Skip to Content

<

Les Meules (Earthcache)

A cache by RGX78 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/01/2019
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les Meules - Accès au site

 

 

Un peu d'Histoire...

 
l'Hermenault est un site connu pour ses meulières, tout comme La Ferté-sous-Jouarre (77).
 
L'Hermenault, ancienne capitale des meules de grès (exploitation de 1000 à 1800 env.) avait un gros commerce et Louis XI lui attribua une foire, ce qui représentait, à l'époque, un signe d'importance pour la ville. En effet, outre les carriers, il fallait toutes sortes d'installations pour faire tourner ces exploitations : les chevaux et les bœufs pour le travail, les forgerons qui fabriquaient, entre autres, les pointes de fer pour les barres à creuser la pierre, les porteurs, les logements, la nourriture... Si bien que nous avions affaire à un centre important de l'époque, sans compter l'intendance pour des marchands qui venaient de toute la côte atlantique chercher leurs meules ici.
 
Les meules - situation géographique (pour les touristes)
 
Le site des meules en place se trouve à Sérigné : ce bois est creusé sur 2 ha environ et chaque creux est une zone d'exploitation de meules. 
 
 

Géographiquement...

 
L'Hermenault se trouvait dans l'ancien cours d'un fleuve assez puissant qui a déposé des grès graveleux (mélés de graviers, rien de licencieux dans ce grès) sur des épaisseurs variables de 30 m et moins.
 
Le grès de l'Hermenault est très variable d'un endroit à l'autre, il traduit bien ce qu'on peut trouver dans un cours d'eau impétueux : sable fin, petits cailloux, gros cailloux, en particulier de quartz, le tout très anguleux donc témoignant d'un transport assez court. Ce grès est essentiellement siliceux : 95 % de silice ! Le ciment siliceux est plus ou moins fin et ne tient pas sur les quartz si ceux-ci sont gros et lisses : pierres à éliminer pour les meules !
 
 
 
Comme indiqué sur la panneau, nous avons affaire à un conglomérat d'éléments anguleux soudés par un ciment gréseux appelé "brèche". Ce conglomérat est composé de "Feldspath", minéraux de couleur claire liés par de la "baryte sulfatée" oxyde de baryum (base métallique) et du sulfate (sel de l'acide sulfurique) formant le ciment.
 
Les conglomérats sont des roches détritiques, c'est-à-dire issues de la dégradation mécanique d'autres roches, généralement sédimentaires, parfois volcaniques, constituées de fragments discernables, unis par un ciment naturel. Tandis que les poudingues agglomèrent des éléments arrondis (galets) qui traduisent un transport long avant sédimentation, les brèches contiennent des éléments anguleux (temps de transport court). Les tillites sont des conglomérats où coexistent les éléments arrondis et les morceaux anguleux.
 
Question 1 : A quel type de conglomérat a-t-on affaire ?
 
Question 2 : En dessous de quelle taille de fragments, aurait-on affaire à un grès et non plus à un conglomérat ?
 
 
Question 3 - Quartz ou feldspath rose ? Et pourquoi ? Vous avez 2 heures !
 
Question 3 : Observez la photo ci-dessus. Ce minéral se trouve non loin de la cache, vous pourrez ainsi l’étudier de plus près. S'agit-il de feldspath rose ou de quartz rose ? Pourquoi ? Quelle est sa taille ?
 

Pour approndir :

 
La silice est un ciment fréquent des grès. Suivant l'âge des grès, ce ciment peut être constitué d'opale (forme peu stable de la silice), de calcédoine ou de quartz (forme très stable). La silice utilisée pour former le ciment peut provenir des grains de sable eux-mêmes ou des microfossiles de cellules végétales (phytolithes).
 
Le ciment peut être calcaire ou siliceux, le plus souvent siliceux. 
 
L'eau remplit l'office d'agent transporteur du ciment entre les grains de sable, que ce soit du calcaire ou de la silice. 
 
Mais le problème des ciments siliceux réside surtout dans l'origine de la silice. Compte-tenu de la géographie des lieux on pourrait penser aux eaux marines mais celles-ci sont sous-saturées en silice et ne fournissent que peu de matière à la cimentation. Restent la silice issue de la dissolution des restes des organismes comme le zooplancton et le radiolaire (protozoaire des mers chaudes muni d'un élégant squelette siliceux.), les micro-algues unicellulaire (diatomées) ou les éponges, et la silice provenant de la transformation des minéraux argileux. Ce sont deux sources majeures de silice, mais rarement associées géographiquement à des corps sableux importants (argiles, radiolaires et éponges sont plutôt associés à des strates profondes). Il faut donc imaginer une circulation diagénétique intense pour expliquer l'existence des ciments siliceux.
 
 

Et concrètement ?

 
(parce que la théorie ça saoule et que personne ne lit vraiment le descriptif des earthcaches :P )
 
Les roches gréseuses (grès et microconglomérats) constituent une famille de choix pour les pierres meulières. Une très bonne roche meulière est en général riche en silice : plus le pourcentage est élevé et plus la roche est résistante, la silice étant le minéral courant le plus dur à la surface de la Terre.
Enfin, les meulières au sens du géologue sont poreuses, ce qui joue un rôle pour la taille, mais aussi pour le travail de la meule.
 
Pour faire les meules, les carriers choisissaient des pierres à gros cailloux dans lesquelles les quartz n'étaient pas lisses pour que le ciment gréseux tienne bien, dans lesquelles le ciment ne s'effrite pas, plus ou moins grossières suivant la mouture à laquelle elles étaient destinées ; elles étaient toujours creusées à plat dans la roche pour être aussi homogènes que possible afin d'éviter les cassures. D'abord usées sur le tour, la pierre était détachée par dessous en creusant des trous dans lesquels on mettait du bois qu'on laissait prendre l'humidité et qui, en gonflant faisait sauter la roche selon la direction choisie.
a : creusement d'une tranchée étroite à partir d'un sillon central profond de quelques centimètres (1). Ce sillon facilite un arrachage grossier de la roche sur quelques centimètres de profondeur (2). La base des parois est ensuite régularisée à la broche (3), laissant des stries horizontales caractéristiques (4) ;
b : lorsque la profondeur souhaitée est atteinte, des emboîtures sont pratiquées à la base de la meule pour accueillir les coins en bois ou en fer qui permettront de la séparer de la roche (5)
 
 
Question 4 : En vous aidant de la description de la cache, indiquez quelle type de roche est idéal pour créer des meules ?
 
 
 
 
Question 5 : Grâce à vos réponses précedentes, ainsi qu'au tableau ci-dessous et aux dimensions que vous pourrez estimer sur place, calculez le poids approximatif d'une meule ?
 

Roches et Minéraux

Masse volumique
(kg/m3)

Ardoise 2800
Amiante 2500
Argile 1700
Béton 2300
Calcaire 2600 à 2800
Craie 1700 à 2100
Diamant 3517
Granit 2700
Grès 2200 à 2600
Marbre 2800
Quartz 2650
Sable 1600 (sec) - 2000 (saturé)
Silicium 2330
 
 

Sources :
https://www.futura-sciences.com/planete/
http://www.naturalistes-vendeens.org
http://www.geologues-prospecteurs.fricles/

 

Loguez cette cache "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message Center). Je vous contacterai en cas de problème.

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.