Skip to Content

<

Le Château de Josselin

A cache by kurtd7783 et Maelys83 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/20/2017
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Une petite earthcache très simple à la portée de tous.


Voici une earthcache très simple, où tout se trouve dans la leçon.



Pas besoin de chercher les réponses sur internet pendant des heures, ni d’être géologue. Cette earthcache s’adresse à tous les novices qui sont souvent rebutés par la difficulté de compréhension et les recherches sur le terrain

Il n’y a pas de boîte avec un log, il suffit juste de lire la leçon, de se déplacer au point demandé et de répondre aux questions. Rien de difficile, juste de l’observation, un jeune enfant répondra aux questions. Puis de loguer et de m’envoyer simultanément les réponses par mail ou le site géocaching.com. En cas de soucis, je vous orienterai pour être sûr que vous avez bien compris et trouver ce qui est demandé.

Alors voici la leçon qui portera sur les INTRUSIONS :



Le terme intrusion désigne originellement la mise en place d'un ensemble de roches dans une formation géologique préexistante (l'encaissant) et plus souvent, par extension, cet ensemble de roches.

Il peut s'agir de roches magmatiques mises en place à l'état fluide sous la surface de la Terre (magma) ou, moins fréquemment, de diapirs de roches salines (En géologie, un diapir est un type d'intrusion impliquant une structure plus ou moins globuleuse, résultant de la remontée de roches plus légères à travers des roches plus denses.)

Les roches magmatiques ou roches ignées (anciennement, roches éruptives), se forment quand un magma se refroidit et se solidifie, avec ou sans cristallisation complète des minéraux le composant. Cette solidification peut se produire :

  • en profondeur, cas des roches magmatiques plutoniques (dites « intrusives ») ;
  • à la surface, cas des roches magmatiques volcaniques (dites « extrusives » ou « effusives »).

Les roches magmatiques les plus courantes sont le granite et le basalte : dans la « famille » des granites il y a 95 % des roches plutoniques et les basaltes représentent 90 % des roches volcaniques.

Un SILL : 


Un sill (ou couche filon) est une couche de roche magmatique souvent horizontale qui s'est infiltrée entre des couches plus anciennes de roche sédimentaire, de volcanique où le long de la foliation d'une roche métamorphique.

Un sill est souvent appelé massif concordant du fait de son parallélisme avec l'encaissant.

Un DYKE :


Un dyke, ou dike, est un filon de roches qui s'est injecté dans une fracturation de l'encaissant. De ce fait, un dyke recoupe les autres roches qu'il traverse (à la différence d'un sill). Le dyke est un phénomène intrusif dans une fissure d'ouverture transversale. Selon les principes de la stratigraphie, son âge est donc toujours plus jeune que celui des roches encaissantes.

Le terme provient de l'anglais dyke (à rapprocher du néerlandais dijk, qui a donné le mot français « digue »), se référant à la barre rocheuse constituée lorsque le dyke se trouve en position proche de la verticale. À la faveur d'une érosion différentielle, un dyke peut en effet se retrouver isolé de son encaissant et former un mur.

  • La plupart des dykes sont constitués de roches magmatiques, qui se sont injectées à l'état liquide.
  • Les dykes dits « neptuniens » (par opposition au plutonisme) ou « clastiques » sont en revanche composés de roches sédimentaires que l'on appelle alors des injectites (par exemple du sable).
  • Certains dykes sont constitués de roches métamorphiques. Il s'agit alors de dykes magmatiques ou neptuniens qui ont été affectés, en général longtemps après leur mise en place, par un métamorphisme régional (qui a affecté aussi l'encaissant, naturellement).

 

Vous l’aurez compris, un sill est une intrusion horizontale alors qu’un dyke est une intrusion verticale. Voici donc ce sur quoi va se porter notre étude.

Et pour cela je vous propose un site magnifique qui n’est autre que le château de Josselin, situé bien évidemment sur la commune du même nom.

Le socle géologique de l’Oust, sur lequel se trouve Josselin, est constitué principalement de schiste. Ce sont des roches imperméables qui empêchent l’infiltration de l’eau.

Le château de Josselin est en granite, tandis que l’éperon rocheux sur lequel il est construit est en schiste.

Malgré la dureté de cette pierre, nous pourrons y étudier de très belles intrusions.


 

Rendons-nous maintenant sur le terrain.

Vous trouverez un parking en N 47° 57.053' W 02° 32.728'

Puis rendez vous en     N 47° 57.094' W 02° 32.799’. Du parking, on voit déjà le site à étudier.                         

