à 3 cm, mais il est assez rare de l'apercevoir. Il possède trente-six dents. Le corps, long de 20 à 30 cm, haut de 12 à 15 cm, est recouvert de poils qui se renouvellent de manière continue. Du front jusqu'aux flancs, ils sont recouverts d'une sorte de membrane à la naissance, puis percés en quelques heures. Souples et blanches chez le jeune hérisson, elles tombent et sont remplacées par des piquants creux plus résistants de 2 à 3 cm qui poussent et se renouvellent sur une durée de 18 mois environ. Le hérisson adulte possède entre 5 000 et 7 500 piquants. La masse dépend du sexe, les mâles étant un peu plus lourds que les femelles, mais elle varie surtout énormément selon les saisons ou l'abondance de la nourriture, et aussi de l'âge ou de la santé des individus. Chez un adulte les extrêmes vont de 300 g à plus de 2 kg, à l'approche de l'hiver. Le hérisson Européen hiberne. Au début de l'automne, il prépare un nid garni de feuilles mortes puis se roule en boule et s'endort d'un profond sommeil entrecoupé de brefs réveils. Cet hibernant utilise 30 % des réserves de graisses accumulées dans son corps au cours de la belle saison. Le hérisson est un animal semi-nocturne. Il chasse la nuit à la vitesse moyenne de 3 mètres par minute, mais peut faire des courtes pointes de vitesse et parcourt environ 2 ou 3 kilomètres. Dès le crépuscule, il cherche sa nourriture composée d'insectes, de vers, d'escargots, de limaces, d'œufs, de fruits et de baies. Il est à ce titre un auxiliaire de tout premier plan pour les jardiniers. Il s'attaque parfois aux serpents, lézards, rongeurs, batraciens, oiseaux nichant à terre. Il passe la journée à dormir (environ 18 heures par jour) dans un gîte qu'il aménage avec des feuilles, ou sous un buisson, et ne sort pas en plein jour (excepté en de rares occasions, après un chute de pluie par exemple). Quand le hérisson mange, il fait beaucoup de bruit : il mastique bruyamment, grogne, s'énerve, envoie de la terre à plusieurs mètres lorsqu'il gratte le sol, fouille parmi les feuilles, renifle bruyamment. Le hérisson ayant une vue très basse, il se sert surtout de son odorat et de son ouïe fine pour chasser. Il est par exemple capable d'entendre un ver de terre se glissant sous les feuilles mortes. (source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 50. 664

G ---> Cache 7 "La chouette hulotte"

La Chouette hulotte est une espèce d'oiseau de la famille des Strigidae. Ce rapace nocturne est très répandu en Europe. Son ventre est pâle avec des stries sombres, et les parties supérieures du corps sont brunes ou grises. Il existe aussi une variante de plumage rousse. Le nid est généralement dans un trou dans l'écorce d'un arbre et il permet de protéger les œufs et les jeunes contre les prédateurs potentiels. Cette chouette ne migre pas et attache beaucoup d'importance à son territoire. Beaucoup de jeunes oiseaux meurent de faim s'ils ne peuvent pas trouver un territoire libre une fois la protection parentale finie. Ce rapace chasse principalement les rongeurs pendant la nuit, généralement en fondant sur sa proie depuis une hauteur et l'avalant entièrement, rejetant ensuite des pelotes de réjection. Sa vision et son audition couplées à un vol silencieux l'aident dans sa chasse nocturne. Cependant, contrairement à une croyance populaire, sa rétine n'est pas plus sensible que celle d'un humain et c'est plutôt ses oreilles placées de façon asymétrique qui sont essentielles à sa chasse car elles lui donnent une excellente audition directionnelle. La chouette hulotte est capable de capturer des chouettes plus petites, mais est elle-même vulnérable aux grands-ducs de plus grande taille ou à l'autour des palombes. Les renards roux sont une cause importante de mortalité chez les jeunes fraîchement sortis du nid. La chouette hulotte est un oiseau robuste, qui mesure généralement entre 37 et 43 cm de longueur pour une envergure de 81 à 105 cm et une masse de 400 à 550 g. Cette espèce présente un dimorphisme sexuel, la femelle étant plus grande que le mâle d'environ 5 %, et plus lourde de 25 %. La chouette hulotte est un rapace nocturne mais elle peut chasser le jour. Grâce à ses serres puissantes et acérées, la chouette saisit ses proies en plein vol. Une fois capturées, elles n’ont aucune chance de lui échapper. Son plumage lui permet de passer incognito dans les branchages et de guetter ses proies en toute tranquillité. Quand elle a jeté son dévolu sur un rongeur bien dodu, elle déploie ses grandes ailes de presque un mètre d’envergure et fonce dessus. La nuit, grâce à son ouïe très développée, la chouette hulotte perçoit le moindre bruissement aux alentours. La chouette hulotte gobe tout rond ses proies. Comme elle ne peut pas les digérer entièrement, elle recrache leurs os et leurs poils, sous la forme de pelotes de réjection. De février à avril, la femelle couve seule de 3 à 5 œufs pendant 28 à 30 jours ; le mâle lui apporte de la nourriture et il lui arrive parfois de la relayer dans le nid. Comme elle commence à couver dès la ponte des premiers œufs, les jeunes éclosent progressivement. Après l'éclosion des tout premiers, elle reste encore une dizaine de jours dans le nid. Le mâle approvisionne toute la famille, surtout avec des petits mammifères, des chauves-souris, des serpents, des insectes. Plus tard la femelle le seconde, mais pendant le jour, elle monte la garde non loin du nid et donne parfois à manger à ses petits en se servant des provisions de la nuit. Les jeunes quittent le nid au bout de 28 à 36 jours et se tiennent dans le voisinage tout le temps que les parents leur apportent de la nourriture. Ce n'est que vers une cinquantaine de jours qu'ils entreprennent leur premier vol. La chouette hulule. Le mâle pousse un « hou-hou » sonore suivi par un « houu » plus long, une à quatre secondes plus tard. (source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 50. 528

