Skip to content

<

(00#TdG) - Ici c'est le Chaos (dolomitique) !

A cache by Jean Bat' Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/06/2017
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

C'est le chaos. Un vrai de vrai ! Voici ma première earthcache, et je me devais de vous faire connaître ce belvédère impressionnant ! 


      Chaos dolomitiques de Camp Rouch       

 

             [FR] Les Chaos dolomitiques de Camp Rouch sont une formation rocheuse remarquable situés sur la bordure du Larzac qui marque les derniers reliefs du Massif Central. Le bord du plateau est très érodé et est composé d’une stratification calcaire de l’Ere Secondaire. De part et d’autre de la vallée de la Lergue, ainsi que sur le plateau du Larzac de manière localisée, on retrouve ces déserts rocheux et sablonneux aux formes impressionnantes et étranges.

       [EN] Camp Rouch's Dolomitic Chaos is a remarkable rock formation located on the edge of the Larzac which marks the last reliefs of the french Massif Central. The edge of the uplands is very eroded and is composed of a limestone stratification of the Secondary Era. On both sides of the Lergue valley, as well as on the Larzac upland in a localized way, we find these rocky and sandy deserts with impressive and strange forms.

Carte géologique de l'Hérault : 


Les Chaos 

 

                En géomorphologie, un chaos (de blocs ou de boules), ou « mer de blocs » désigne un modèle de déchaussement de blocs ou de rochers dégagés par l’érosion. Contrairement aux tors ;  rochers placés en position « d’interfluve » (à l’opposé d’un talweg, qui est un fossé), on trouve les chaos et les arènes dans les fonds de vallée ou en pied de falaises. Les paysages de chaos s'expriment sous toutes les latitudes et dans des roches de nature très différentes, ils donnent souvent lieu à des légendes et ont de plus en plus une vocation touristique (paysage, escalade) et parfois classés comme lieux géologiques d’intérêt majeur.

        In geomorphology, a chaos (of blocks or balls), or "sea of ​​blocks" designates a model of loosening of blocks or rocks released by the erosion. Unlike the "tors"; rocks placed in "interfluve" position (opposite to a trough, which is a ditch), there are chaos and "arenas" in the valley bottoms or at the foot of cliffs. The chaos landscapes are expressed in all latitudes, ith rocks of very different nature, they often give rise to legends and have more and more a tourist vocation (landscape, climbing) and sometimes classified as geological places of great interest.

Appellations et échelles

 

              Les chaos, les pierriers,  champs de blocs, felsenmeers (mers de blocs) ou encore blockfields sont des termes utilisés par les géomorphologues, mais ne distinguant ni l’origine de la formation (par cryoclastie - c’est-à-dire l’altération du gel, ou par météorisation, etc…) ni l’échelle du site. Les surfaces de chaos dépendent de la proportion des affleurements rocheux, mais aussi du processus de déplacement des blocs (gravité, glacier…). La longévité des chaos dépend à la fois de processus naturels (l’érosion, principalement) que de l’exploitation humaine (tourisme ou implantation d’une carrière).  Le toponyme « chaos » a été beaucoup utilisé en exogéologie pour nommer des régions d’affleurements rocheux sur la planète Mars ou bien Europe, un des satellites de Jupiter. 

      Chaos, screes, block fields, "felsenmeers" or blockfields are terms used by geomorphologists, but do not distinguish  the origin of the formation (by cryoclasticity - that is, the alteration of the frost, or by weathering, etc ...) or the scale of the site. Chaos surfaces depends firstly on the proportion of rock outcrops, but also on the movement process of the blocks (gravity, glacier ...). The longevity of chaos depends both on natural processes (mainly erosion) and on human exploitation (tourism or quarrying). The toponym "chaos" has been used a lot in exogeology to name regions of rocky outcrops on the planet Mars or Europe, one of the satellites of Jupiter.

