Skip to Content

<

René Gabriel, le Seigneur du Poul

A cache by C2iC Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/07/2017
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La célèbre bande de Marion du Faouët aura sévis jusque sur les terres de Mellionnec.

Un soir d'hiver 1746, la troupe de la Marion est capturée par une brigade d'archers. Retour donc à la case prison, à Hennebont encore, puis à Rennes. Marion, s'en sortira vivante, mais le torse mis à nu, promenée durant trois jours dans la ville de Rennes, elle est marquée au fer rouge d'un « v » pour « voleuse ».

De nouveau libérée, Marion retourne une nouvelle fois au Faouët et elle oubliera rapidement celui qui l'a sauvée de la potence, Henry Pezron.

Courtisée, elle ne tarde pas à se mettre dans les bras d'un autre. Cette fois, il est aristocrate et possède un manoir, ici à Mellionnec. Ce gentilhomme, René-Gabriel de Robien, ruiné et très dépensier, doit trouver un revenu pour assurer son libertinage. Il abrite alors Marion et la nouvelle compagnie qu'elle ne tarde pas à reformer.

Mais la famille de Robien s'en mêle et décide de mettre fin au scandale qui est arrivé jusqu'aux oreilles de Louis XV. Un matin de 1751, René-Gabriel de Robien est arrêté chez lui sous ordre du roi ... 

Mais où est donc la cache ?

Le manoir du Poul, aux coordonnées de cette cache mystère a donc appartenu à la famille De Robien, dont René Gabriel appelé le Seigneur du Poul se distingua, hélas dans le mauvais sens. Homme brutal, il fut considéré par ses sujets comme un tyran.

Voici ce qu'il se disait de lui dans une longue lettre écrite et envoyée à Versailles par le signataire Aurouard :

« Le sieur de Robien de Pontlo est un gentilhomme allié aux plus anciennes maisons de Bretagne. Il est proche parent de monsieur de Robien, président au Mortier du Parlement de Bretagne et de monsieur de Robien de Camron, procureur général, syndic des états de cette province.

Sa fortune fut endettée car fragile et pour trouver des ressources singulières, le moyen de continuer et de frayer à son libertinage, il s’assura avec une troupe de voleurs qui infestait la province. Le chef de cette troupe était une fille que l’on nommait Marion du Faouët. Il en fit sa maîtresse et a vécu avec elle jusqu’au moment qu’elle fût arrêtée et livrée à la justice. Son association avec cette troupe et le recèlement étaient si notoires que son signalement fut envoyé aux brigades de la maréchaussée pour l’arrêter.

Le sieur de Robien père ne fit aucune démarche pour réprimer ses excès. La famille indignée de cette inaction se donna des mouvements, sollicita des ordres du roi qu’elle obtint et aux fins desquels elle fit enfermer le sieur de Pontlo fils à Pontorson.

Si on en croit les lettres des supérieurs de la maison de Pontorson, il ne paraît pas que les mœurs de cet homme se soient améliorées depuis sa détention. Ils écrivaient à la famille que le sieur de Pontlo était bien éloigné des sentiments que doit avoir un gentilhomme, qu’il avait les qualités les plus dangereuses, qu’il se plaisait à mettre la maison en contribution et qu’ayant obtenu la permission de sortir en ville, il n’en profitait que pour aller boire et s’enivrer avec des vils gens et qu’ainsi l’on fut obligé de lui retirer cette permission et le renfermer étroitement.

Voilà, Monseigneur, le détail vrai de sa conduite avant et après sa détention. Je ne peux rien vous dire de ce qu’il a tenu depuis son évasion parce qu’il a toujours été caché et qu’il a passé peu de jours au pays.

Madame de Pontlo ne jouit pas d’une réputation meilleure que celle de son mari. Les certificats de bonne conduite en Angleterre ne peuvent être regardés que comme très suspects, car on sait avec quelle facilité on en obtient de pareils chez l’étranger et surtout à Jersey.

Je pense qu’il serait dangereux pour la famille de Robien de remettre dans la société un aussi mauvais sujet. »

Pour trouver la cache il va vous falloir faire quelques recherches ! En premier lieu trouvez la date du mariage de René-Gabriel de Robien avec sa femme Anne Françoise ... qui supporta le libertinage de son époux ! Notez cette date (sous la forme XX/XX/17XX) et faite la somme des X pour obtenir A !

Enfin trouvez la date de la mort de René-Gabriel de Robien et notez cette date (sous la forme YY/YY/17YY) et faite la somme des Y pour obtenir B !

Il ne vous reste plus qu'à faire un petit calcul pour obtenir les coordonnées de la cache ! Elle se trouve ici :

N 48° 10.B(A-1)2 W 003° 19.9(B+1)A

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yn fbhpur. Nggragvba à ryyr, zrepv qr ar cnf snver yrf "fnatyvref" !

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

8 Logged Visits

Found it 5     Didn't find it 1     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.