Skip to content

HWH06 1000 – Ligne Maginot contre Train Blindé Multi-cache

Hidden : 01/22/2017
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size:   large (large)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Cette cache est dédiée aux milles trouvailles de HWH06, merci de lui laisser le FTF. Une cache pour le remercier de ces magnifiques descriptions emplies d’histoire et illustrées de beaucoup de photos d’archives. Une cache pour associer deux de ses passion les trains et l’histoire.


Alors qu’au Nord, la ligne Maginot a simplement été contourné, mais dans notre région, elle fut au centre des affrontements. Je vous propose une partie de son histoire.



Les belligérants :

Les trains blindés de la Ligurie Regia Marina.

Historiquement, ces trains ont été créé fin 1915 par la Marine Royale Italienne alors que la flotte Autrichienne avait la supériorité dans l’Adriatique, empêchant beaucoup de manœuvres de bateaux italiens. Au moment du siège de Ortona, le 3 février 1926, le premier train a été utilisé pour la première fois mettant en déroute les 3 destroyers et les deux torpilleurs Autrichien qui formaient l’attaque. Ce fait d’arme engendra l’utilisation de masse de ce type de train pour défendre les côtes italiennes. Restant sous le régime de la Marine dû à ces canons navals.

En 1940, Chaque convoi est composé en fait de deux trains, un pour l’exploitation et l’autre pour la logistique. Le premier étant armé et blindé tandis que le second fait office de ravitailleurs et d’hébergement des soldats.

Le train numéro 2 (TA 120/2 / S)  stationné dans la zone de l’Albenga est notre belligérant,

Il est composé de :

  • 2 locomotives FS 740 (une à l’avant l’autre a l’arrière dans l’autre sens)
  • 4 wagons équipés de canons de marine 120/45
  • 1 wagon équipé de 2 mitraillettes anti aérienne Breda Mod 31
  • 1 wagon Po pour le poste d’observation, de commandement et direction de tir
  • 1 wagon Type F

 

(Canons de 120/45 monté sur les wagons)

 

Accompagné de son train logistique composé de :

  • 1 locomotive FS 740
  • 1 wagon IFF dédié au secrétariat
  • 1 wagon IFF pour la cuisine et l’office
  • 1 wagon Cly pour l’hébergement
  • 1 wagon FI R pour les réserves de munitions
  • 1 wagon FI R atelier de réparation et stockage de perces de rechange

(Locomotive FS 740)

 

La Ligne Maginot Alpine

Après la grande guerre, il est souvent question de fortifier les frontières Est du pays, principalement du fait du rattachement de l’Alsace Loraine à la France, les fortifications de 1870 se retrouvant alors loin de la frontière. C’est à partir du 4 janvier 1930, que André Maginot alors Ministre de la Guerre fait voter la construction de cette ligne. Les Alpes et la Corse font partie du projet au vu du fascisme montant en Italie.

Dans les Alpes, chaque ouvrage est implanté de manière à protéger d’autres ouvrages et bloquer les accès stratégiques.

Les Ouvrages de Cap-Martin, du Mont Angel, Roquebrune sont les principales fortifications belligérantes.

 

Le déroulement des faits :

Le 22 juin 1940 alors que les troupes infiltrées italiennes sont bloquées dans le centre historique de Menton, aucun renforts motorisés et humains ne parviennent à franchir le poste avancé du Pont saint Louis soutenu par les ouvrages de Cap-Martin et Roquebrune, fermant le seul passage routier aux italiens. Pour tenter de faire sauter ce verrou, le Train Blindé numéro 2 commandé par le tenente di vascello Giovanni Ingrao entre en scène.

Il est caché dans un tunnel ferroviaire de la Villa Hanbury, au cap Mortola. A chaque séance de tir, le train sort de son repère puis rentre à nouveau pour recharger et manœuvrer. Son principal objectif est l'ouvrage du cap Martin. L’ouvrage reçoit 232 obus provenant du train avant que l’observatoire du Mont-Gros-de-Roquebrune ne le repère.

(illustration observatoire MontGros Roquebrune)

(Train N°2 en action)

 

L’ouvrage du Mont Angel Calibre alors ses tirs en direction de la sortie du tunnel et déclenche ses tirs lorsque le train ressort de son repère pour faire feu à nouveau. Gravement endommagé le train blindé est évacué sur Vintimille

 

Pour trouver la cache les indices à relever :

Parkings conseillés :

Waypoint A

Waypoint B C D E F G H et Finale

N 43° 45.342' E 007° 28.894'

N 43° 46.139' E 007° 27.895' soumis a horaire du parc

N 43° 46.138' E 007° 27.828' 24h/24

 

Au waypoint A (N 43° 45.352' E 007° 28.863')

A= nombre d’impact visibles sur le bunker en façade.

 

Au waypoint B (Bloc 1 : N 43° 46.123' E 007° 27.970')

B= sur le panneau la largeur en centimètres de la voie ferrée.

 

Au waypoint C (Bloc 2 armement : N 43° 46.130' E 007° 28.030')

C= sur le panneau la Cadence de tir réduit du mortier de 75mm

 

Au waypoint D (Bloc 4 : N 43° 46.153' E 007° 28.095')

D= le Nombre de crochet de soutien pour le camouflage

 

Au waypoint E (Bloc 3 2eme partie : N 43° 46.180' E 007° 28.036')

E= sur le panneau le diamètre des galeries de forte section (en mètres arrondi à l’entier inférieur)

 

Au waypoint F (Bloc 3 1eme partie : N 43° 46.175' E 007° 28.036')

F= sur le panneau le nombre de litre de cailloux

 

Au waypoint G (Cheminé : N 43° 46.144' E 007° 27.990')

G= sur le panneau le nombre de mètres cube total de gazoles

 

Au waypoint H (Bloc 2 les cloches cuirassées : N 43° 46.136' E 007° 28.026')

H= sur le panneau l’épaisseur du blindage des cloche en centimètres.

 

Les coordonnées de la cache sont :

N 43° 46.xxx' E 007° 27.yyy’

xxx=  B + ( 3 x G ) + D - A

yyy=  F – C – D + E - ( G – H )

Si vous avez un doute voici un checker pour certifier le resultat

Additional Hints (No hints available.)