Skip to Content

<

Les crues du Var

A cache by VV06 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/07/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


LE VAR, UN FLEUVE INSOLITE ET SAUVAGE 

C'est le seul fleuve qui ne coule pas dans le département dont il porte le nom. Il coule presque entièrement dans les Alpes-Maritimes à part une brève incursion dans les Alpes-de-Haute-Provence à Entrevaux.

Le Var prend sa source à Estenc à 1780m d'altitude au Nord-Ouest du département et au sud du col de la Cayolle. Son bassin versant, d'une superficie de 2822 km, s'étend sur la plus grande partie du 06. Tout au long de son parcours de 114 km, le Var reçoit les eaux de 5 principaux affluents : le Coulomp, le Cians, la Tinée, la Vésubie et l'Estéron avant de se jeter dans la mer Méditerranée entre St-Laurent-du-Var et Nice. Après avoir franchi les gorges de la Mescla, le paysage s'ouvre sur la plaine alluviale du Var autrefois intégralement occupée par le fleuve.

Son régime est typiquement méditerranéen, ce qu'avait observé le maréchal Vauban en utilisant à son propos l'expression "ce fou, ce gueu !". En effet, son débit varie fortement. En automne et au printemps, il peut atteindre les 3500 m3/seconde alors que le débit moyen d'étiage est de 14m/s.

Les crues sont aussi violentes que soudaines. La dernière inscrite dans les mémoires est celle du 5 novembre 1994 avec un débit estimé à 3000 m3/s à Nice, soit le plus fort débit jamais enregistré pour ce fleuve, provoquant d'importants dégâts.

LA FORCE DE L'EAU

Le Var était autrefois utilisé pour actionner des moulins à huile, à farine ou des scieries à bois à St-Laurent -du-Var mais surtout sur la rive opposée à St-Martin-du-Var et à Nice au quartier des moulins. L'eau était amenée aux usines grâce à des canaux.

Jusqu'à la fin du 19e siècle, les arbres abattus dans les forêts du haut pays arrivaient par flottage jusqu'à l'embouchure du Var. Les bois étaient rassemblés au niveau de Bonson au débouché des clues de la Mescla pour être conduits en radeaux sur le cours inférieur du Var jusqu'à Nice ou St-Laurent. Ils étaient ensuite tirés à terre et débités à proximité.

A partir de 1985, furent progressivement mis en service, dans la partie inférieure du cours du Var, des microcentrales hydro-électriques aménagées sur les seuils barrant le lit du fleuve.

Le Var a rappelé sa puissance lors des crues de l'automne 1994, en détruisant deux de ces seuils ainsi que les centrales installées sur ces ouvrages.

LE BEC DE L'ESTERON, UNE GRANDE RICHESSE ECOLOGIQUE

Propriété du Conseil Général qui en assure la gestion et la mise en valeur, le bec de l'Estéron est devenu un site protégé. Ses 14 hectares sont d'une grande richesse écologique : pas moins de 202 espèces végétales y sont recensées. Parmi elles 3 espèces protégées d'orchidées et une espèce animale : le lézard ocellé, un reptile menacé.

Hydrologie

Issu des régions alpestres avec un dénivelé de 1780m de sa source à son embouchure sur seulement 114 km , le Var présente des fluctuations saisonnières typiques d'un régime à dominante  nivale. On y distingue en effet deux périodes de crue. Les hautes eaux d'automne portent le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 61 et 66 m3/s, en octobre-novembre (maximum en octobre) et sont suivies d'une baisse de débit jusqu'aux environs de 40 m3/s en février. Suit alors une deuxième montée du régime aboutissant à un second sommet - le plus important - en mai (74,5 m3/s). Il est dû à la fonte des neiges. Dès lors au mois de juin, s'amorce la décrue suivie des basses eaux d'été qui mènent le débit moyen à son étiage du mois d'août avec une moyenne mensuelle de 25,9 m3/s, ce qui reste très confortable.. Au total, les oscillations saisonnières paraissent ainsi fort peu importantes, mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de courtes périodes.

Son débit a été observé sur une période de 34 ans (1974-2007), à Nice au pont NapôléonIII tout près de son embouchure dans la mer]. Le bassin versant du fleuve y est de 2 820 km2, c'est-à-dire sa totalité.

Le module du fleuve à Nice est de 49,4 m3/s[.

