Skip to Content

<

1 - l'Abbé F-J Robert – Mont de Vougney

A cache by speleo_phil Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/12/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Cette cache fait partie d'une série de géocaches sur la vie de l'Abbé François-Joseph Robert, né à Mont-de-Vougney, le 16 juillet 1761, vicaire à Guyans-Vennes, mort pour la foi, guillotiné à Belvoir, le vendredi 24 janvier 1794 (5 pluviose an II).
Il est conseillé de suivre les caches dans l'ordre des numéros (pour éviter un retour inutile).
Prenez un stylo.
Notez bien l'indice dans chaque cache, pour la bonus-finale. Bien remettre en place les tubes PET, avec discrétion !

1 - l'Abbé F-J Robert – Mont de Vougney
2 - l'Abbé F-J Robert - Belvoir
3 - l'Abbé F-J Robert - Sancey
4 - l'Abbé F-J Robert – Guyans-Vennes
5 - l'Abbé F-J Robert – Bonus-finale sa caverne

Cette mystery est la N°1 : Mont-de-Vougney, lieu de sa naissance et de sa capture.

En 1973 la fusion entre les villages de Mont de Vougney et du Friolais donne naissance à la Commune de Mont de Vougney - Le Friolais.

La révolution de 1789, fut marquée par de nombreuses luttes entre républicains et réfractaires au nouveau régime. A cette époque, le christianisme était très implanté dans la région et la majeure partie des habitants des villages alentours demeura fidèle aux prêtres réfractaires.

L'abbé Robert  était l'un d'eux. Il n'a pas, en cette qualité de prêtre, prêté le serment exigé par la loi du 26 décembre 1790 ; il s'était réfugié quelques temps en Suisse, donc sorti du territoire français, et qu'au mépris de la loi des 29 et 30 vendémiaire an II, il était revenu sur le territoire de la république !

Pendant plusieurs mois, il est activement pourchassé par les révolutionnaires. Il est hébergé chez plusieurs fidèles, mais craignant pour leur salut, il se réfugie dans des cavernes de la région.

On était alors au cœur de l'hiver ; le froid rigoureux l'obligeait à renoncer aux cavernes qui l'avaient abrité quelques mois auparavant. Après un séjour de courte durée dans la paroisse de Guyans et la vallée du Dessoubre, il monta de Rosureux à Mont-de-Vougney, non sans crainte d'éveiller des soupçons par la trace de ses pas marqués dans la neige.

L'aube commençait à poindre lorsqu'il arriva dans la maison de son oncle Noroy. Celui-ci le reçut avec une joie mêlée de frayeur, car il savait quels regards étaient là constamment fixés sur la demeure qui abritait les parents du jeune prêtre, voué à la mort. Effectivement, un membre de la municipalité l'avait aperçu à son entrée dans le village, ou peut-être n'avait-il que des indices, en apercevant la neige récemment foulée devant la porte que l'on observait : quoi qu'il en soit, il courut porter la nouvelle au conseil municipal réuni dès le matin aux Longchamps. Aussitôt toute délibération cessant, le maire et les conseillers déclarèrent d'un accord unanime qu'il fallait arrêter cet homme qui troublait la république.

Ils se rendirent au lieu indiqué et procédèrent à la perquisition. Trompés d'abord dans leur attente, ils commençaient à désespérer de saisir leur proie, et s'emportaient déjà contre le dénonciateur, quand un de la troupe, nommé Jean de Maîche, s'avisant que la cabane voisine dépendait de celle qu'on battait en vain dans tous les sens, y pénétra seul et alla surprendre l'abbé Robert, blotti dans un réduit obscur au fond d'une écurie. Au nom de leur ancienne connaissance, l'abbé Robert le supplia de ne rien dire et de le sauver ; il voulait lui donner sa montre. "Ne craignez pas," lui répondit Jean de Maîche, et, sortant au plus vite, il s'écria : "le voici ! Je l'ai trouvé !" Entraîné brutalement à la cuisine, il fut renversé par terre au milieu des injures et des sanglantes railleries, et ces compatriotes, parmi lesquels il avait des amis d'enfance, lui arrachèrent ses vêtements, sans lui laisser autre chose qu'un vieux manteau pour couvrir ses épaules. On n'avait point de cordes pour le lier ; quelqu'un de la troupe dénoua les cordeaux d'une scie, et lui serra si fortement les mains que l'enflure ne tarda pas à recouvrir et à cacher la corde.

Ainsi garrotté il fut emmené à St-Hippolyte, et comparut devant le directoire de cette ville, qui lui assigna pour prison le château de Belvoir.

Son voyage de St-Hippolyte à Belvoir excita une vive émotion dans les villages qu'il traversa. On savait par quelle trahison il avait été livré, et la vue du jeune prêtre, connu de bien des familles, arrachait des paroles d'attendrissement à la foule qui se pressait sur la route.

La dépendance, écurie où il fut arrêté, actuellement maison rénovée au N°4, rue du Hameau. Information de Mr Relange ancien maire de Mont de Vougney, résidant au N°2.


Pour trouver la cache :

Trouvez le RN 197, fixé sur le mur sud de l'ancien bâtiment de poids public, au carrefour route Mont de la Chapelle / D231). Relevez l'altitude ABCmDE indiquée sur la pastille.

Vous pouvez consulter le serveur de fiches géodésiques (photo et situation)
https://geodesie.ign.fr/fiches/

L'église Saint-André date du XVIIème siècle, et la cloche fondue du XVIIIème (cloche classée aux monuments historiques). La grosse cloche est baptisée «Delphine-Clothilde» en 1875.

On note la présence de boules apotropaïques : ce sont des demi-sphères aménagées dans la pierre au moment de la taille pour protéger l’édifice de tout maléfice.

Nombre N de boules dans l'angle du mur vers le RN 196a ?

Cache en

N 47° (E-C)(N+2).(D-N)(B-D)N E 006° (B-1)(N+1).(E-A)(C-N)(N+2)

Checksum=6

Bonne recherche

Sources biblio :
http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/05/19/27193441.html
https://criminocorpus.org/fr/outils/bibliographie/consultation/ouvrages/120312/


A voir dans le secteur :

La "grotte de Dérable", située à 100 m du "Mont des Pauvres", au lieu-dit Roches des Lavières. Sur ce lieu, il y a un magnifique site d’escalade répertorié à la FFME. (N47° 14.324 E006° 43.233).
NB : Le Hameau tout à l'ouest du village, appelé aussi par les anciens le "Mont des Pauvres".

La Roche de Baal. Les 2 grottes de la falaise vers la Mouttotte (grotte de Marnabey ou de Manaby).
Le monument de la Combe de L’Auge, érigé en souvenir d'un groupe de maquisards décimé par la milice lors des combats du 19 février 1994. (47.237416 / 6.754599)
La cache de la statue de Saint-Claude GC1XHTF au nord-ouest de la commune.

A Maiche, place de l'église, le 14 octobre 1793 (23 vendémiaire an II), 14 hommes perdent la vie, le 21 octobre encore 5 autres sont exécutés. A l’intérieur de l'église, se trouve une plaque commémorative, en l'honneur des dix-neuf guillotinés.

Additional Hints (Decrypt)

Gebh ra onf qh zhe pôgé sberg

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

5 Logged Visits

Found it 4     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 5 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.