Skip to Content

<

Histoire de couleurs

A cache by Surfoo Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/21/2016
Difficulty:
4.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La couleur est la perception visuelle de la répartition spectrale de la lumière visible. Cette sensation prend son origine dans la stimulation de cellules nerveuses spécialisées nommées cônes et situées sur la rétine.

La couleur peut se décrire dans une approche artistique, qui recherche des indications capables de guider les praticiens dans leur perception de la couleur et de l'emploi des pigments pour reproduire ou évoquer la sensation de couleur ; dans une approche chimique, qui établit et classe des répertoires de pigments ; dans une approche physique, par l'analyse spectrale ; dans une approche physiologique, qui relie la perception au système visuel ; dans une approche psychophysique, débouchant sur la colorimétrie et sur la décomposition en composantes permettant une synthèse des couleurs.

La couleur permet de coder une information. Un nombre réduit de nuances évite l'ambiguïté. L'usage des drapeaux a fait qu'à la mer et ailleurs, les couleurs désignent par métonymie le pavillon maritime national, comme en milieu urbain celui des livrées et uniformes colorés peuvent faire appeler couleurs les vêtements ou accessoires caractéristiques d'un club ou groupe.

Les associations mentales des couleurs leur donnent une symbolique, qui peut varier quelque peu selon les cultures et les individus.

Source : Wikipédia


L'approche artistique


Main négative rouge provenant de la grotte Chauvet il y a environ 30 000 ans.

Il y a plus de 15 000 ans des groupes d'hommes ont laissé l'empreinte de leur passage dans de nombreuses grottes de France ou d'Espagne. On retrouve leur art au travers des peintures qu'ils laissèrent sur les parois ou les plafonds. Le Grand Panneau d'Altamira regroupe de nombreux bisons polychromes rouges et noirs. Ce travail magnifique fut réalisé grâce à un mélange de gravure et de peinture. Cette dernière fut possible car l'artiste utilisa différents pigments. Les deux couleurs qui prédominent nettement sont le rouge et le noir.

Le rouge provient d'un oxyde de fer appelé hématite qu'on trouve à l'état naturel dans le sol. Le noir est issu du charbon de bois ou d'os, du charbon minéral ou bien de l'oxyde de manganèse. Ces pigments étaient mélangés avec un matériau incolore, la charge, pour donner une certaine consistance, faciliter l'étalement sur la paroi et améliorer la conservation. Cette charge était de l'argile, du talc ou des feldspaths. Un liant à base de graisse ou d'eau était généralement nécessaire pour améliorer la qualité du mélange.

Ces pigments étaient appliqués sur les parois grâce à l'utilisation de pochoirs, de pinceaux en poils d'animaux, ou bien seulement avec la main.

Ces fresques colorées avaient peut-être des propriété chamaniques, comme le décrit le Pr Jean Clottes dans "Les Chamanes de la préhistoire" Seuil. On les retrouve souvent en effet dans des grottes peu fréquentées par les hommes de l'époque, parfois dans des zones difficilement accessibles. Il n'y a que très peu de représentations humaines, elles sont surtout animales. On peut imaginer qu'elles avaient une fonction magique, pour faire venir le gibier, ou pour remercier des divinités par exemple.

Ils utilisaient aussi des pigments divers pour peindre leurs corps de jaune, rouge, noir ou blanc. Les hiéroglyphes de Denderah évoquent les teintures du lin dans les trois couleurs des étoffes sacrées, le vert, le pourpre et le bleu.

L'approche chimique

Un pigment est une substance chimique colorante insoluble dans le milieu qu'elle colore. On peut associer, par mordançage, une teinture, soluble, à un sel métallique comme l'alun, pour former un pigment, insoluble.

Tous les pigments ont une classification et nomenclature, très utile dans le domaine des beaux-arts. Ils doivent être résistant à la lumière, miscible, couvrant et colorant. Dans la nomenclature, chaque pigment comportent des informations : solidité à la lumière, opacité/transparence, et le code du pigment selon le Colour Index International.
Selon le Colour Index, les lettres des pigments correspondent aux familles de couleurs :

  • W = White (blanc)
  • O = Orange (orange)
  • R = Red (rouge)
  • Y = Yellow (jaune)
  • B = Blue (bleu)
  • G = Green (vert)
  • Bk = Black (noir)
  • Br = Brown (brun)

L'approche physique

Le spectre visible ou spectre optique est la partie du spectre électromagnétique visible pour l'humain, c'est-à-dire l'ensemble des composantes monochromatiques de la lumière visible.

On ne peut pas définir de façon absolue les limites en longueur d'onde des rayonnements perceptibles ; la sensibilité de l'œil diminue progressivement, et varie selon les individus. La Commission internationale de l'éclairage définit la vision de l’observateur de référence entre une longueur d'onde dans le vide de 380 nanomètres (nm), perçue comme un violet, et celle de 780 nm, correspondant à un rouge.

Longueur d'onde (nm) Champ chromatique Couleur
380 — 449 Violet 445
449 — 466 Violet-bleu 455
466 — 478 Bleu-violet 470
478 — 483 Bleu 480
483 — 490 Bleu-vert 485
490 — 510 Vert-bleu 500
510 — 541 Vert 525
541 — 573 Vert-jaune 555
573 — 575 Jaune-vert 574
575 — 579 Jaune 577
579 — 584 Jaune-orangé 582
584 — 588 Orangé-jaune 586
588 — 593 Orangé 590
593 — 605 Orangé-rouge 600
605 — 622 Rouge-orangé 615
622 — 700 Rouge 650

L'approche physiologique

La perception des couleurs a pour origine des cellules de la rétine contenant des pigments à la sensibilité spectrale différente, connues comme des cônes. Chez l'homme, il y a trois types de cônes sensibles à trois différents spectres ce qui a pour conséquence une vision trichromatique.

Les cônes sont conventionnellement labellisés sur la base de la longueur d'onde maximale de leur sensibilités spectrales : court (S, pour short), medium (M), et long (L). Ces trois types ne correspondent pas correctement à des couleurs particulières. En effet, la perception de la couleur est faite par un processus complexe qui commence avec un produit différentiel de ces cellules dans la rétine et qui est finalisée dans le cortex visuel et dans les zones associées du cerveau.

Type de cône Nom Gamme Longueur d'onde maximale
S β 400–500 nm 420–440 nm
M γ 450–630 nm 534–555 nm
L ρ 500–700 nm 564–580 nm

L'approche psychophysique

La colorimétrie est la discipline psychophysique qui se donne pour objectif la mesure de la couleur. Elle relie des mesures physiques effectuées sur la lumière aux perceptions colorées.

La lumière est un rayonnement électromagnétique qui ne peut se décrire complètement que par son spectre ; mais il suffit de trois grandeurs numériques dérivées de mesures du spectre lumineux pour repérer la couleur de sorte qu'on puisse effectuer, à propos des lumières en question, des comparaisons de couleur valides sans les voir.

Un modèle colorimétrique est un modèle mathématique destiné à représenter la couleur par des grandeurs auxquelles on peut associer des nombres.
Il existe plusieurs modèles colorimétriques : RVB, TSL, CMJN mais aussi des nuanciers : HKS, RAL, Pantone, NCS, BS.

L'approche géocaching

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les couleurs au travers de toutes ces approches, à vous de jouer !



Additional Hints (Decrypt)

Rg fv gbhg çn a'égnvg dh'har znfpnenqr ? Yn flaguèfr nqqvgvir ibhf eraqen yn ihr.

Svany : Zntaégvdhr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

70 Logged Visits

Found it 29     Didn't find it 2     Write note 38     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 28 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.