La formation

 

==> Différents lieux de formation de chaos rocheux : 

  • Sur les versants, les accumulations de débris  aux dimensions et formes diverses, correspondent à des éboulements et glissements en masse, avec un chaos véritable ou bien simplement des blocs isolés. La composition et la granulométrie de ces formations dépendent des caractères lithologiques, mécaniques (cohésion, densité, discontinuités, etc…) et tectoniques des matériaux.
  • En position sommitale, la météorisation sous certaines conditions, produit des chaos de blocs, plus ou moins entourées d'arènes. La présence de nappes d’eau, des cycles gel-dégel, et l’influence la topographie (pentes des versants, escarpements) sont autant de facteurs de formation.

==> Différentes mécaniques de formation :

  • Altération des roches cristallines et formations en boules : le processus de désagrégation du granite donne des sables et de l'argile, le long de filons ou de failles empruntées par l'eau. Ce processus débute dès le refroidissement du magma pour les granites : il se forme des fissures orthogonales (les diaclases), qui débitent la roche en blocs parallélépipédiques. Les eaux de surface s'infiltrent plus ou moins profondément et provoquent l'altération des minéraux par hydrolyse, entraînant en surface la désagrégation en arène granitique (sable granitique). L’eau circulant dans les diaclases, l'arène peut être dégagée et il ne reste plus que les boules de granites (issus de la transformation des parallélépipédique en profondeur) qui donnent progressivement les chaos.
  • Dissolution karstique : Selon le même principe érosif, l’infiltration des eaux dans les diaclases altère le calcaire, débité lui aussi en feuillets ou en blocs. L’altération chimique du calcaire résulte d’une réaction acido-basique entre les eaux superficielles acides et la teneur alcaline du bloc karstique. Les diaclases s’élargissent, les surfaces exposées de couvrent de porosités, et les résidus de dissolution les plus grossiers subiront un lessivage formant le sable ou "arène calcaire". 
  • Héritages glaciaires et périglaciaires : les paysages polaires sont riches en champs de blocs. La présence des chaos de blocs en place a servi initialement à définir les limites des régions englacées, les glaciers emportant les arènes et déplaçant les blocs et en particulier les tors. Les fentes de décompression (dues à la libération par les glaces des versants de vallée) ont parfois livré des blocs gigantesques en quelques millénaires.

==> Different places of formation for rocky chaos:

  • On the slopes, the accumulations of debris of various sizes and shapes correspond to mass landslides, with real chaos or simply isolated blocks. The composition and granulometry of these formations depend on the lithological, mechanical (cohesion, density, discontinuities, etc.) and tectonic characteristics of the materials.
    
  • In the summit position, weathering under certain conditions produces chaos of blocks, more or less surrounded by arenas. The presence of water bodies, freeze-thaw cycles, and the influence of topography (slope slopes, escarpments) are all factors of formation.
    

==> Several mecanisms of formation :

  • Alteration of crystalline rocks and formation of balls : the process of disintegration of granite gives sands and clay, along veins or seams borrowed by water. This process begins with the cooling of the magma for the granites: orthogonal cracks (the diaclases) are formed, which discharge the rock into parallelepipedal blocks. Surface water infiltrates more or less deeply and causes the alteration of minerals by hydrolysis, resulting in the surface disintegration granitic arena (granite sand). The water circulating in the seams, the "arena" can be cleared and all that remains is the balls of granites (resulting from the transformation of the parallelepiped in depth) which gradually give chaos.
    
  • Karstic dissolution : According to the same erosive principle, the infiltration of water in the diaclases alters the limestone, also cut into sheets or blocks. The chemical alteration of the limestone results from an acid-base reaction between the acidic surface waters and the alkaline content of the karst block. The faults widen, the exposed surfaces cover with porosity, and the coarsest dissolution residues will undergo leaching forming the sand or "calcareous arena".
    
  • Glacial and periglacial legacies : the polar landscapes are rich in boulder fields. The presence of block chaos in place was initially used to define the boundaries of glaciated regions, with glaciers carrying arenas and moving blocks and especially tors. Decompression slits (due to ice-freeing of valley slopes) have sometimes delivered gigantic blocks in millennia.
    

