Skip to content

<

Ô Canada #30- Culture #10

A cache by Adamoth & Family Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/04/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Ô Canada #30- Culture #10


Pour des informations générales sur la série, voir la cache Ô Canada #1

La cache ne se trouve pas aux coordonnées indiquées dans le listing.
Pour trouver les coordonnées finales, il faudra répondre aux questions ci-dessous:

Le secteur de l'hydroélectricité au Canada se situe en 2015 au 3e rang mondial en termes de production avec 9,4 % de la production mondiale, derrière la Chine et le Brésil, et au 4e rang mondial en termes de puissance installée (6,5 % du total mondial) derrière la Chine, les États-Unis et le Brésil. L'hydroélectricité a fourni 63 % de la production d'électricité du pays en 2015. Le Canada exporte aussi de l'hydroélectricité vers les États-Unis.
La construction des premières centrales hydroélectriques du Canada a commencé en 1902 sur le site des chutes du Niagara. La grande époque du développement de l'hydroélectricité a été celle des années 1960-1980 avec le lancement des grands projets : projet Manic-Outardes et projet de la Baie James au Québec, Rivière de la Paix et Columbia en Colombie-Britannique, fleuve Nelson au Manitoba, Churchill Falls au Labrador.
En 2014, l'hydroélectricité est surtout développée au Québec (38 400 MW) et en Colombie-Britannique (13 800 MW), et à un moindre degré dans l'Ontario (8 500 MW), à Terre-Neuve-et-Labrador (6 800 MW) et au Manitoba (5 000 MW).
Les deux tiers du potentiel technique restent à exploiter, et des milliers de mégawatts de projets sont en cours de construction ou en développement.
Grâce au coût de production très bas des grands barrages, la plupart des villes canadiennes bénéficient de prix d'électricité très inférieurs à ceux des États-Unis et de l'Europe.

L'aménagement Robert-Bourassa est un complexe hydroélectrique sur la Grande Rivière, un fleuve de la Jamésie, dans le Nord-du-Québec. Construit en deux étapes dans le cadre du projet de la Baie-James, entre 1973 et 1992, l'aménagement comprend un réservoir, un barrage principal, 29 digues, un évacuateur de crues et deux centrales hydroélectriques. Les centrales Robert-Bourassa (5 616 MW) et La Grande-2-A (2 106 MW) ont une puissance installée totale de 7 722 MW. Il est situé à 5 km de la localité de Radisson, au Québec. C'est la plus puissante centrale hydroélectrique du Canada et la 5eme au classement mondial.
Quelle est la longueur du barrage?

A: 2 436m, B: 2 636m, C: 2 836m, D: 3036m

La centrale Manic-5, la centrale Manic-5-PA et le barrage Daniel-Johnson forment un aménagement hydroélectrique d'Hydro-Québec situé sur la Côte-Nord du Québec, dans la MRC de Manicouagan, à 214 km au nord de la ville de Baie-Comeau. Haut de 214 m, d'une longueur en crête de 1 314 m, doté de 13 voûtes et de 14 contreforts, le barrage est le plus grand barrage à voûtes multiples et à contreforts du monde. Inauguré en 1968 et mis en service en 1970 dans le cadre du projet Manic-Outardes, il a une hauteur de chute de 141,8 m et la puissance totale installée des deux centrales est de 2 660 MW. La centrale Manic-5-PA fut construite par Hydro-Québec dans les années 1980 sur l'autre rive de la Manicouagan. Elle ajoute une puissance de 1 064 MW aux 1 596 MW de la centrale originale. Les quatre turbines ont été mises en service en 1990.
En quelle année à débuté la construction de ce barrage?

A: 1955, B: 1957, C: 1959, D: 1691

L’aménagement hydroélectrique de la Sainte-Marguerite-3, aussi connu sous le sigle SM-3, est composé d'une centrale hydroélectrique et d'un barrage, le barrage Denis-Perron, érigés sur la rivière Sainte-Marguerite par Hydro-Québec, à Lac-Walker, sur la Côte-Nord, au Québec. La centrale, d'une puissance installée de 884 MW, devait être mise en service en 2001. Elle a connu plusieurs retards provoqués par des problèmes techniques. La mise en route a finalement débutée en 2003 et elle tourne à pleine puissance depuis 2007.
Cette centrale possède la plus grande hauteur de chute de toutes les centrales Québecoises. Elle est de:
A: 320m, B: 330m, C: 340m, D: 350m

Le projet de la Romaine désigne un complexe hydroélectrique construit par Hydro-Québec. Cet aménagement de quatre centrales d'une puissance installée de 1 550 mégawatts sur la rivière Romaine, un cours d'eau qui se jette dans l'estuaire du Saint-Laurent au large de Havre-Saint-Pierre, sur la Côte-Nord du Québec sera complété en 2020. À terme, sa capacité de production annuelle sera de 8,5 TWh.
Laquelle de ces quatre centrales produira à terme le plus d'énergie?
A: Romaine-1, B: Romaine-2, C: Romaine-3, D: Romaine-4



Vous pouvez valider votre solution d'énigme avec Certitude

La réponse sera sous la forme ABCD


Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.