Skip to Content

<

Beaumont du Périgord, entre carreyrous et carreras

A cache by Terraaventura Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/11/2017
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Laissez-vous tenter par cette expérience geocaching en Nouvelle-Aquitaine orchestrée par les Poï'z ! Partez à la rencontre de Zabeth, Zéroïk, Zilex et les autres... qui vous feront découvrir des histoires et le patrimoine du territoire. http://www.terra-aventura.fr/

Cette multi fait partie d'un ensemble de plus de 200 caches sur la Nouvelle-Aquitaine !
Infos pratiques :
Distance :  2,5 kms Durée : - de 2h
Ne laissez pas de TB ou geocoin dans une boîte Terra Aventura, il y a beaucoup de moldus et votre objet voyageur risque de disparaître.
Si vous voulez déclarer vos découvertes sur l'application "Terra Aventura", pensez à relever le mot mystère sur la 2ème de couverture du logbook.

1. Point de départ : La place du marché couvert (N 44° 46.128' E000° 46.044')
 
Zéroïk « Bien vaiginiez dans ma forteresse ! Je vous propose aujourd’hui une escapade entre carreyrous et carreyras, à la recherche de mon antre ! »
 
Zabeth « Je te demande pardon : ta « forteresse » ??!? Dois-je te rappeler qu’avant d’être une place forte, une bastide était avant tout une ville ? Les bastides sont donc des villes dites « neuves », nées d’une volonté d’aménager le territoire et d’organiser commerce et artisanat, mais également de rassembler les populations locales dans un même lieux afin de leur octroyer les droits de liberté et de propriété, ces derniers étant disséminés dans les campagnes et bien souvent sous l’emprise de seigneurs locaux. La Bastide de Beaumont a ainsi été fondée au XIIIème siècle par Lucas de Thaney, au nom du roi d’Angleterre. Durant la guerre de 100 ans, elle resta d’ailleurs territoire anglais jusqu’en 1442. »
 
Zéroïk « Certes, certes, je vous demande pardon ma mie, mais admettez qu’avec ces vestiges de remparts, ces tours défensives et la porte de Luzier… C’est à s’y méprendre ! »
 
Zabeth « Nous sommes ici sur la place du marché couvert. Lieu de commerce et d’échange, des gens de toutes classes sociales s’y croisaient ! Admirez les maisons de pierre qui l’entourent ; elles offrent toute une série d’arcades, témoins de l’évolution architecturale des façades depuis la fondation de la bastide. »
 
Zouti « Dès la création de bastide, ces habitations sont le plus fréquemment séparées les unes des autres par des andrones, des espaces mitoyens typiques des bastides qui limitaient la propagation des incendies et permettaient l’évacuation des eaux usées. Combien d’andrones pouvez-vous compter autour de la place du marché couvert. ?
Notez ce nombre qui vaut A. A = _ 
 
Suivez la trace de Zacquet jusqu’à trouver la rue Féliciane
 
2. La rue Féliciane (N 44° 46.142' E 000° 46.009')
 
Zabeth « Seule traversière en espace vert, cette petite rue présente des maisons fortifiées, datant du XIVème, XVème et XVIème siècle, à mur écran aux larges baies ogivales défendues par des petites fenêtres pouvant servir de meurtrières. »
 
Zéroïk « (pour lui-même) une ville neuve peut-être, une ville fortifiée sans nul doute !
Trouvez le blason du comté de Beaumont et les armes de la ville. Il est surmonté d’une couronne de créneaux rappelant la ville forte. Combien de "merlons" (les intervalles pleins qui jalonnent les créneaux) pouvez-vous compter sur le blason de la ville ?"
Notez ce nombre qui vaut B. B = _ 
 
Empruntez la rue Féliciane jusqu’au point suivant
 
3. L’échoppe médiévale (N 44° 46.164' E 000° 46.014')
 
Zéchop « Oyé Oyé braves gens ! Vous faites désormais face à une véritable échoppe médiévale, témoin de l’activité commerciale qui régnait à l’époque au sein de la bastide. Une échoppe était une boutique ouverte sur la rue, dans laquelle les clients ne rentraient pas. Les artisans et autres boutiquiers travaillaient alors sous les yeux des passants, qui pouvaient ainsi surveiller leurs réalisations. »
 
Zabeth « Admirez les baies ogivales qui reposent sur des piliers. Au 1er étage, les deux fenêtres sont séparées par un trumeau du XIIIème siècle (pilier qui supporte le linteau) »
 
Zéchop « Ces fenêtres sont surmontées d’anneaux destinés à recevoir une toile qui abritait l’étal de l’échoppe. Combien d’anneaux pouvez-vous compter ?
Notez ce nombre qui vaut C. C = 
 
4. Le carreyrou de l’ancien-hospice (N 44° 46.173' E 000° 46.015')
 
Zabeth « Les bastides font l’objet d’un plan local d’urbanisme, et adoptent une voirie, en quadrillage, spécifique. Les rues principales sont ainsi des « charretières » - carrièra en occitan – car elles permettaient le passage et le croisement de deux charrettes : on parle de « carreyras ». Les rues secondaires ou « traversières » coupent fréquemment les charretières, elles permettaient le passage d’une charrette à deux roues : les « carreyrous » ! Les carreyrots étaient quant à elles réservés aux piétons… »
 