H ---> Cache 8 "Le lapin"

Les lapins sont présents un peu partout sur la planète et se répartissent en neuf genres, tous classés dans la famille des léporidés, avec leurs proches parents les lièvres. Ce ne sont donc pas des rongeurs mais des lagomorphes, une branche cousine qui comprend les lièvres, les lapins et les pikas. Les lapins sont des mammifères terrestres herbivores. Ces mammifères sont des proies plus grosses que la plupart des rongeurs, donc très recherchées par de nombreux carnivores. Ils tentent en permanence d'échapper à quantité de prédateurs, dont l'homme, grâce à une excellente vue à 360°, leurs grandes oreilles à l'ouïe fine et une morphologie particulièrement adaptée à la course. Leurs longues puissantes pattes arrières repliées sous le corps leur permettent en outre de bondir ou de se tenir assis pour observer leur environnement. Le poids et la taille des lapins adultes varient grandement selon l'espèce biologique. Strictement herbivores, les lapins se nourrissent à la belle saison surtout d'herbes diverses et de plantes fourragères. En hiver, les lapins n'hibernent pas, ils grignotent en revanche un peu tout ce qu'ils peuvent trouver comme végétation comestible. Ces animaux sont surtout actifs à l'aube et au crépuscule. Durant le jour, ils se cachent par exemple dans les buissons, sous les souches ou les tas de bois ou encore les vieux bâtiments agricoles. Ils n'hibernent pas et par grand froid cherchent refuge dans un terrier qu'ils creusent eux-mêmes ou abandonné par un autre animal. (source Wikipédia)

N 48° 57. ??? W 000° 50. 548

Description de la cache et du parcours

L'ensemble du parcours formé de 8 caches + 1 bonus fait environ 4,2 kilomètres qu'il est possible de faire en moins de 4 heures, il n'y a pas de difficultés particulières, il emprunte des sentiers bien définis et balisés par des triangles réfléchissants. Faire attention aux barbelés qui se situent par endroit en limite du chemin. Le parcours est en général sur un chemin, mais il peut y avoir des ornières sèches ou humides même par temps très sec, aussi prévoyez des chaussures adaptées à la randonnée (Etanche). Quand vous quitterez le chemin, et que vous serez auprès des habitations, prendre à gauche et continuer sur la route en suivant le balisage réfléchissant afin de retourner au parking.

Parking -->N 48° 57. 564 W 000° 50. 895, ne pas se stationner devant les entrées des champs, merci !

Début du balisage -->N 48° 57. 511 W 000° 51. 038

Donc voici comment va se dérouler votre parcours (pensez à enregistrer la cache chez vous) :

Tout d’abord se rendre aux coordonnées de départ, à partir de là commence le balisage du chemin avec des réflecteurs.

Rendez-vous aux coordonnées de la 1ère cache, il vous faudra ensuite la trouver.

A « proximité » de la cache, il faudra également trouver le symbole réflecteur en forme d’animal correspondant à la cache. Il y aura avec, trois chiffres permettant de compléter les coordonnées de la cache suivante.

Continuer ainsi pour les caches suivantes.

 

Dans les huit caches vous trouverez un chiffre afin d'avoir les coordonnées de la bonus.

Cache Bonus ---> N 48° 5A. BCD W 000° 5E. FGH

 

Instructions particulières

1 - Merci de remettre la cache exactement où vous l'avez trouvée, et ce même si vous pensez qu'elle serait mieux placée à un autre endroit.
2 - Ces caches me prennent beaucoup de temps à trouver, préparer, poser et ceci pour le plaisir de tout le monde, par conséquent je vous remercierai d'en prendre soin comme si elles étaient aussi les votres .

3 - Veillez à garder les enfants sous surveillance afin qu'ils restent bien sur le chemin.

4 - Munissez-vous d'une bonne lampe torche avec des piles pouvant tenir 4 heures !

 

 

N'oubliez pas votre crayon!

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.