Skip to Content

<

POINT DE VUE SUR CHÂTEAUNEUF

A cache by chipiron16 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/09/2016
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

MERCI DE ME REMETTRE RIGOUREUSEMENT A LA MÊME PLACE Juste pour vous permettre de découvrir autrement la villede Châteauneuf sur Charente mais également ses alentours.

UN PEU D'HISTOIRE

Les formes anciennes attestées sont Castelli Novi en 114710Castrum novum en 1144Castronovo en 124511ChasteauneufChasteauneuf sur Charente au xvie siècle

Avant le xie siècle, Châteauneuf s'est d'abord appelée Bardevilla13 (ou Berdeville selon Corlieu xvie siècle, avant de devenir Châteauneuf du fait de la construction d'un nouveau château au xiie siècle, d'où son nom le château neuf.

L'origine du nom de Bardeville remonterait à un personnage franc Bardo auquel est apposé le suffixe -villa, ce qui correspondrait à Bardone villa, ou « domaine de Bardo ». Les noms en -ville en Charente, fréquents entre Barbezieux et Châteauneuf, seraient issus des implantations franques après le vie siècle en Aquitaine, comme au sud-est de Toulouse

Pendant la Révolution, la commune de Châteauneuf s'est appelée provisoirement Val-Charente5, tandis que celle de Saint-Surin s'est appelée Surin-Charente.

La commune, nommée Châteauneuf en 1793, est devenue officiellement Châteauneuf-sur-Charente en 1891

PREHISTOIRE                                                                                                                                                                             Un habitat préhistorique est attesté. Le site de Fontaury correspond à Homo sapiens. La grotte à Melon est un site Moustérien.

Grâce à l'archéologie aérienne, des vestiges d'enceintes ou de fossés protohistoriques ont aussi été trouvés sur la commune.

Époque romaine

La voie romaine entre Saintes et Périgueux passe sur les coteaux en limite sud de la commune, son emprise étant toujours utilisée et nommée le chemin Boisné.

Quelques vestiges romains ont été trouvés principalement sur la rive droite, près de Saint-Surin.

Un cimetière de guerriers de l'Antiquité tardive (probablement franc ou mérovingien) a été trouvé au Gré

Moyen 

Le premier château, sur l'île de la Fuie (appelée aussi Calais), une île de la Charente, existait déjà probablement du temps de Clovis et fut incendié vers 108124 . Sa situation lui permettait de contrôler la navigation sur le fleuve et probablement son franchissement par un gué ou peut-être un premier pont. Il s'agissait certainement d'un fortin primitif, en bois, du type de la motte castrale. Après l'incendie, un nouveau château fut construit, en pierre, sur le coteau voisin en rive gauche de la Charente, dominant le site initial, d'où le nom de « chasteau neuf »

Le site même où s'étend la ville permet de comprendre pourquoi il fut choisi par ses premiers occupants : présence d'une île sur la Charente, facilitant le passage à gué, permettant d'établir un ouvrage défensif ; falaises à proximité, offrant peut-être un refuge et plus certainement un point de vue dominant sur le fleuve, et la possibilité d'exploiter des carrières d'une pierre aisée à tailler ; terres cultivables riches, dans la vallée de la Charente ; ruisseaux et sources. La ville même était probablement fortifiée, plusieurs documents mentionnant la présence de portes, douves et fossés, mais pas de remparts Il n'en reste plus trace de nos jours, pas plus que du château dont les derniers vestiges sont incorporés à l'urbanisation actuelle.

Pendant longtemps, Châteauneuf offrira le seul pont en pierre sur la Charente entre Cognac et Angoulême, ce qui en fera une place forte convoitée.

Châteauneuf appartient tout d'abord aux Taillefer, comtes d'Angoulême. Le comte d'Angoulême vend les terres en 1098.

Au xiie siècle, profitant de l'absence du comte d'Angoulême, Guillaume Taillefer, les seigneurs d'Archiac, Cognac et Jarnac avaient formé contre lui une ligne puissante et le seigneur de Jarnac était venu mettre le siège devant Châteauneuf. Dès son retour, le comte d'Angoulême défit le seigneur et le fit prisonnier.