Vous voici maintenant face à une belle intrusion dans la roche.

1° question : L’intrusion est-elle verticale ou horizontale ?

2° question : Est-ce donc un sill ou bien un dyke ?

3° question : Vous pouvez apercevoir face à vous, 2 intrusions : décrivez les.(sens, orientation, différence(s) entre les 2). On les appellera intrusion 1 celle de gauche et intrusion 2 celle de droite.

C’est tout ce qu’il y a faire, observez, décrivez les. Profitez de ce beau château et de ce magnifique village et en rentrant loguer « found it » tout en m’envoyant vos réponses par mail ou via le site géocaching.com.

En espérant vous avoir donné goût aux earthcaches.

Géo-amitiés.

 


A very simple little earthcache within the reach of all.



No need to search for the answers on the internet for hours, or be a geologist. This earthcache caters to all the novices who are often put off by the difficulty of understanding and research in the field

There is no box with a log, you just have to read the lesson, to move to the requested point and to answer the questions. Nothing difficult, just observation, a young child will answer questions. Then login and send me at the same time the answers by e-mail or the geocaching.com site. In case of trouble, I turned you to be sure that you understand and find what is required.

So here's the lesson that covers the INTRUSIONS:



The term intrusion originally refers to the implementation of a set of rocks in a pre-existing geological formation (cashing in) and most often, by extension, this set of rocks.

It may be magmatic rocks in place to the fluid state under the surface of the Earth (magma) or, less frequently, diapirs of salt rocks (geology, a diapir is a type of intrusion involving a more or less globular structure, as a result of the rise of lighter rocks through denser rocks.)

Les roches magmatiques ou roches ignées (anciennement, roches éruptives), form when magma cools and solidifies, with or without crystallization full mineral component. This solidification can occur:

  • in depth, case of plutonic magmatic rocks (so-called "intrusive");
  • à la surface, cas des roches magmatiques volcaniques (dites « extrusives » ou « effusives »).

The most common magmatic rocks are granite and basalt: in the 'family' of the granites there are 95% of the plutonic rocks and basalts represent 90% of the volcanic rocks.

Un SILL :


Un sill (ou couche filon) is a magmatic rock often horizontal layer that seeped between older layers of sedimentary rock, volcanic where along the foliation of a metamorphic rock.

A sill is often concordant massive called of because of its parallelism with the banking.

Un DYKE :


Un dyke, ou dike, is a lode of rocks that injected in a fracturing of the cashing. As a result, a dike overlaps with other rocks it passes through (unlike a sill). The dike is intrusive in a crack of transversal opening. According to the principles of stratigraphy, its age is still younger than that of the host rocks.

The term comes from the English dyke (à rapprocher du néerlandais dijk,that gave the french word "dam"), referring to the Rocky bar created when the dike is in position close to the vertical. Through differential erosion, a dike may indeed end up isolated from its banking and form a wall.

  • Most dikes are made up of magmatic rocks, which themselves are injected in a liquid state.
  • However the dikes 'Neptunians' (as opposed to the plutonisme) or "clastics" consist of sedimentary rocks known as injectites (for example, sand).
  • Some dikes are made up of metamorphic rock. It comes then to magmatic or Neptunian dikes that have been affected, generally long after their establishment, by a regional metamorphism (which also affected the banking, naturally).

As you can see, a sill is a horizontal intrusion while a dike is a vertical intrusion. So here is this what will be our study.

And for that I offer you a beautiful site that is other than the castle of Josselin, located well of course in the town of the same name.


The geological base of him Oust, which is on Josselin, consists mainly of shale. They are impermeable rocks, preventing the infiltration of water.

Le château de Josselin est en granite, tandis que l’éperon rocheux sur lequel il est construit est en schiste.

Despite the hardness of this stone, we can study a beautiful intrusion.

Let us now in the field.

You will find parking in N 47° 57.053' W 02° 32.728'

Then turn you in N 47° 57.094' W 02° 32.799’. Du parking, on voit déjà le site à étudier.

Now, you are facing a great intrusion into the rock.

1° question : The intrusion is vertical or horizontal?

2° question : Is it a sill or a dike?

3° question : You can see in front of you, 2 intrusions: describe them. (direction, orientation, difference (s) between 2). We'll call them intrusion 1 left and intrusion 2 right.

That of all there is to do, observe, and describe. Enjoy this beautiful castle and this magnificent village and returning log "found it" all by sending me your answers by e-mail or via the geocaching.com site.

Hoping have given you a taste for the earthcaches.

Géo-amitiés.


Flag Counter


Flag Counter


Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.