Skip to Content

<

Temple de Pont Tranchefêtu

A cache by Tony28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/01/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Petit historique du protestantisme

La pratique des « indulgences » consistait à promettre une rémission des péchés en contrepartie d’un don matériel. Ce qui avait amené un moine dominicain, du nom de Johann Tetzel, à composer ce petit refrain: « Aussitôt que tinte la pièce dans le coffre, s’évade l’âme du purgatoire. » Luther (né en 1483), lui, s’indigne de ce commerce : comment le pape peut-il, contre argent sonnant, vider le purgatoire ? L’Eglise ne saurait vendre ce qui est donné gratuitement par Dieu !

C’est alors, du moins selon la tradition (car le geste a peut-être été le fait de certains de ses étudiants), qu’il placarde, le 31 octobre 1517, sur la porte de la chapelle du château de Wittenberg, ses célèbres « 95 thèses », texte d’une lettre adressée à Albert de Brandebourg protestant contre la vente d’indulgences et les pratiques du haut clergé. Luther a alors trente-quatre ans. La Réforme est née.

D’origine française, Jean Calvin est né le 10 juillet 1509 à Noyon, en Picardie.

En septembre 1541, Calvin est appelé à Genève, ville où il avait déjà séjourné en 1536, mais d’où il avait été banni pour rigorisme excessif.

Comme Luther, Calvin affirme qu’il n’y a pas de tradition de vérité hors de la révélation divine attestée dans la Bible, et voit dans la foi l’acte subjectif par lequel le fidèle s’approprie l’œuvre de la rédemption en Jésus-Christ. Mais plus radical que Luther, il restreint considérablement la place que ce dernier accordait encore au libre-arbitre, et insiste davantage sur l’importance de la grâce divine dans le salut et sur la prédestination. Dieu, selon Calvin, a de toute éternité destiné certains hommes au salut et condamné les autres à l’enfer.

Ce n’est pas un hasard si la frontière séparant le protestantisme du catholicisme va s’établir principalement à la hauteur de l’ancien limes séparant, dès l’époque romaine, le monde germa- nique et le monde latin. Tandis que l’influence luthérienne a rapidement gagné une partie de l’Allemagne et l’ensemble des pays scandinaves, le calvinisme a surtout progressé en Suisse romande, en France et aux Pays-Bas. Le courant presbytérien, auquel appartenaient les Pilgrim Fathers américains, représente une lignée issue du calvinisme. En Angleterre, bien qu’ayant partiellement conservé le cadre ecclésiastique du catholicisme, l’anglicanisme (qui donnera naissance aux Etats-Unis à l’Eglise épiscopalienne) est fondé, lui aussi sur la doctrine calviniste. Avec John Knox, le calvinisme s’est également répandu en Ecosse.

D’autres Eglises apparaîtront encore par la suite : assemblées mennonites héritières des anabaptistes (dont font partie les amish), méthodisme fondé par John Wesley, qui refuse la prédestination, baptisme, qui refuse le baptême des enfants en estimant que ce sacrement doit être lié à une démarche d’adulte et qui connaîtra un succès considérable aux Etats-Unis, où il donnera naissance au pentecôtisme, mais aussi aux quakers et à d’autres dénominations regroupées sous le terme générique d’Eglises « évangéliques ». Celles-là même qui, aujourd’hui, sont parties à la conquête du monde.

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Présence protestante en Eure et Loir

La présence protestante sur le territoire de l’actuel département d’Eure et Loir est ancienne et plutôt forte pour une région au nord de la Loire.

Le conflit perdura jusqu'à ce qu'en 1598, Henri IV, prince protestant converti au catholicisme, rendit un édit connu sous le titre d'Édit de Nantes, qui assurait la liberté de conscience aux calvinistes et leur abandonnait plusieurs villes comme garanties.

Depuis le début du 19ème siècle, cinq temples ont été édifiés à Pont Tranchefêtu, Marsauceux, Gaubert, Chartres et Dreux.

- Pour le temple, selon les dispositions de l’Edit de Nantes, il n’était pas possible de s’installer à moins de 9 kilomètres de la cathédrale. Compte tenu de la présence de nombreuses familles en vallée de l’Eure, on choisit le site de Pont Tranchefêtu. Louis II de Courcillon, fils d’un compagnon d’armes d’Henri IV permet la construction du temple de Pont Tranchefêtu dès 1604. Le temple est détruit après la révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV, ensuite reconstruit en 1861.

Cette mesure impolitique suscita bientôt plusieurs révoltes, notamment celle des Camisards, dans les Cévennes, de 1702 à 1704, et détermina l'émigration d'un grand nombre de calvinistes, qui allèrent porter à l'étranger leur capitaux et leur industrie : c'est le Refuge, tandis que les protestants restés en France pratiquent leur religion dans une clandestinité à haut risque : c'est la période dite de l'"Église sous la croix". Sous Louis XVI, en 1787, les calvinistes obtinrent un nouvel édit de tolérance. La Révolution de 1789 leur assura une liberté complète.

- La construction du temple de Marsauceux ne commence qu'en 1820, et il sera inauguré le 8 décembre1821

- En 1820 : le pasteur suisse Henri Pyt trouve à Gaubert un terrain favorable à sa prédication (245 protestants recensés dans le canton d’Orgères dont 117 pour la seule commune de Guillonville), il s’en suit une forte activité de la communauté ainsi renouvelée. Les autorités, civiles comme religieuses, s’émeuvent mais en vain. En 1826 : est mis en service le premier temple clandestin de Gaubert.

En 1852, Gaubert adhère à L‘Union des Eglises Evangéliques Libres, et les dissidents n’auront plus d’ennuis. En 1884, à Gaubert, le pasteur Kruger entreprend la construction du temple et du presbytère que nous connaissons actuellement.

- Après la création de la paroisse de Chartres, par un décret de l’empereur Napoléon III en date du 1er juin 1870 (dernier poste créé par l’empire), et la construction du temple de la rue St Thomas, inauguré le 11 avril 1887, le temple de Pont Tranchefêtu ne sert plus que comme annexe et finit par être désaffecté. Durement touché par une tempête, et devenu dangereux, il devra être déconstruit en 2002

Temple avant les travaux de 2017 Temple après les travaux

 

- En 1926, l’idée de construire un temple à Dreux est relancée. Monsieur Charles Waddington fait l’acquisition en 1928 d’une propriété rue Mérigot. L’habitation sert de presbytère et le temple est construit dans la cour.

Sources

http://epuf-chartres.fr/présence-protestante-en-eure-et-loir-au-cours-des-siècles

http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&catid=29:dossier&id=140:dossier2

http://epuf-chartres.fr/présentation

________________________________________________________________________________________________________

Il y a 5 temples protestants en Eure et Loir, chacun faisant l'objet d'une cache :
- Le temple de Pont Tranchefêtu
- Le temple de Marsauceux
- Le temple de Gaubert
- Le temple de Chartres
- Le temple de Dreux

Additional Hints (Decrypt)

Fhfcraqhr qnaf yr ireg

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

45 Logged Visits

Found it 39     Didn't find it 3     Write note 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 6 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.