Skip to Content

<

Nos Alsaciens #83 - L-G B

A cache by Totov Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 6/20/2018
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Sur l'invitation de Sainto, cette série vous propose d'aller à la rencontre d'hommes et de femmes qui, par leur action ou leur pensée, ont connu une notoriété plus ou moins importante .

Né à Strasbourg , dans le faubourg de la Robertsau, il habite, après la mort de son père, avec sa mère à Niederbronn puis à Sarreguemines.

À Niederbronn, il a pour instituteur un certain M. Münch, qui avec ses deux fils et deux autres élèves, le prend en charge. Il lui apprend la physique, la chimie et la géométrie et partage son savoir sur les récits de David Livingstone, René Caillié, Heinrich Barth, Tombouctou ou sur les récits d'aventures de Fenimore Cooper, Gustave Aimard ou Jules Verne, parmi bien d'autres.

À 15 ans, il vit l’envahissement de la ville de Sarreguemines par les troupes prussiennes. Sa mère parvient à le placer chez un négociant en fers, fonte, quincaillerie et épicerie en gros.

Pour se soustraire au service militaire allemand, il obtient, contre rétributions, une demande d'autorisation d'émigration (Auswanderungschein), les émigrés n'étant pas recherché pour l'engagement. Il part ainsi en France et trouve une place de vendeur en quincaillerie à Sedan . Il y suit en parallèle des études données par des professeurs civils et des jeunes officiers. Le jour même de ses dix-huit ans, il s'engage, à Mézières pour cinq ans au A0e bataillon de chasseurs à pied. Il part alors en garnison à Rouen. Rapidement, il est nommé sergent, puis sergent-major et poursuit des études de législation et d'histoire. Décrochant le premier prix d'ensemble, il est admis d'office à Avord et en sortira neuvième.

Sous-lieutenant au Be régiment d'infanterie de marine à Toulon, il décide de se porter volontaire pour les colonies.

En janvier 188C, il embarque sur La Creuse à destination du Sénégal. Après escales à Oran et à Tanger, il arrive à Dakar où il se porte directement volontaire pour le camp des Madeleines alors contaminé par la fièvre jaune. Rencontrant par hasard Alfred Dodds, il est engagé par celui-ci pour une expédition en Casamance visant à combattre deux chefs noirs dont les actes avaient mis la région en effervescence. Après la réussite de la mission, il sert à Dakar comme inspecteur des postes de Portudal et Kaolack puis revient en France en 188D à bord du Tarn. Il commande alors à Toulon plusieurs compagnies puis est affecté à un service de comptabilité, ce qui ne l'enchante guère. Il se porte alors volontaire pour une mission topographique dans le Haut-Sénégal sous les ordres du Capitaine Monteil et est chargé de faire lever le camp de Diamou. Avec Monteil, il dresse alors une Carte des Établissements français du Sénégal dressée par ordre du Sous-Secrétaire d’État de la Marine et des Colonies .

À son retour, le Ministère de la Marine prend en charge la publication de son Essai sur la langue bambara. Louis Faidherbe l'engage alors auprès de lui au Ministère dans le but de mettre en ordre ses travaux linguistiques. Il est alors envoyé au Sénégal.

Faidherbe le soutient dans son entreprise ambitieuse de traverser l’Afrique de l'Ouest depuis le cours supérieur du Niger jusqu’à la côte de Guinée. Parti en février 188E de Bamako, il traverse Tenetou et Sikasso (actuel Mali), avant de se diriger au sud vers Kong, qu’il atteint le 20 février 188F.

Il y constate que les « montagnes de Kong » qui figuraient jusque-là sur les cartes n’ont aucune existence réelle. En revanche il démarque l’étroite ligne de séparation des eaux entre les affluents du Niger et les fleuves qui coulent en direction du Golfe de Guinée, comme la Comoé ou le Bandama.

De Kong, il se dirige vers le nord, et par Boromo (sur la Volta noire) vers Ouagadougou, qui se situe plus à l’est. De là, forcé de faire un détour au sud par l’actuel Ghana, il atteint en octobre Salaga via le pays gurunsi, puis Kintampo et Bondoukou. Le 5 janvier 188G il fait la jonction avec Treich-Laplène qui avait été envoyé à sa rencontre, et il poursuit avec lui son expédition jusqu’à Grand-Bassam (Côte d’Ivoire actuelle). Par des traités avec les chefs locaux à Kong (10 janvier 1889, Karamokho-Oulé Ouattara) et Bondoukou, il place les contrées éloignées situées entre le Haut-Niger et le Golfe de Guinée sous influence française et ouvre de nouvelles voies au trafic commercial vers la colonie française de Grand-Bassam.

