Skip to content

<

PROVENCY, son bourg et ses hameaux ! N°5

A cache by nano89200 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/06/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Circuit de 5 caches pour découvrir Provency et ses hameaux !

PROVENCY est un village du sud de l'Yonne, entre Avallon (7 km) et l'Isle-sur-Serein (7 km).

Le paysage de Provency est celui des plateaux calcaires bourguignons, aux reliefs vallonnés, couverts de prés, de champs et de bois.

Le bourg de Provency (alt. 280 m) est situé au bord du petit cours d'eau qui, prenant sa source près d'Athie, va se jeter dans la Cure près de Voutenay (le Ru du Vau de Bouche).

HISTOIRE :

Les origines :

Le village de Provency est cité au XIIe siècle sous le nom de "Provence" ou "Proency".

Son nom viendrait d'une cité ancienne disparue : Anciacum ou Ancy, qui était située entre Athie et Sainte-Colombe (des débris de poterie romaine y furent trouvés). Les étymologies de Provency (Prope Anciacum) et de Pancy (Pone Anciacum) - un hameau d'Angely - indiqueraient la situation respective des deux villages par rapport à la ville d'Ancy.

Au Moyen-Age :

Buret de Prey, seigneur de Marcilly, de La Tour-de-Prey et de Thory, fonda en 1239 à Marcilly l'abbaye de femmes de Notre-Dame-de-Bon-Repos, de l'ordre de Cîteaux où les paroisses voisines venaient en pèlerinage en temps de calamité climatique et où se firent inhumer un grand nombre de représentants de la noblesse locale.

En 1258, Provency dépendait de l'abbaye de Reigny, puis en 1305 du Chapitre de Montréal.

Provency et ses hameaux formaient plusieurs seigneuries relevant les unes (Provency et Genouilly) de Montréal rattaché au duché de Bourgogne, les autres (Marcilly et la Tour-de-Prey) de Noyers, qui dépendait du comté de Champagne. De cette situation frontalière découla une histoire souvent mouvementée, tout particulièrement lors de la Guerre de Cent Ans.

La terre de Provency appartint successivement aux Damoiseau, aux Sainte-Maure ; Genouilly était aux Pampelune.

Les temps modernes :

Durant les Guerres de Religion, la région fut le théâtre d'affrontements entre les catholiques et les protestants puis, après le sacre d'Henri IV, entre les troupes royales et les ligueurs. Au printemps 1593, le duc de Guise envahit l'Auxerrois et l'Avallonnais : les troupes de la Ligue s'emparent de nombre de places fortes. Mais rapidement, les troupes fidèles à Henri IV reprennent l'initiative. Conduites par le duc de Nevers et le marquis de Ragny, avec le soutien de l'artillerie de Montréal, elles délogent le capitaine Sardin, qui occupait la forteresse de Tour de Pré avec une bonne garnison.

L'époque contemporaine :

C'est en 1832 que l'industrie du ciment romain fait son apparition dans la région : les frères Gariel installent une usine à Vassy, hameau d'Etaules. Rapidement, la demande augmente et d'autres usines dressent leurs hautes cheminées dans les villages alentour. En 1875, M. Bougault installe une cimenterie à Genouilly. En 1885, Adrien Dumarcet, successeur des frères Gariel, ferme l'usine de Vassy et installe également son entreprise à Genouilly.

En 1877, le P.L.M. arrête le tracé définitif de la ligne de chemin de fer d'Avallon à Nuits. En novembre 1888, le tronçon entre l'Isle-sur-Serein et Angely est inauguré. En 1906, une gare avec un hangar et un quai de chargement est construite à proximité des cimenteries de Genouilly.

Vers la fin du XIXe siècle, Provency est un gros village peuplé de plus de 500 habitants (521 au recensement de 1881). Au début du XXe siècle, on trouve deux épiciers, un aubergiste, trois maçons, un bourrelier, un charron, un maréchal-ferrant, un marchand de vin en gros, un facteur, un garde-champêtre, sans compter le maire, l'instituteur et le curé. Le reste de la population travaille la terre ou est employé dans les cimenteries locales.

Mais le déclin est déjà commencé : à la veille de la Première Guerre mondiale, le village a perdu 135 habitants, soit le quart de sa population en 30 ans. Et la guerre va l'amputer d'un nouveau quart.

Tandis que la seconde moitié du XIXe siècle avait vu l'expansion de l'industrie cimentière autour de Vassy et Genouilly, la première moitié du XXe siècle marque son déclin. En 1904, les cimenteries de la région se réunissent en formant un cartel : la Société Anonyme des Ciments de Vassy, dont le siège social s'établit à Paris. Mais il leur est difficile de résister à la concurrence du ciment moderne, ou ciment Portland. Dumarcet ferme l'usine d'Angely en 1938 et celle de Genouilly en 1939. La cimenterie Bougault résiste jusqu'en 1960.

Le réseau ferré Avallon - Nuits, intégré à la SNCF en 1938, est fermé en 1951

MARCILLY :

Abbaye Notre-Dame de Marcilly :

Appelée autrefois Notre-Dame du Repos, elle fut fondée en 1239 par Bure de Prey, seigneur de Prey, Marcilly et Thory, et par son épouse Marie d'Anglure, avec le consentement de Miles de Noyers, son suzerain.

Elle était affiliée à l'abbaye de Fontenay et à l'Ordre cistercien, et fut occupée par des religieuses de sa fondation jusqu'en 1460. Puis elle devint une abbaye d'homme, dont l'abbé avait rang d'évêque.

À la veille de la Révolution, en 1780, l'historien Coutépée écrit « L'abbé est seul actuellement, et sans religieux ». Au XIXe siècle, les bâtiments qui subsistent de l'ancienne abbaye sont transformés en demeure d'habitation.

Un portail ancien provenant d'Annay-la-Côte et remonté à proximité du corps de logis à tourelles de style XVIe siècle, est classé aux monuments historiques (inscription par arrêté du 25 avril 1955).

source : Wikipédia

Additional Hints (Decrypt)

ehr qh pbybzovre !

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.