 

 

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y6442010 - le Var à Nice (Pont Napoléon III) pour un bassin versant de 2 820 km2[2]
(données calculées sur 35 ans de 1974 à 2007)

 

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 8,9 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, ce qui reste élevé en comparaison avec la moyenne des cours d'eau de France.

Crues

Les crues peuvent être très importantes. Les QIX2 et QIX 5 valent respectivement 810 et 1 400 m3/s. Le QIX 10 est de 1 700 m3/s et le QIX 20 de 2 100 m3/s. Quant au QIX 50 ou valeur calculée du débit de crue cinquantennale, il n'a pas été calculé. Cela signifie que, par exemple, tous les deux ans on doit s'attendre à une crue de l'ordre de 810 mètres cubes/s, et que tous les cinq ans, une crue de 1 400 m3/s doit survenir, statistiquement du moins.

Pour se faire une idée de l'importance de ces débits, on peut les comparer à ceux de la Seine à Alfortville], avant son confluent avec la Marne. Le QIX 5 de la Seine vaut 1 000 m3/s (contre 1 400 m3/s pour le Var) et son QIX 20 se monte à 1 400 m3/s (soit bien moins que les 2 100 m3/s du Var). Ainsi les crues du Var sont nettement supérieures à celles de la Seine à l'entrée de Paris.

Le débit instantané maximal enregistré a été de 3 770 m3/s le 5 novembre 1994, tandis que la valeur journalière maximale était de 1 460 m3/s le même jour. En comparant la première de ces valeurs avec l'échelle des QIX du fleuve, il apparaît que ces crues étaient bien plus importantes que les crues vicennales attendues, et sans doute très exceptionnelles.

Le niveau du cours d'eau est habituellement bas, 50 à 100 m3/s en règle générale, mais il est réputé pour ses crues soudaines et importantes, son débit monte alors en quelques heures à 1 000 m3/s, atteint 3 500 m3/s en crue centennale et jusqu'à 5 000 m3/s en crue millennale..

Pour valider cette earthcache :

Vous allez devoir choisir les bonnes réponses aux questions ci-dessous parmi celles qui vous sont proposées et reconstituer les coordonnées fictives suivantes en substituant les lettres par les chiffres correspondants. Puis vous m'enverrez ces coordonnées reconstituées sur ma messagerie geocaching.com ou par email sur mon profil.

N 43° 49. A B C   -   E 007° 11 . D E F

1. Pour les coordonnées Nord, vous allez devoir faire quelques recherches sur internet pour trouver les bonnes définitions de ces sigles hydrologiques :

A : Comment VCN3 se définit-il ? Réponse 1 : volume constant normal sur 3 jours ; Réponse 2 : volume consécutif minimale pour 3 jours

B : Comment QIX se définit-il ? Réponse 3 : quantité journalière maximale ; Réponse 4 : quantité instantanée maximale ; Réponse 5 : quantité mensuelle minimale annuelle

C : Comment QSP se définit-il ? Réponse 6 : Débit spécifique ; Réponse 7 : quantité supérieure

2. Pour les coordonnées Est, vous irez sur la promenade du Var et ferez quelques observations

D : Aux coordonnées N43°49.420 E 7°11.120, vous êtes au bec de l'Estéron qui se jette à cet endroit dans le Var. Que voyez-vous sous vos pieds ? Réponse 1 : du béton ; Réponse 2 : un sol tourbeux, Réponse 3 : des alluvions composées de sable et galets

Aux coordonnées N 43°49.735 E 7°11.288, vous êtes sur un petit balcon d'où vous pouvez observer le Var

E. En regardant en amont du fleuve, que voyez-vous ? Réponse 4 : un seuil équipé d'une micro-centrale ; Réponse 5 : un grand barrage ; Réponse 6 : un pont

F. Sur le panneau "la force de l'eau", la microcentrale représentée est située sur la commune de : Réponse 7 : Carros ; Réponse 8 : Gilette ; Réponse 9 : St-Laurent-du-Var

Et pour finir, une photo de vous et votre GPS ou smartphone (optionnelle) sera la bienvenue pour lever tout doute éventuel.

Bonne promenade le long de l'Estéron et du Var où vous pourrez découvrir, en outre, mes 7 caches traditionnelles.

Flag Counter

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

13 Logged Visits

Found it 11     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 18 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.