A Kong, il adopte l'enfant d'une esclave qu'il a rendu libre et assiste à son baptême. L'enfant est alors nommé Karamokho-Oulé-B... .

À son retour en France, il loge quelque temps à Amiens chez un ami et y rencontre Jules Verne. Il reçoit la grande médaille d'or de la Société de Géographie et, en même temps, lui est remise la coupe en argent que les Britanniques avaient offerte à René Caillié en 181H lors du retour de sa mission au Galam.

Il reprend ensuite son service d'officier d'ordonnance auprès du Grand-Chancelier. Il est présent aux obsèques de Faidherbe puis prépare un examen de sortie de l’École de Guerre mais échoue. Le 16 mars 1890, il apprend la mort de son ami Treich-Laplène. Il écrit :

« Sa mort m'a été pénible et douloureuse. Les colonies perdaient en même temps un homme de grande valeur tout désigné pour faire, encore jeune, un gouverneur éminent ; il a prouvé par son activité inlassable, le soin jaloux avec lequel il a défendu nos droits de souveraineté contre les agissements et les empiétements sur notre frontière du Gold-Coast. »

 

 

Premier gouverneur de la Côte d’Ivoire française (1893-189I) dont il est à l'origine du nom, il prend possession de la côte ouest de la colonie et fait appliquer la convention avec le Liberia du 8 décembre 1892 en créant les postes de Sassandra, San Pedro, Bereby, Tabou et Bliéron à l'embouchure du Cavally et porte l'influence de la colonie jusqu'au Cap des Palmes.

Par deux voies parallèles, il fait débuter la pénétration vers l'intérieur en fondant les postes de Thiassalé sur le Bandama et de Bettié sur la Comoé.

En octobre 1895, il demande à être relevé de ses fonctions pour raisons de santé. Il est remplacé en février 1896, par le Gouverneur Bertin qui meurt un mois après son arrivée, puis par Mouttet en mai 1896. Il souhaite alors prendre sa retraite mais André Lebon, ministre des colonies, lui signifie qu'un poste lui est réservé au ministère. Lebon le prie alors de lui exposer la situation sur le Haut-Niger pour pouvoir lutter contre Samory Touré, chef de la résistance à la pénétration et à la colonisation française en Afrique de l'Ouest.

Nommé Directeur des Affaires d'Afrique au ministère des Colonies (1896), il est envoyé en mission, avec pleins pouvoirs, au Sénégal après la capture de Samory Touré qu'il rencontre à Saint-Louis et pour y réorganiser l'armée.

Il participe à l'élaboration des conventions mettant fin aux rivalités entre la France et l'Angleterre en Afrique (1898-1906). Lors d'un de ses nombreux séjours à Londres, la Royal Geographical Society lui remet sa médaille d'or. En 1898, il est nommé Directeur au Ministère français des Colonies, poste qu'il occupera pendant dix ans.

En 1908, il s'établit dans le Périgord et voyage encore aux États-Unis et au Canada. En 1918, il s’installe à Strasbourg puis, en 1926, la Chambre de Commerce de Grand-Bassam l'engage pour une inspection des établissements de l'Afrique-Occidentale française.

Il s'embarque alors à Marseille (1927) pour Grand-Bassam.

L-G B meurt à 80 ans . Il est inhumé au cimetière du Montparnasse à Paris. Il est le grand-père maternel de l'écrivain Roland Barthes, qui décrit ainsi son aïeul : « Dans sa vieillesse, il s'ennuyait. Toujours assis à sa table avant l'heure (bien que cette heure fût sans cesse avancée), il vivait de plus en plus en avance, tant il s'ennuyait. Il ne tenait aucun discours. ».

Source : wikipédia

Additional Hints (Decrypt)

Erfgrm nh pbhenag , fnaf qéevire ...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

37 Logged Visits

Found it 29     Write note 7     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.