Zéroïk « carreyra carreyrou carreyrot… c’est chantant ! »
 
Zabeth « plait-il ? »
 
Zéroik « (confus) non non, rien… Chers amis, si vous avez su trouver le nombre de créneaux qui ornent le blason de la ville, vous ne devriez pas voir de mal à trouver la date du début de sa construction. Additionnez les chiffres qui composent cette date. »
 
Notez le nombre obtenu qui vaut D. D = __ 
 
Empruntez le carreyrou de l’ancien hospice, puis le carreyrot de l’abbé Geneste en tenant le haut du pavé, et tombez sur l’église Saint-Laurent
 
5. L’église Saint-Laurent / Saint-Front, citadelle de la bastide (N 44° 46.150' E 000° 46.056')
 
Zéroïk « (arrogant) Quel donjon majestueux ! C’est la place forte de la ville, la dernière ligne de défense avant la chute de la bastide. »
 
Zabeth « (vexée) Quelle magnifique église veux-tu dire ! »
 
Zéroïk « Et les meurtrières, les mâchicoulis, les créneaux… c’est pour la déco ? »
 
Zabeth « Il s’agit d’une église fortifiée, voilà tout ! Construite à la fin du XIIIème siècle, cette citadelle est de style gothique anglais. Elle possède deux tours défensives dont une est effectivement un donjon de 30m couronné de mâchicoulis. Son portail - l’entrée qui vous fait face – est orné de guirlande de feuilles de vigne et de lierre et d’une frise historiée, asséchée par 2 gargouilles, composée d’évangélistes, d’animaux fantastiques et de scènes quotidiennes »
 
Zescro : « Comptez le nombre de feuilles de lierre qui ornent… »
 
Zéroïk « Oust maraud ! Déguerpissez toi et ta sale trogne ! »
 
Zabeth « Comptez le nombre pair de pièces qui composent la frise historiée – en comptant les pièces qui ornent les niches. »
 
Notez ce nombre pair qui vaut E. E = __ 
 
Contournez la citadelle par le sud, et furetez par la rue Renarde (N 44° 46.122' E 000° 46.078') en passant sous le pontet, cet empiètement aérien qui permettait notamment d’étendre la superficie d’une habitation sans payer l’impôt !
 
6. Le Couvent des Dames de la Foy (N 44° 46.092' E 000° 46.075')
 
Zabeth : « La ruelle mène au bâtiment tenu par la congrégation religieuse « les dames de la Foy » en 1700. Ces religieuses avaient pour vocation de donner l’instruction aux jeunes filles. »
 
Zabeth « Comptez le nombre de fenêtres « à coquilles » de style Louis XV » que vous pouvez observer depuis votre emplacement ».
Notez ce nombre qui vaut F. F = _ 
 
7. Une des plus belles demeures (N 44° 46.022' E 000° 46.069')
 
Zabeth : «Vous faites face à une maison bourgeoise qui fut la demeure de l’illustre professeur d’anatomie Léo Testut dont les recherches font encore référence à la faculté de médecine à Lyon. Cette maison aux fenêtres à la Mansard et à la toiture aux girouettes fleurdelisées présente une façade datant du XIIIème siècle. 
 
Zéroïk : « Poursuivez rue Roumieu vers le sud, et à l’angle de la place Victor Polony, observez à l’Est dans le parc une des quatre tours défensives initialement situées à chaque point cardinal de la bastide. Il s’agit de la seule tour qui subsiste aujourd’hui snif snif »
 
Zéroïk : « Comptez à présent le nombre de créneaux  visibles depuis la rue Roumieu. 
Indice : ne comptez pas les merlons cette fois-ci ! »
Notez ce chiffre qui G. G = _ 
 
Pour rejoindre le point suivant, emprunter la rue Foussal ou le boulevard Lucas de Thaney, fondateur de la bastide, qui longe les remparts.
 
8. La Porte de Luziers (N 44° 46.138' E 000° 45.988')
 
Zéroïk : « La Porte de Luziers et les remparts témoignent d'un système défensif encore bien conservé. Vous pouvez encore observer la rainure de la porte destinée au passage de la herse et les gonds qui supportaient les vantaux. La fermeture de la porte était assurée par une solide barre de bois. »
 
Zabeth : « La bastide comptait seize portes au total… »
 
Zéroïk : «…et celle-ci était autrefois flanquée d’une tour défensive carrée qui en assurait la défense »
 
Zouti : « Observer à présent la disposition des gonds. Ceux-ci étaient installés tête bêche afin d’éviter de permettre aux assaillants de démonter les vantaux de la porte. Ingénieux non ? Comptez le nombre de gonds « tête en bas » que vous pouvez observer. »
Notez ce chiffre qui H. H = _ 
 
9. La cache !
 
Zéroïk « Votre périple touche à sa fin. 
Coordonnées de la cache : N 44° 46,0(A+B)(GxH) E0°46,(C-2)(E/D)(F+5)
 

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

48 Logged Visits

Found it 45     Didn't find it 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 2 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.