Skip to Content

<

Street Art Ploemeur #5 : Fort-Bloqué

A cache by lapin56100 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/09/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le Street Art


Le street art ou art urbain est un mouvement artistique contemporain qui regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, où dans des endroits publics. Il englobe diverses techniques telles que le graffiti rapide sur mur, la réclame, le pochoir, la mosaïque, le sticker, l'affichage, voire le yarn bombing (techniques utilisant du fil) ou les installations. C'est principalement un art éphémère vu par un large public. Les fresques murales sont parfois des solutions alternatives pour limiter les tags sauvages.

Le graffe est associé à la culture hip-hop, un mouvement apparu dans les années 1970 à New York, mais aussi dans le même temps à Los Angelès, à Philadelphie Le hip-hop, c’est une culture de masse, une culture populaire, un état d’esprit, des expressions artistiques rassemblées autour de trois pôles : musical (rap, ragga, …), corporel (break dance, smurf, hype, …), graphique (tag, graffe), le tout englobé dans un culture urbaine (mode de vie, langage, mode vestimentaire, état d’esprit, économie ...). Par ailleurs, le graffe (on écrit aussi graff', graf', il n’y a pas de règles établies) appartient au mouvement graffiti (du mot italien graffiti signifiant « dessin gravé », qui vient du verbe italien « graffiare » qui veut dire graver). Si à l’origine le graffiti est surtout composé de tags qui apparaissent de manière compétitive sur les véhicules de transports urbains, les artistes graffiti furent obligés de changer de cible et se tournèrent vers la peinture murale. En France, le graffiti connaît de multiples techniques picturales.

La ville de Ploemeur a soutenu ce mouvement afin d’embellir un certain nombre d’édifices techniques comme des transformateurs, de lieux publics comme des blocs sanitaires et des ouvrages défensifs de la seconde guerre mondiale. Elle a ainsi fait appel à un certain nombre d’artistes qui sont intervenus soit seul, soit en tant qu’animateur encadrant des adolescents des centres de loisirs.

Le Fort Bloqué


Le Fort-Bloqué doit son nom à la fortification construite sur l'îlôt de Keragan, à la suite de l’attaque anglaise de Lorient en1746, dans le but de renforcer le système de fortifications du port de la compagnie des Indes. La prolongation de la route départementale en direction du Bas-Pouldu dans les années 1950 a permis de désenclaver ce secteur côtier. La grande plage de sable qui s’étire jusqu’au fort du Loch attire de très nombreux estivants ainsi que les adeptes des sports de glisse sur les vagues de l’océan (bodyboard, planche à voile, kyte-surf, …). Si la pêche aux coquillages, notamment les couteaux et les tellines (autrement appelées « fleurs de genêts ») y est pratiquée, elle reste néanmoins l’apanage de la partie sablonneuse où sont mouillés les bateaux en ce qui concerne les coques, palourdes, praires et autres vénus.


Grâce à Christine Ferré, artiste peintre illustratrice lorientaise, le blockhaus qui abrite la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) du Fort-Bloqué, a fait peau neuve en 2015. A la demande de l'Association pour l'environnement et la promotion (AEP) du Fort-Bloqué et avec l'accord de la mairie, l’artiste a entrepris la réalisation d'une fresque sur les trois pans visibles de la route départementale avec pour objectif  d’« animer le blockhaus et le rendre plus joli ». En un mois de travail, elle a ainsi composé « une fresque légère et ludique, afin qu'elle plaise à tous les âges mais aussi qu'on puisse la lire, la regarder, l'admirer en roulant. »

Sur un fond gris-bleu, c'est une fresque très colorée où tous les symboles du Fort-Bloqué sont présents : la plage, le surf, les cerfs-volants, les bateaux, la pêche. Il y en a pour tous les publics. Ces symboles sont stylisés, comme la vague, les poissons colorés et Mademoisell'Bigoudie, symbole des créations de Christine Ferré. L’artiste a spécialement fait fabriquer une peinture pour cette fresque « à partir d'une peinture de ravalement pour avoir une bonne tenue dans le temps. Elle est très élastique et pas aisée à travailler. Tout est appliqué au pinceau, ce n'est pas la technique du tag. »

En direction de Guidel-Plages, la première face, la plus étroite, présente la mer et les activités qui en découlent, la plaisance en particulier. La face la plus importante, parallèle à la route, « propose le côté sportif, ce qu'il se passe sur la plage ». En scène, le personnage fétiche de l'artiste, la marque de fabrique de l’illustratrice, Mademoisell'Bigoudie, personnage plutôt sexy juchée sur un char à voile, le tout surmonté du titre de la fresque, Kan ar mor (le chant de la mer). Enfin, en venant de Guidel, le passant pourra admirer « des cerfs-volants poissons très colorés, avec des personnages en ombre chinoise pour illustrer le passage. »


Coordonnées


Sur la fresque figure une date vraiment révolutionnaire qui n’est pas du fait de l’artiste. C’est cette date, de la forme ABCD, qui va vous permettre de trouver la cache.

La cache est aux coordonnées suivantes :

N 47° 44.(2A)(C)(B)

W 003° 30.(A+B-C)(C)(D-B)


(Vérification : N=9 et W=7)


Soyez discret !


Additional Hints (Decrypt)

Nh cvrq.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

41 Logged Visits

Found it 30     Didn't find it 4     Write note 1     Temporarily Disable Listing 1     Enable Listing 1     Publish Listing 1     Owner Maintenance 3     

View Logbook | View the Image Gallery of 5 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.