Skip to content

<

Annecy occupée 10 - Le drame des Puisots

A cache by sobersong Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/07/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Je vous propose une série de caches sur le thème de
"Annecy pendant la 2ème guerre mondiale"

Elle est composée de 11 nouvelles caches, et 2 anciennes qui viennent naturellement intégrer la série ("Qui me parle" et de "15 Août 1943" de furet74).
Vous trouverez la liste en suivant ce lien.
 
Pas de série avec bonus, juste des "tradis" et quelques "multis" très simples ayant pour but de "forcer" à s'approcher de quelques monuments de mémoire.
 
Bonnes recherches

 


Le drame des Puisots


Cette vaste clairière, dans laquelle se trouvait un certain nombre de maisons et de bâtiments agricoles formait, naguère, le hameau des Puisots dont l’existence est très ancienne.

En effet, cette « grange » faisait partie des vastes propriétés foncières que possédaient les Dames de Sainte-Catherine. On peut retrouver ainsi dans les nombreux textes concernant l’inventaire des biens de ce monastère, fondé vers 1200, la citation « Poysoz » (1363) ou « Poissotz ».

Il s’agit d’un dérivé de « putens » : puits. Cet emplacement était réputé pour la facilité d’y trouver de l’eau à une profondeur relativement faible, situation particulièrement appréciée dans ce massif du Semnoz, connu pour la rareté de ses sources

Au début du siècle dernier, la route d’accès carrossable s’y arrête, l’accès aux alpages du Semnoz se prolongeant par une piste muletière.

Au XIXe siècle, quelques familles vivent aux Puisots et y exercent les deux principales activités de l’élevage et de la coupe de bois. On vit au rythme du passage des troupeaux en direction des alpages du Semnoz, de la culture de l’orge et de l’exploitation des arbres de la forêt. Au XXe siècle, les familles annéciennes, qui y ont des biens, les entretiennent pour y accueillir, en fin de semaine, amis, amateurs de nature, randonneurs ou cueilleurs de champignons.

En 1934, le développement du tourisme voit la création d’un petit débit de boisson par Jean-Baptiste Briffod. Ce débit de boissons est racheté par Jean-Baptiste Briffod le 13 janvier 1941.

Louis Petit

Dans les résidents les plus présents aux Puisots , on trouve la fratrie Machenaud.

Félix est l’ainé. Constructeur-mécanicien, il réside à Annecy et est très impliqué dans des actions de Résistance, notamment en aidant des évadés d’Allemagne dont certains trouveront provisoirement refuge dans la maison qu’il occupe en fin de semaine avec les époux Seguet et son frère Louis. Louis est commerçant, il est né le 15 août 1902 à Annecy. Son jeune fils est le plus souvent à ses côtés, il s’appelle aussi Louis, il à 17 ans, tous l’appellent familièrement « Loulou ».

Les victimes Machenaud

Le 15 juin les hommes se sont levés tôt et se mettent au travail. Ils sont cinq, les frères Fernand et Louis Machenaud,
Loulou son fils, Joseph Petit et Roger Carrier (qui réussira à s'enfuir).


Guidés par trois miliciens qui avoueront, lors de leur jugement par la cour martiale du Grand-Bornand le 25 août suivant, avoir attendu le départ du corps franc pour dénoncer les habitants, les Allemands, environ 30 hommes, encerclent la clairière.

Loulou essaiera de s’échapper en gagnant la forêt mais il sera abattu puis jeté dans le brasier de la maison Carrier.

Fernand et Louis Machenaud (furent) laissés dans la maison ; Petit dans son garage. Tous furent alors liés à l’aide de fil de fer, et attachés, soit à une voiture, soit à des meubles, afin qu’ils ne puissent s’échapper.

Les soldats vidèrent plusieurs bières et incendièrent les quatre maisons. Les malheureux périrent carbonisés.


Cet évènement tragique est désormais commémoré grace à un monument érigé grâce au financement d’une souscription populaire.

Il sera remis à la Ville d’Annecy, lors de son inauguration, le dimanche 1er juillet 1945.

 

 


Pour trouver la cache : 
 

Les coordonnées sont de la forme :  N 45°52.X  E 006°07.Y
Ou X = A * 2 et Y = B * 2 - 22
A = 

 
 Une phrase est gravée autour du monument . Sous la plaque de Fernand Machenaud,

 comptez le nombre de lettres du dernier mot de la phrase.

B =  
 Additionner les âges des quatre défunts.
 

Vous pouvez vérifier votre solution ici :

GeoCheck.org

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxre

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.