Au cours du Moyen Âge, Châteauneuf se trouvait sur un itinéraire secondaire est-ouest fréquenté par les pèlerins au sanctuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle et aux reliques de saint Eutrope à Saintes depuis le Limousin et le Périgord, itinéraire longeant de la Charente par Angoulême et Cognac.

Châteauneuf reviendra aux comtes d'Angoulême en 1242, grâce à son rachat par Isabelle Taillefer mariée à Hugues X de Lusignan, qui donneront la seigneurie à un de leurs cadets, Geoffroy de Lusignan. On doit à ce dernier les armes de la ville et sa devise « Qui craint moins la mort que les lions 

Ultérieurement, la seigneurie de Châteauneuf passa à Jean d'Eslion, sieur d'Arlay, puis à Amaury et à Guillaume de Craon, seigneurs de Jarnac, et enfin à Guy VIII de la Rochefoucauld, qui l'acheta à Guillaume de Craon dont il était le gendre, ayant épousé sa fille Marguerite.

Guerre de Cent Ans

Le traité de Brétigny, signé en 1360, rétrocéda Châteauneuf aux Anglais comme tout l'AngoumoisNote 5. Ils l'occupèrent pendant vingt ans. C'était la guerre de Cent Ans, qui fera des ravages en Angoumois et Saintonge. Les Anglais privilégiaient cette place à cause de son pont. En 1376 le duc de Berry, après avoir pris Merpins, vint assiéger Châteauneuf qui se défendit vigoureusement avec l'appui de la garnison anglaise du château de Bouteville. Le siège dura quatre ans, le roi Charles V vint diriger les opérations en personne et Châteauneuf dut capituler.

La paix revenue, le bon comte Jean vint souvent résider à Châteauneuf, à Chassors où il se rendait à pied

La seigneurie fut donnée en apanage à Louis d'Orléans, frère du roi Charles VI ; son petit-fils Charles, père de François Ier, mourut à Châteauneuf le 1er janvier 1496. Sa veuve, Louise de Savoie, duchesse d'Angoulême, conserva cette seigneurie jusqu'à son décès le 22 septembre 1531. Temporairement possédée par Philippe Chabot, amiral de France, la seigneurie de Châteauneuf passa ensuite à la couronne au milieu du xvie siècle.

Ancien Régime

Guerres de religion

Châteauneuf eut à souffrir des guerres de religion, et fut occupée tour à tour par les deux partis en guerre.

L'église Saint-Pierre sera à nouveau endommagée lors des révoltes contre la gabelle de 1555 à 1560 et lors des guerres de religion.

Par la suite, les rois de France engagèrent la seigneurie à divers seigneurs, Châteauneuf passant ainsi successivement, aux sieurs de Rochechouart, puis de Mortemart, au duc d'Épernon, au maréchal de Navailles, à la marquise de Courcillon, aux marquis de Brunoy…

Enfin le comte d'Artois reprit la seigneurie en 1777, à titre d'apanage, et la conserva jusqu'à la Révolution.

Le 16 août 1768, un énorme orage causa la mort de huit personnes.

Chemin de la Poste[modifier

Châteauneuf était située sur la route de Paris à Bordeaux, appelée route de la Poste27,Note 7. Celle-ci était en ligne droite entre Chaunay et Barbezieux par VillefagnanAigreSaint-Cybardeaux, Châteauneuf et Pont-à-Brac, avant qu'elle ne soit déviée au xviiie siècle pour desservir Angoulême par Turgot, intendant de la généralité de Limoges. Elle traversait la Charente à Châteauneuf

Du xviiie au xxe siècle

En 1813 la ville a souffert des inondations30.

L'architecte diocésain Paul Abadie fut l'artisan de la restauration de l'église Saint-Pierre, en deux campagnes, 1846-1850 et 1858-1861.

À la fin du xixe siècle, Châteauneuf bénéficia de l'arrivée du chemin de fer avec l'ouverture de la ligne d'Angoulême à Saintes en 1867 (qui sera fatale au trafic fluvial pénalisé par le faible gabarit des bateaux et l'impossibilité de l'augmenter), et de Châteauneuf à Barbezieux en 1872, prolongée vers Bordeaux en 1907.

Additional Hints (Decrypt)

ZREPV QR ZR ERZRGGER EVTBHERHFRZRAG N YN ZÊZR CYNPR
ha svy à yn cnggr rg à 1 zèger 70 qr unhg

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.