Skip to Content

<

Strasbourg Ferveur 21 - Synagogue de la Paix

A cache by schilikois Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/08/2018
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Sur l'invitation de Sainto cette série vous propose de partir à la découverte des lieux de culte de Strasbourg et ses environs.


Après l’anéantissement de la communauté juive de Strasbourg et la destruction de la synagogue consistoriale du quai Kléber, les rescapés se réunissent dès 1945 autour du grand-rabbin Abraham Deutsch afin de rebâtir un lieu de culte. Jusqu’en 1948, l’école professionnelle ORT, puis le Palais des Fêtes dans la rue Sellénick, serviront provisoirement d’oratoire. À cette date, la ville de Strasbourg met à la disposition de la Communauté un bâtiment de l’ancien Arsenal situé place Broglie.

Des pourparlers pour la reconstruction d’une synagogue définitive s’engagent avec la municipalité de Strasbourg de 1948 à 1952. La communauté israélite échange le terrain du quai Kléber contre une parcelle de superficie équivalente située au sud-ouest du parc du Contades et donnant sur l’avenue de la Paix. Le projet de reconstruction fut confié à Charles Ehrlich, président de la Commission administrative. À la suite d’un concours d’architecture, le choix se porte sur l’architecte Claude Meyer-Lévy, secondé par Jean-Paul Berst et René Heller. Les travaux débutent le 23 août 1954. L’inauguration de la nouvelle synagogue et sa consécration ont lieu le 23 mars 1958.

De nombreux symboles religieux sont présents sur les différentes façades ; le chandelier à six branches, les colonnes évoquant les douze tribus d'Israël (emblèmes figurant sur la porte d'entrée), les Etoiles de David sur la façade principale qui sont encadrées de deux colonnes rappelant celles du Temple de Salomon.

Au dessus de la porte d'entrée vous pouvez lire l'inscription "Plus fort que le glaive est mon esprit", traduction concise de Georges Weil issue d'une phrase du verset du prophète Zacharie :
"L'entrée monumentale de la synagogue est  surmontée de part et d'autre (en hébreu à gauche, en français à droite) du célèbre verset du prophète  Zacharie (4:6) que la Bible du Rabbinat traduit : "Ni par la puissance ni par la force, mais bien par mon esprit".  Hélas, ce texte était bien trop long pour entrer dans l'espace exigu qui lui était réservé, alors qu'il suffisait largement au texte  hébreu, bien plus concis. Quelques nuits de réflexion m'ont permis d'arriver au texte qui figure sur la façade : "Plus fort que le glaive est mon esprit". Ma carrière de traducteur a commencé là !" Georges Weill.


Maintenant juste un petit retour en arrière afin d'évoquer l'ancienne Synagogue consistoriale :

Après la guerre franco-allemande de 1870 et l’annexion de l’Alsace-Lorraine, Strasbourg se transforme sous l’action des autorités allemandes qui décident de faire de son urbanisme une vitrine de l’Empire allemand. L’éclectisme architectural se traduit par l’apparition de nombreux édifices de style néoroman, de style néogothique, ou encore de style néo-Renaissance.

Du fait de l’augmentation de la population juive à Strasbourg, la synagogue de la rue Sainte-Hélène, construite en 1834, devient trop petite. La communauté envisage, dès 1889, de construire une nouvelle synagogue.
Le projet retenu est d’un coût total de 775 000 Marks. Œuvre de l’architecte Ludwig Levy de Karlsruhe, la première pierre de l’édifice est posée en 1896. Comme beaucoup d’autres bâtiments strasbourgeois de cette époque, elle est construite dans un style néoroman, mais librement interprété dans un grès rose provenant de Phalsbourg à une époque où le choix du matériau de construction n’était pas anodin. Sa tour octogonale, ses tourelles de chevet et sa façade évoquaient la cathédrale de Spire. Remplaçant le bâtiment de la direction des douanes, transféré dans la Neustadt, la synagogue inscrivait harmonieusement ses courbes sur le quai Kléber, le long du Fossé du Faux Rempart, entre la rue de Hausbergen et celle du Marais-Vert, à côté de l’ancienne gare de chemin de fer devenue halle de marché couvert.

Le chantier du gros œuvre est terminé en novembre 1897. L’aménagement intérieur achevé, l’inauguration du nouveau lieu de culte se déroule le 8 septembre 1898, 21 Eloul 5658 du calendrier hébraïque. La synagogue avait une capacité d’accueil de 1 639 places, dont 825 pour les hommes, 654 sur la tribune réservée aux femmes, 40 aux choristes et 100 dans l’oratoire. Le facteur d’orgue Roethinger de Strasbourg construira les grandes orgues qui comptent soixante deux jeux, trois claviers à cinquante six touches et un pédalier à trente deux marches.

Pillée de son mobilier et de son orgue qui sont revendus, la synagogue est incendiée par un commando des Jeunesses hitlériennes le 12 septembre 1940 (date à vérifier). La ruine qui subsista fut dynamitée en novembre de l’année suivante. Les sapeurs pompiers se virent interdire de combattre l'incendie. Les nazis détruiront totalement les ruines et toutes traces de sa structure.

Plus d'infos sur l'histoire de la synagogue de Strasbourg ici

Sources : Wikipedia


Pour des raisons évidentes de sécurité, et aussi à cause des nombreux CRS présents devant l'édifice, la cache se trouve à environ 130 mètres de la synagogue.

Additional Hints (Decrypt)

Tbhggvèer

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

208 Logged Visits

Found it 187     Didn't find it 13     Write note 3     Publish Listing 1     Needs Maintenance 2     Owner Maintenance 2     

View Logbook | View the Image Gallery of 10 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.