Skip to Content

<

Devoir de mémoire : la stèle de Kerguinou

A cache by gregpaige&Mysticbzh Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/28/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

"Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre"

Winston CHURCHILL


La stèle de Kerguinou

Commémoration de la libération de Roscanvel - 19 septembre 1944
Stèle de Kerguinou

La sonnerie aux morts, la Marseillaise, la chant des partisans, une minute de silence, un moment de recueillement

Le salut émouvant d'un ancien résistant

La résistance française a contribué à libérer le Ménez-Hom jusqu'à Plomodiern mais pas au delà. Pourquoi ? Il y avait une telle densité militaire en hommes et en matériels du côté de l'armée allemande que ces jeunes hommes sous équipés se seraient fait tuer en peu de temps. L'armée américaine fera le travail avec bien des difficultés. Quelle émotion que de voir ce salut militaire d'un homme qui a vécu la guerre avec les armes à la main.


Que dire à ce combattant, si ce n'est que félicitation et merci.

Pour la population de Crozon la guerre prend fin à quelques pas de la stèle. Enfoui, dans la végétation, un des nombreux blockhaus de Roscanvel a vu sortir d'un profond souterrain un certain Lieutenant Général Ramcke, le 19 septembre 1944. Le Lieutenant Général Ramcke commandait la place forte de Brest en 1944. La pression américaine s'accroît et par petites unités autour de Brest, les soldats Allemands se rendent. Ce général s'enfuit par bateau et se réfugie dans un bunker à proximité du Fort des Capucins. Les troupes allemandes sur la Presqu'île de Crozon sont encore nombreuses, il espère résister. Il se trompe sur la réalité militaire du moment. Oui les allemands sont nombreux, plus nombreux que les américains qui semblent être venus en sous nombre. Cependant les soldats Allemands savent que des troupes d'élites se sont rendues à Brest. Ils savent que la Bretagne est libérée. La terre natale est devenue lointaine. Se battre revient à mourir, pourquoi faire ? La victoire n'est plus à leur portée. Même s'il y a eu quelques combats rugueux, partout les lignes allemandes de la presqu'île cèdent. En fin d’après midi du 19 septembre 1944, le général Ramcke se rend avec plus de 1500 de ses hommes positionnés sur les hauteurs du fort des Capucins. Ce sont les derniers combats de la presqu'île de Crozon, la guerre est enfin terminée...



Le bunker de Ramcke, lieu de la reddition allemande de la Presqu'île de Crozon.
Bunker aujourd'hui occupé... Par une colonnie de chauves-souris protégées.

Ultime trait d'orgueil, le Général Ramcke exigea de se rendre à des officiers supérieurs de son rang. Le Brigadier Général Américain Charles D.W. Canham et le Major Général Donald Stroh de la 8ème Division de l'armée américaine sont présents. La scène se serait passée dans la soute à munitions du bunker dans lequel l'Etat-Major Allemand se serait réfugié. En colère, face à ce trait d'orgueil du Général Ramcke, le Général Canham répliqua en désignant ses hommes proches de lui "Voici mes acréditations !".

Le lendemain au QG américain de Lesneven, Ramcke prendra la pause avec son chien devant des journalistes avec des petits sourires équivoques... Hitler venait de lui donner les plus hautes distinctions militaires pour sa résistance au siège de Brest (croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants). Le général Ramcke sera prisonnier, un temps, au camp de Clinton , Mississipi USA, puis jugé et condamné en France en 1951 à 5 ans d'emprisonnement pour crimes de guerre et pour son adhésion au nazisme. Peine qu'il ne fera pas parce que le Général Américain Troy Houston Middleton (dont le supérieur est le célèbre Général Patton), commandant le siège de Brest, a témoigné que le général Allemand avait évacué les Brestois avant que les combats ne deviennent trop sévères. Les deux hommes entiendront une correspondance régulière jusqu'à la mort de Ramcke. Dans ses mémoires, le Général Ramcke fera tout pour minimiser ses opinions peu défendables.

Dans des notes publiées, le général Américain Stroh parle de l'offensive sur la Presqu'île de Crozon comme d'une campagne éclair de 5 jours. Il est vrai que le Général a été détaché des positions encerclant Brest où les combats furent longs et acharnés.
L'armée américaine aurait fait prisonniers sur la presqu'île, selon lui, 225 officiers Allemands dont deux Généraux (Ramcke et Rauch commandants la forteresse de Brest et s'étant enfuis par la mer pour se réfugier, l'un au fort des Capucins, l'autre au Cap de la Chèvre), 895 sous-officiers et 6316 hommes du rang. Il y aurait eu une centaine de morts Allemands. L'enthousiasme du Général aurait pu être tempéré en sachant qu'une grande proportion des victimes Américaines fut le fruit de bombardements américains hasardeux !

Dans chaque cérémonie de commémoration, il se passe quelque-chose de riche en symbole. Un jeune officier se présenta au résistant invité à cette commémoration du 19 septembre 1944 à la stèle de Kerguinou. Avant toute chose, le vieux combattant fit un salut militaire très naturel qui surprit l'officier d'active. Avec un léger retard, l'officier fit son salut militaire avec une pointe de gêne pour avoir manqué de tact. Simplicité, humilité, respect, cet ancien combattant était décidément très émouvant.


Additional Hints (Decrypt)

pynffvdhr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

96 Logged Visits

Found it 86     Didn't find it 3     Write note 2     Publish Listing 1     Needs Maintenance 1     Owner Maintenance 3     

View Logbook | View the Image Gallery of 10 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.