Chaos granitique - Granitic chaos

                Les chaos granitiques évoluent suite la cristallisation et au refroidissement en profondeur d’un bloc de granite, créant un réseau de failles orthogonales: ces diaclases débitent alors des blocs parallélépipédiques. Lorsque l'érosion des roches voisines plus tendres fait affleurer le pluton granitique (l’épanchement de granite), les eaux de surface érodent ce massif granitique. L'érosion en profondeur hydrolyse les feldspaths en argile, ce qui désagrège le granite en arène granitique. L'érosion en surface par l'eau qui s'infiltre dans des crevasses plus ou moins larges finit par faire éclater la roche. Cette « pourriture » tertiaire (arénisation) suivie de la gélifraction  quaternaire conduit à dégager des blocs parallélépipédiques de granite qui continuent à s'éroder, formant des pierres de toutes tailles. Des boules de pierres (formation de tors) finissent par s'amasser les unes aux autres dans des équilibres parfois précaires ou s’effondrent, pour former un chaos granitique en « château fort » tandis que le glissement des blocs sur les versants, forment les « chaos de pente ».

    Granitic chaos evolves following crystallization and deep cooling of a granite block, creating a network of orthogonal faults: these diaclases then deliver parallelepipedic blocks. When the erosion of the softer neighboring rocks is flush with the granitic pluton (the granite outfall), the surface waters erode this granite massif. Deep erosion hydrolyzes clay feldspars, breaking granite into a granitic arena. Erosion on the surface by the water which infiltrates into more or less large crevices eventually burst the rock. This tertiary "decay" (arenization) followed by the quaternary gélifraction led to the release of granite parallelepipedal blocks that continue to erode, forming stones of all sizes. Balls of stones (formation of tors) eventually accumulate to each other in sometimes precarious balances or collapse, to form a granite chaos in "castle" while the sliding of the blocks on the slopes, form the "Slope chaos".

Chaos basaltiques - Basaltic chaos

             Lors de l’érosion de necks et de dykes, les roches basaltiques se présentent sous la forme de chaos. Ils apparaissent plus remarquables d’abord lors de coulées de lave rugueuses et craquelées, où des blocs de lave de tailles diverses sont remaniés par érosion et deuxièmement, en contrebas d'orgues basaltiques (issus du refroidissement brutal d'une coulée de lave puis soumise aux processus de météorisation) qui produit des chaos de blocs dont la taille dépend de la prismation initiale de la roche (au même titre que les diaclases d'un granite ou d'une roche carbonatée).

      During the erosion of necks and dykes, basaltic rocks are in the form of chaos. They appear most noticeable at first in rough and cracked lava flows, where lava blocks of various sizes are remodeled by erosion and secondly, below basaltic organs (resulting from the sudden cooling of a lava flow then subjected to weathering processes) which produces chaos of blocks whose size depends on the initial prismation of the rock (as well as the diaclases of a granite or a carbonate rock).

Chaos de grès - Sandstone chaos

             Les grès sont des roches détritiques solides, constituées par des sables cimentés. Le ciment, siliceux ou calcaire et, les sables d’âges et d’origines variés, différencient divers types de grès : quartzeux, ferrugineux, etc. La grésification, souvent par variation de niveau de la nappe phréatique, donne des roches plus ou moins résistantes. L’érosion exploite les discontinuités de ces roches poreuses et souvent litées, débitant des bancs, des blocs, et du sable.

     Sandstones are solid detritic rocks, made up of cemented sands. The cement, silicaous or calcareous, different types of sandstone: quartzose, ferruginous, etc. Greification, often by varying the level of the water table, gives more or less resistant rocks. Erosion exploits the discontinuities of these porous and often-lying rocks, discharging benches, boulders, and sand.

Chaos karstiques ou calcaires - Calcareous ou Karstic limestone chaos

           En contexte karstique (c’est-à-dire un réseau de failles et de cavités résultant de l’érosion d’un massif calcaire), les chaos de blocs peuvent également se trouver à l'intérieur même du karst (endokarst), dans les grottes ou les carrières souterraines, par effondrement du toit de la cavité. La prismation de la roche calcaire délimitera les blocs selon des diaclases de la même manière que dans un massif granitique ou basaltique. L’érosion, outre les surfaces de diaclases, se remarque par la formation de porosités et de cavités. La compaction des couches d'arène participe également à la formation d'un sol.

