Skip to Content

<

# 07 [A 2018] - A la pêche, aux Mées

A cache by Lyspaul41 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/18/2017
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


 

Le ruisseau des Mées

 

Avant le douzième siècle, les sources qui alimentaient ce ruisseau étaient des résurgences de la nappe de Beauce qui s'écoulaient directement dans la Loire. La première intervention des hommes fut la construction des digues de la Loire. L'eau creusa alors son lit en suivant les fosses dont la terre avait été prélevée pour les construire. La première source située à Ménars arrivait à la fontaine venant dit-on de la rivière de Jarday.

 

La marquise de Pompadour, propriétaire du château, demanda à Louis XV de lui construire sur la rive droite une route, l'ancienne RN 152. En 1771, son héritier et frère le marquis de Marigny la fit prolonger jusqu'à Blois, le lavoir et la fontaine furent détruits. Le ruisseau posant problème, il fit réaliser un passage souterrain sous la route. A la demande des habitants, le marquis fit bâtir en échange le lavoir. L'écoulement dans le lavoir fut stoppé accidentellement suite à la détérioration du conduit provenant du château.

Actuellement, l'affluent alimentant le ruisseau des Mées est le ruisseau de Massé, composé de quatre sources. Le déversoir des Margots creusé début du XIX esiècle marque le début du ruisseau des Mées que nous connaissons. Le lavoir de La Chaussée avait été détruit suite à l'ouverture du canal creusé vers 1810. Du déversoir jusqu'au chemin de Banlieue, il y avait onze lavoirs ou « caquetoires », privés et publics.

Le niveau de l'eau dans les lavoirs est toujours aussi haut du fait qu'il faudrait le curer. Ceci est impossible, la loi interdisant de toucher aux barrages édifiés par les nombreux castors. Le ruisseau chemine au parc des Mées, nous suivons son lit jusqu'à la levée des Tillières construite en 1857 suite à la crue de 1856. En 1863, il faisait 6.866 mètres. Puis il passait rue Foulerie où fonctionnaient les moulins à foulon, se jetait dans l'Arrou et finissait dans le fleuve.

Aujourd'hui, avant le pont Charles-de-Gaulle, il quitte son ancien lit pour se jeter dans le fleuve royal, la Loire.

 

 

 

Additional Hints (Decrypt)

Nggragvba : ibve JC qéohg qr fragvre. Har sbvf fhe yr fcbg, fhvirm yr svy...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.