     In a karstic context (that is to say a network of faults and cavities resulting from the erosion of a limestone massif), block chaos can also be found inside the karst (endokarst), in caves or underground quarries, by collapsing the roof of the cavity. The prismation of the limestone rock will delimit the blocks according to diaclases in the same way as in a granite or basaltic massif. Erosion, besides the surfaces of joints, is noticed by the formation of porosities and cavities. The compaction of the arena layers also participates in the formation of a soil.


Dolomie - Dolomite rock

 

         La dolomie est une roche sédimentaire carbonatée composée à plus de 50% de dolomite (minéral de composition chimique CaMg(CO3)et de calcite, et qui cristallise en prismes losangiques (rhomboèdres). Dolomite et calcite n'ont pas la même densité jouant un rôle fondamental dans l’érosion de la roche (dolomite : 2,87 ; calcite : 2,71). La dolomie, à l’inverse du calcaire, n'est pas effervescente à froid avec un acide. Elle est insensible au gel (la cryoclastie, et donc n’a pas été érodé par les glaciations quaternaires. Son nom, comme la dolomite qu’elle contient, vient du savant français Déodat Gratet de Dolomieu, qui l’analysa le premier à la fin du XVIIIème siècle. Calcaires dolomitiques et dolomies sont généralement plus poreux et perméables que les calcaires. Et sont donc des cibles dans l'exploration pétrolière. Près de 70 % des réservoirs pétroliers carbonatés du globe concernent des dolomies ou calcaires dolomitiques.

      Dolomite is a carbonate sedimentary rock composed of more than 50% of dolomite (mineral of chemical composition CaMg (CO3)2  and calcite, and which crystallizes in lozenge prisms (rhombohedrons). Dolomite and calcite do not have the same density playing a fundamental role in rock erosion (dolomite: 2.87, calcite: 2.71). Dolomite, unlike limestone, is not effervescent cold with an acid. It is insensitive to freezing (cryoclastics, and therefore has not been eroded by Quaternary glaciations.) Its name, like the dolomite it contains, comes from the French scientist Deodat Gratet of Dolomieu, who analyzed it first at end of the 18th century Dolomitic and dolomite limestones are generally more porous and permeable than limestone, and are therefore targets in oil exploration.More than 70% of the world's carbonate reservoirs are dolomite or dolomitic limestone.

On distingue :

  • Les dolomies primaires issues de la précipitation de dolomite dans les lagunes chaudes
  • Les dolomies secondaires ou calcaires dolomitiques, issues du remplacement d'une partie de la calcite par de la dolomite lors du processus de diagénèse (dolomitisation). Au cours de ce processus, le carbonate de calcium (CaCO3) est transformé en carbonate double de calcium et de magnésium par remplacement de la moitié des ions Ca2+ par des ions Mg2+.
We distinguish :
  • Primary dolomites from dolomite precipitation in hot lagoons
    
  • Secondary dolostone or dolomitic limestone, resulting from the replacement of part of the calcite by dolomite during the process of diagenesis (dolomitization). During this process, the calcium carbonate (CaCO3) is converted into calcium and magnesium double-carbonate by replacing half of the Ca2+ ions with Mg2+ ions.
    

Gisements - Deposits

 

  • Grandes formations de dolomie dans le Trias des Alpes, notamment la région éponyme des Dolomites dans le Nord de l’Italie.
  • Paysages dits « ruiniformes » dans le Sud du Massif Central : le Cirque de Mourèze, le Causse Noir (Chaos de Montpellier-le-Vieux), le Causse Méjean (Chaos de Nîmes-le-Vieux, le Causse du Larzac (Chaos du Caylar, et résidus du causse au Cirque de Mourèze). Il s'agit de lapiaz géants creusés par l'érosion dans la dolomie, véritables labyrinthes de rocs dont certains affectent parfois des formes excentriques: arches, silhouettes anthropomorphes, visages, etc.
  • Les massifs provençaux, avec les massifs des Alpilles (Baux-de-Provence), le massif de l’Etoile, le Massif de la Sainte-Baume, et plus localement au massif de la Lare, montagne de la Loube, Barre de Cuers, Gros Bessillon, etc.

 

  • Large dolomite formations in the Triassic Alps, including the eponymous region of the Dolomites in northern Italy.
    
  • Landscapes known as "ruine-formed" in the South of the french Central Massif : "Cirque de Mourèze" , the "Causse Noir" (Chaos of Montpellier-le-Vieux), the "Causse Méjean" (Chaos of "Nîmes-le-Vieux", the "Causse du Larzac" ("Chaos du Caylar" , and residues of the causse at the Mourèze's Cirque.) These are giant lapiaz excavated by erosion in the dolomite, real labyrinths of rocks some of which sometimes affect eccentric forms: arches, anthropomorphic silhouettes, faces, etc.
    
  • The Provencal massifs, with the massifs of "Alpilles" (Baux-de-Provence), the massif of "Etoile", the Massif of "Sainte-Baume", and more locally with the mass of "Lare", mountain of the "Loube", "Bar de Cuers", "Gros Bessillon", etc.
    

Synonymie-  Synonyms : Calcaire (ou chaux) dolomitique (ou magnésien) =  (Dolomitic or magnesian limestone)

Exploitation et utilisation - Exploitation and using

 

              Les dolomies, constituées de carbonate de calcium et de magnésium, sont utilisées en tant que charge minérale dans de nombreuses applications: peintures et enduits, élastomères, papiers et revêtements de sol.

       Dolomites, made of calcium carbonate and magnesium, are used as mineral filler in many applications: paints and coatings, elastomers, papers and floor coverings.

 

Sources :
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Chaos_(g%C3%A9ologie)
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Dolomie

Questions :

1) Expliquer le mécanisme de la formation d'un tel paysage ?
2) A l'aide de la carte, donnez le nom et la datation (fourchette acceptée ; arrondir au Ma) de la période géologique correspondant à cet endroit.  (Bonus) Quel est d'autre nom donné à cette période ? Le D-----.
3) WP1 : La "Tête de Mickey" : Quelle particularité géo-morphologique de cette paroi vous permet de déterminer  la nature de la roche ? Que pouvez-vous en déduire pour la catégorie du chaos de Camp Rouch ?
4) Citez 3 autres types de formations "chaotiques", avec un exemple de lieu (en France ou dans le monde)
5) WayPoint1, WayP2, WP3 - Optionnel : Prenez une jolie photo de vous et/ou de votre GPS, avec l'Arche en arrière-plan.                                                              + (Super-optionnel) Prenez une pose drôle, avec les "Météores" ou "Mickey" en fond

 

==> Vous pouvez logguer « Found-it » dès votre passage, après m’avoir envoyé vos réponses soit par la messagerie Geocaching, soit par Mail. Je reviendrai à la charge si votre copie est fausse :D

Questions :

1) Explain the mechanisms of the formation of such a landscape?
2) Using the map, give the name and the date (range accepted, round to Ma) of the geological period corresponding to this place.           (Bonus) What is another name given to this period? The D -----.
3) WayPoint1:  "Mickey's Head": What geo-morphological feature of this wall allows you to determine the nature of the rock?                    What can you deduce for the Camp Rouch chaos category?
4) Name 3 other types of "chaotic" formations, with an example of a place (in France or in the world)
5) WayPoint1, WayP2, WP3 - Optional: Take a nice picture of yourself and / or your GPS, with the Arch in the background + (very optionnal ^^) Take a funny and hilarious picture, with the "Meteors" or "Mickey's Head" in the background

 

==> You can log "Found-it" as soon as you pass, after having sent me your answers either by Geocaching messaging or by Mail. I will come back to the charge if your exam-paper is wrong: D

 

 

 

Additional Hints (Decrypt)

3 Rgncrf, bhierm yrf lrhk !
3 Fgntrf, bcra gur rlrf !

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.